• Sado-maso


    Le roman « Cinquante Nuances de Grey » d’E.L. James dont le premier tome est sorti en France le 17/10/12 a été vendu à 175000 exemplaires dès la première semaine, après avoir déjà connu un succès délirant avec 50 millions d’exemplaires  vendus dans une trentaine de pays (25 millions au Royaume-Uni !). Ce succès coïncide avec une augmentation des ventes de vibromasseurs et celles d’accessoires SM dans les sex-shops aux USA. Les lectrices seraient plus nombreuses que les lecteurs.

    Je n’ai pas lu ce livre qui raconte les péripéties sado-maso d’un couple et je ne compte pas le lire car il n’a pas, d’après les dires, les qualités littéraires des ouvrages du marquis, figure de proue de la chose, qui connut bien des prisons pour ses œuvres et ses agissements, alors que la ménagère britannique est au firmament de l’édition avec son ouvrage pornographique dont le thème obligatoirement répétitif n’a guère d’originalité.

    C’est tout de même un mystère. Les gens sont-ils si friands de relations sado-maso ? Peut-être, car comment expliquer que de jeunes Françaises, libres et coquettes pendant des années et n’ayant rien à voir dans leurs antécédents avec le monde musulman, choisissent de s’enfermer en public dans un niqab noir ne laissant apparaître que leurs yeux pour se soumettre au désir exclusif de leurs hommes ? A ma connaissance, la foi dans la religion de Mahomet n’impose pas cette horrible tenue mortuaire pour la satisfaire.

    « Fondre d’horreurJOLI CIMETIERE »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 1er Novembre 2012 à 06:57
    Voyez Paul, c'est une grosse erreur de séparer de plus en plus la notion de sexe et d'amour. "Baiser" est devenu si facile que les hommes à mon sens, légitimement attirés par la conquête, trouve les choses trop facile maintenant, et s'en désintéressent, la masturbation leur donnant la même satisfaction ou presque ! Alors les femmes insatisfaites (par leur faute) rechercheraient des sensations nouvelles ! De plus, je crois que les hommes normaux, (les jeunes surtout), sont inquiets et cela nuit à leurs pleine possession d'eux-même, parce-qu'inconsciemment peut-être ils craignent les comparaisons, les femmes ayant à présent autant, sinon plus d'expériences qu'eux !
    Ah! le temps des jeunes mariées tremblotantes et apeurées,au soir de leurs noces et des époux protecteurs et fiers de leur savoir est bien révolus !
    Je ne lirais pas ce bouquin non plus !
    Bonne journée
    Nettoue
    2
    Jeudi 1er Novembre 2012 à 09:13

    Vaste sujet. Il ne s'agit pas d'erreur, mais d'évolution des moeurs. Les hommes ont depuis toujours séparé le sexe et l'amour, le plus vieux métier du monde est là pour le prouver. L'idéal est, évidemment, que l'amour accompagne le sexe, mais il ne faut pas oublier que la distinction entre les deux est plutôt une conquête féminine, les hommes l'ayant toujours fait à leur avantage.

    3
    Jeudi 1er Novembre 2012 à 09:27
    Que ce genre de bouquin ait tant de succès auprès, nous dit-on, d'un lectorat féminin m'étonne au point de renoncer à en chercher les raisons.
    Quant au niqab, il n'est pour moi qu'une nouvelle preuve que la religion peut imposer des comportements absurdes. Aux hommes inquiets de leur sexualité et aux femmes désireuses de leur plaire par tous les moyens ou de ne pas leur déplaire, y compris par une soumission totale à des préceptes religieux dont les origines machistes me paraissent évidentes.
    Vous avez raison de rapprocher dans le même article ce niqab et le sado-masochisme.
    Quant à Sade, ses débordements ne sont admirés que par le style de ses écrits et tolérés uniquement par le lien qu'ils avaient avec la sexualité du bonhomme. Sans le sexe, il ne serait qu'un criminel pervers "ordinaire".
    4
    Jeudi 1er Novembre 2012 à 10:03
    C'est comme le succès du film "9 semaines et demie" qui raconte une histoire de soumission féminine. je n'ai pas aimé mais plusieurs amies femmes m'ont dit avoir adoré.

    Moi je crois que, plus les femmes s'affirment vis-à-vis des hommes, plus elles assument sans complexe leurs fantasmes sexuels.
    Et en ce sens, je ne les assimilerais pas à ces pauvres femmes qui tombent sous la coupe d'un barbu.
    Car dans cette vie-là, je serais très surpris qu'il y ait fantasmes -ou même simplement plaisir- sexuel !
    5
    Jeudi 1er Novembre 2012 à 10:29

    Hier, dans une librairie de la gare Montparnasse, il y avait, étalés sur une table, plusieurs centaines d'exemplaires de ce livre que les voyageurs pouvaient emporter pour lire un porno sans complexe dans le train. A côté, de bons livres ne se vendaient pas. Injustice. Les religions ont été inventées par des hommes et  ceux qui en inventent encore pensent essentiellement à satisfaire leurs appétits sexuels.

    6
    Jeudi 1er Novembre 2012 à 10:36

    Il me semble que les femmes qui abandonnent leur liberté et leur féminité en public pour satisfaire un homme tient du masochisme. Si l'on en montre la part religieuse, on n'en montre pas l'envers sexuel.

    7
    Jeudi 1er Novembre 2012 à 15:23
    Audacieux, le rapprochement entre le sado-maso mou de la
    mémère anglaise et le niqab des musulmans, fallait le faire!
    Mais dans le fond, à bien y regarder, cela paraît fort judicieux. Bien vu!
    Amitiés.
    8
    Jeudi 1er Novembre 2012 à 16:37

    Je suppose que ces jeunes femmes seraient outrées par cette interprétation.

    9
    Jeudi 1er Novembre 2012 à 18:15
    Lire un livre érotique à tendance sado-maso, c'est se créer des "émotions" sans risque. Il y a loin du fantasme à la réalité !
    Quant aux jeunes occidentales qui se voilent entièrement, plus que du masochisme, je me demande s-il n'y a pas en plus une recherche (illusoire) de tranquillité et de protection. Certes le prix a payer est la soumission mais en ont-elles conscience ? Je crois que le schéma mental est le même chez les personnes (hommes et femmes) qui se soumettent corps et âme à un gourou.
    10
    Jeudi 1er Novembre 2012 à 18:44

    Vos remarques me paraissent justes. Mais se soumettre à un gourou, n'est-ce pas l'abandon de soi, c'est à dire une forme de masochisme.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :