• Un air de vacances

    UN AIR DE VACANCES

     

    Des bandes d’enfants défilent dans les gares

    Equipées comme des armées sur le départ

    Petits soldats courbés sous leur sac à dos

    Des pancartes de carton pour drapeaux

     

    Il fait chaud dans Paris sous un ciel voilé

    Dans les rues les femmes sont déshabillées

    Les seins se préparent à aller sur la plage

    A demi découverts sous le voile du corsage

     

    Les cafés obscurs se vident sur les terrasses

    Les serveurs en sueur ramassent les tasses

    Les cyclistes naviguent entre les voitures

    Et les piétons évitent les vélos peu sûrs

     

    Un air de vacances flotte dans l’air pollué

    Ceux qui partiront sont déjà partis en pensée

    Ceux qui ne partent pas deviennent nonchalants

    Et ralentissent leurs pas en se promenant

     

    Dans Paris en juillet sous la chaleur de l’été.


    Paul Obraska

    « La sortie du tunnelIllettrisme »

  • Commentaires

    1
    Samedi 4 Juillet 2009 à 18:10
    Très joli petit poème, on s'y croirait ... en attendant le mois d'août et le rendez-vous avec le figuier.
    2
    Samedi 4 Juillet 2009 à 18:20
    Je crois, mais je n'en suis pas sûre, que "notre" Dr WO part dans quelques jours, non ?
    C'est vrai qu'il est joli ce poème ; comme dit Le Huron, on s'y croirait.
    3
    Samedi 4 Juillet 2009 à 18:23
    Aujourd'hui, en revenant de la gare Montparnasse. Mon aventure avec le figuier va finir par faire jaser.
    Dr WO
    4
    Samedi 4 Juillet 2009 à 18:33
    Je pars le 10/07 pour 15 jours et je ne sais pas si mon portable sera opérationnel près de mon figuier.
    Dr WO
    5
    Samedi 4 Juillet 2009 à 19:03
    Il y a VRAIMENT des femmes deshabillées dans les rues de Paris ?
    6
    Samedi 4 Juillet 2009 à 19:39
    Partiellement. Rien n'est parfait.
    Dr WO
    7
    Dimanche 5 Juillet 2009 à 18:53
    Joli ! Inspiré par départ imminent ?! Je n'aime guère Paris en juillet, ni août, il y fait une chaleur étouffante. J'espère que vous retrouverez votre arbre, je ne peux plus voir un figuier sans penser au vôtre.
    8
    Dimanche 5 Juillet 2009 à 19:04
    Je suis content que "mon" figuier ait ainsi acquis une petite renommée. J'espère, en effet le retrouver et qu'un maire ne l'ait pas sacrifié pour faire une place de parking !
    Dr WO
    9
    seb
    Dimanche 5 Juillet 2009 à 19:23
    Je pense à ces femmes sous leur voile soi-disant islamique... Pf.
    10
    Dimanche 5 Juillet 2009 à 19:36

    Dans le désert le voile intégral peut être protecteur, mais à Paris ! Cependant avec le réchauffement attendu de la planète, allez savoir si la mode ne changera pas.
    Dr WO

    11
    Lundi 6 Juillet 2009 à 09:09
    Merci, Marie-Hélène
    Dr WO
    12
    Samedi 7 Novembre 2009 à 17:10
    J'ai retrouvé mon figuier, mais il m'a paru bien malade (ESCAPADES XXVI).
    Dr WO
    13
    Samedi 7 Novembre 2009 à 17:20
    Merci d'explorer les entrailles de ce blog et de réveiller d'anciens textes.
    Dr WO
    14
    Samedi 7 Novembre 2009 à 17:35
    C'est toujours agréable à lire.
    Dr WO
    15
    MARIE-HELENE
    Lundi 7 Janvier 2013 à 16:27
    En ce qui te concerne, la chaleur parisienne n'embrume pas ton inspiration. j'aime beaucoup ce poème.Bonnes vacances docteur WO!
    16
    leonie
    Lundi 7 Janvier 2013 à 16:27
    Joli poème pour décrire l'arrivée des vacances, c'est vrai que que l'on observe tout plein de changements à cette période. Quand à retrouver votre vieux figuier, c'est un peu comme retrouver un ami qui vous fait profiter de son ombrage. Aux antilles c'est un peu pareil quand je pars la bas, car il y a des endroits où on retrouve les mêmes vieux arbres depuis des décennies, sauf qu'il y a deux ans lors du passage d'un cyclone j'en ai vu quelques uns qui ont été déracinés une fois les vents calmés, et c'était attristant de les voir morts à jamais, alors qu'ils étaient plus que centenaires.
    17
    leonie
    Lundi 7 Janvier 2013 à 16:27
    Effectivement, j'ai lu ce post, c'est pour ça que je vous ai écrit ce com. j'ai pensé à votre figuier.
    18
    leonie
    Lundi 7 Janvier 2013 à 16:27
    J'explore parce que j'aime vos pertinences et j'ai du retard à rattraper
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :