• TRAINS DE NUIT

     

    Jetés comme une brassée de branches mortes  

    Les rails s'entrelacent avant de mourir à la gare  

    Luisantes sous la lune qu'un nuage emporte  

    Les gerbes de métal se fondent dans le noir  

       

    Les rectangles de lumière alignés dans la nuit  

    Défilent à la volée dans un fondu enchaîné  

    Des visages à peine entrevus s'enfuient  

    Dans un vieux film aux images saccadées  

       

    Le train de nuit s'échappe à travers champs  

    Dans l'obscurité il suit son chemin de fer  

    De battement en battement  

    Il file droit ses roues dans les fers  

       

    Le train de nuit emporte sa charge humaine  

    Course dans le noir dans le  cours des jours  

    Une charge de pensées de joies et de peines  

    Quitter ceux qu'on aime ou aller aux amours  

       

    Le train de nuit transporte des soldats en armes  

    Le goût amer sur les lèvres du dernier baiser  

    Des femmes qu'ils ont quittées en larmes  

    Défilent les villages qu'ils espèrent retrouver  

       

    Dans la nuit un train de wagons pour bestiaux  

    Déporte sa cargaison d'humains prostrés  

    La clarté des gares éclaire à travers les barreaux  

    Les faces hagardes et les corps étouffés  

       

    Le train de nuit fonce dans le noir assassin  

    Un aller simple pour un unique voyage  

    Les voyageurs immobiles s'effacent un à un  

    Le convoi désert devient paysage
     

    Paul Obraska

    « L'obèse boulimiqueTimbrée »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 14 Juillet 2013 à 10:58

    Bonjour Doc,

    Un magnifique poème mon ami et je n'aurai que ces 3 mots "PLUS JAMAIS CELA"

    Bon 14 juillet. ZAZA

     

    2
    Dr WO Profil de Dr WO
    Dimanche 14 Juillet 2013 à 11:10

    Merci.

    Vous recevez donc correctement les notifications des NL

    3
    Dimanche 14 Juillet 2013 à 12:07

    Plus de problème Doc, cela baigne.... Nous n'avons nullement pistonné les pompiers de l'ouest de la France mais voir les deniers publics dépensés sur le site de PSA, occupé par les cadres et les patrons de l'usine, fin juin, alors que les ouvriers et les ETAM dont fait parti Poux Ronchon, m'a fait marrer. Préparation en toute confidendialité... et de toute façon, comme il n'ont pas de boulot, seuls les cadres et les patrons du site étaient en première ligne pour assister à ces répétitions. Il faut tout de même préciser que l'entretien PSA avait désherbés ce parking pour permettre à ces pompiers de s'entraîner. Et pour cela, il y a du fric alors que 1500 personnes vont prendre la porte de l'usine dans quelques temps.

    4
    Dimanche 14 Juillet 2013 à 14:24

    Bonjour Paul

    Vous, par votre poèmes m'avez ému, dans certaines phrases posées, j'ai retrouvé, des accents de "La retraite de Russie", Vous êtes un vrai poète,  Paul et pourtant vous n'en usez pas souvent !

    je vous embrasse

    Nettoue

    5
    Dimanche 14 Juillet 2013 à 15:47

    Un texte qui vas droit au coeur bonne journée de 14 juillet beau blog biz evy

    6
    Dimanche 14 Juillet 2013 à 16:53

    Bravo, Maître, somptueuse inspiration!

    Amitiés.

    7
    Dr WO Profil de Dr WO
    Dimanche 14 Juillet 2013 à 17:04

    @ Zaza. Je comprends votre réaction : l'incendie est ailleurs.

    @ Nettoue. Merci. Nombre de poèmes sont dans les archives, publiés surtout dans les débuts.

    @ Evy. Pour ceux et celles qui sont sensibles.

    @ Nouratin. Diantre !

    8
    Dimanche 14 Juillet 2013 à 17:23

    Un poème qui suscite l'angoisse et la révolte.

    9
    Dr WO Profil de Dr WO
    Dimanche 14 Juillet 2013 à 17:36

    Les trains me font cet effet.

    10
    Dimanche 14 Juillet 2013 à 19:12

    Le train objet de départ et de retour souvent dans l'émotion et la crainte de l'éloignement, mais avec l'espoir toujours de retrouvailles que ce soit de lieux ou de personnes.  Mais quand il s'agit de trains aller simple pour l'enfer alors c'est le diable complices des bourreaux qui à jamais secouent nos coeurs et nos esprits. Pour reprendre les termes de Zaza "PLUS JAMAIS CELA"

    Un poème qui remue, voire qui secoue.

    Merci Dr WO

    11
    Dr WO Profil de Dr WO
    Dimanche 14 Juillet 2013 à 19:45

    Je n'aime ni les trains, ni les gares. Et même si le terme du voyage devrait être favorable, on ne sait jamais ce que l'on va trouver à l'arrivée.

    12
    mamyours
    Mardi 16 Juillet 2013 à 23:47

    bravo !!

    je deteste les trains !!!

    bonne soiree

    mamyours ( myriam)

    13
    Dr WO Profil de Dr WO
    Mercredi 17 Juillet 2013 à 08:41

    Curieusement, j'aime l'avion.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :