• Soutiens inopportuns

    La présence en finale de la dame au rictus entre les dents fait que son concurrent croule sous les soutiens. Certes, des politiques ou des intellectuels – et non des moindres – préfèrent s’abstenir à ce dernier (enfin !) scrutin destiné à choisir notre président (e). Ils ne veulent pas se salir à mettre un bulletin de vote dans l'urne en faveur d’un candidat qu’ils considèrent comme un suppôt déguisé de l’horrible capitalisme (mais considéré par d’autres comme un suppôt déguisé du socialisme honni) et/ou comme un européen cosmopolite vendu à l’Allemagne. Débarrassés du bulletin de vote, la conscience tranquille, ils pourront se laver les mains de ce qui pourrait éventuellement arriver.

    Macron est soutenu par des politiques de tous bords, une « armée mexicaine » qui sera sans doute difficiles à gérer, et par des représentants de la société civile et notamment du monde artistique qui font partie de ce que d’aucuns appellent « l’élite », « l’établissement » ou le « système », concept à géométrie variable et floue, mais à coup sûr péjoratif.

    Les gens « d’en bas » comme disait Raffarin, dénommés de façon plus flatteuse : le « peuple », prétendument représenté par une grande bourgeoise qui a eu l’habileté d’utiliser ses peines et son vocabulaire, pourraient en être irrités et considérer que Macron est surtout soutenu par des nantis, catégorie qu’ils rejettent mais dont ils aimeraient faire partie. Ces soutiens dorés sur tranche n’amèneront aucune voix supplémentaire à leur candidat et peut-être même lui en feront-ils perdre. Ils devraient cesser de se bousculer en fanfare à sa rescousse au risque de le faire trébucher.

    « Des Bas de HurleventEt pendant ce temps... »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 5 Mai à 19:25

    En fait, Macron est un peu tout cela, socialiste, capitaliste, mondialiste et nanti...

    2
    Vendredi 5 Mai à 19:35

    Sans doute, mais pas spécialement nanti.

    3
    Vendredi 5 Mai à 20:22

    Certains de ses soutiens pourraient l'handicaper; certes, mais il est intelligent notre jeunot. Cosmopolite, il l'est .... mais nanti comme le suggère Livia, certainement pas. Il a bossé et il sait ce que c'est que de retrousser ses manches !

    Bonne soirée Doc

      • Vendredi 5 Mai à 22:24

        C'est aussi mon impression.

    4
    Vendredi 5 Mai à 20:29

    Emmanuel Jean-Michel Frédéric Macron est le fils de Jean-Michel Macron, médecin et professeur de neurologie au CHU d'Amiens2 et responsable d'enseignement à la faculté de médecine de cette même ville3, et de Françoise Noguès, médecin et conseillère de la sécurité sociale4.

    Voilà ce que j'ai trouvé sur E. Macron (wikipédia) quand on a deux parents médecin on n'est pas dans la mouise!!!

      • Vendredi 5 Mai à 22:22

        Vous vous faites beaucoup d'illusion sur la fortune des médecins. Ils appartiennent désormais et depuis pas mal de temps à la classe moyenne.

    5
    Vendredi 5 Mai à 23:06

    Je n'ai pas dit qu'ils étaient milliardaires, j'ai deux cousins médecins, mais simplement que le Macron n'a pas connu la mouise!

      • Vendredi 5 Mai à 23:22

        Et pourquoi voulez-vous qu'il l'ait connue ? Ni la famille le Pen, ni celle de Fillon et bien d'autres politiques ne l'ont connue.

    6
    Souris donc
    Samedi 6 Mai à 09:02

    La représentativité, un concept délicat à manier et qui peut revenir en boomerang. Cf. Marine, représentante du "peuple", qui a grandi dans l’hôtel particulier de Saint-Cloud, banlieue populaire, comme chacun sait. Pour être le meilleur médecin, pas besoin d’avoir préalablement été le meilleur malade.

    Les soutiens inopportuns, voire contreproductifs.

    Le showbiz érigé en grande conscience, ceux qui volent au secours de la victoire, les Taubira, l’infiltration des Verts, toxiques où qu’ils aillent (Pompili, de Rugy, Cohn-Bendit, Corinne Lepage). Pourvu que Macron ait l’intelligence de caser Bayrou dans une fonction honorifique où il la ferme et où on n’ait plus à supporter sa logorrhée soûlante de bègue rééduqué.

    Gardez-moi de mes amis. Mes ennemis, je m’en charge.

      • Samedi 6 Mai à 09:47

        Voilà un commentaire qui complète avec bonheur mon petit billet.

    7
    Samedi 6 Mai à 18:47

    Soutiens d'autant plus difficile à gérer que chacun estimera avoir eu un rôle déterminant dans la victoire !  

     

      • Samedi 6 Mai à 19:21

        Si Macron est élu, je crains pour le renouvellement.

    8
    Samedi 6 Mai à 19:32

    Tous ses soutiens vont lui demander de faire preuve de reconnaissance.

      • Samedi 6 Mai à 20:41

        Ils ne pourront pas être tous nommés généraux

    9
    Souris donc
    Dimanche 7 Mai à 07:09

    Zatouteszéatous, cellezéceux encore indécis.

    Dans l’isoloir, juste faites-le !

    Mon but est simple : upgrader la France. Je ne vous propose pas un projet low cost ou budget, non. Il s’agit bien d’un projet premium, first class ! Car nous sommes des winners ! Nous allons impacter le pays et impulser les process de synergie. Nous avons longuement brainstormé puis débriefé afin de revenir vers vous ASAP avec de vrais propals. Il s’agit désormais de lutter contre la beast immonde. Soyez à la fois l’antivirus et le firewall de la démocratie. Rejoignez-moi pour une France méga haut débit, pour un pays 5.0 !

    (Selon Nicolas Ungemuth, Speech de winner, FigMag du 5 mai, p. 30)

      • Dimanche 7 Mai à 07:27

        La France n'aura sûrement pas la souplesse d'une start-up.

      • Souris donc
        Dimanche 7 Mai à 11:01

        Je vais, de ce pas, traquer la beast immonde. Puis on a réservé une bonne table entre amis attachés aux traditions et aux bonnes moeurs : on ne parle pas d'argent, on ne parle pas de politique.

      • Dimanche 7 Mai à 11:05

        Bonne traque et bon appétit.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :