• Reflux

    RefluxLa COVID-19 commence à refluer à la fois sur le terrain et dans les médias mais elle est remplacée par le Zemmour, un peu sur le terrain, beaucoup dans les médias. Nous avons droit pratiquement chaque jour à un sondage où le Zemmour est inclus comme candidat aux prochaines présidentielles alors qu’il n’a pas encore déclaré sa candidature ou même sans savoir si celle-ci sera possible par l’obtention des 500 signatures nécessaires pour se présenter. Ainsi les commentateurs plus ou moins sevrés de la pandémie bavent-ils sur des sondages hypothétiques et sans valeur à plusieurs mois des élections en se posant des questions angoissantes : à qui va-t-il prendre des voix ? Va-t-il nuire à Marine Le Pen ou à Macron ? Va-t-il par sa présence modifier les protagonistes prévus du duo final ? Mélenchon a-t-il raison de débattre demain avec (ou plutôt contre) Zemmour ? Oui si l‘on aime la démesure. Questions fondamentales car plus proches du fondement que de la réflexion. Le reflux apporte toujours des déchets et la panoplie des candidats proposés montre à quel point la stature du personnel politique est à présent frappée de nanisme. Illustration : Velasquez : "Le bouffon Calabacillas"

    « L’écologie mène à tout387. Le mystère des médecins antivax »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 22 Septembre à 16:26

    Alors qu'il ne s'est encore jamais déclaré, deux chaines de TV l'on balancé car disent -elles : il empiète sur le temps de parole des autres candidats ! Pauvre Zemour ! Pauvre  juif livré aux fauves dans l'arène !

      • Mercredi 22 Septembre à 16:35

        Il n'a pas été livré, il est descendu volontairement dans l'arène et il y prend beaucoup de plaisir, sans compter une promotion fabuleuse pour son dernier livre

    2
    Mercredi 22 Septembre à 16:44

    VITE...!

    un vaccin (même expérimental et avec un rappel hebdomadaire jusqu'en 2022)...

    un confinement strict pour les malades atteints de zemmourisme...

    un interdit sur les débats d'idées non-essentiels... 

    un QRcode dans un passe "TousAntiZemmour"...

    VITE...!

     

      • Mercredi 22 Septembre à 17:19

        Je ne suis évidemment pas contre l'individu Zemmour. Bien entendu qu'il a le droit de s'exprimer, mais on peut ne pas être d'accord avec tout ce qu'il exprime. On peut être d'accord avec certaines de ses déclarations et en désaccord avec d'autres. C'est d'abord un polémiste et en ce sens il a une utilité, mais pour diriger un pays il faut autre chose que le rejet de l'islam et de l'immigration et la réhabilitation de Pétain. Je pense que le "zemmourisme" n'existe pas, et beaucoup de solutions qu'il propose sont impraticables.

        Il serait bon de cesser d'obéir au postulat simpliste : "si vous n'êtes pas avec moi, vous êtes contre moi"

    3
    Mercredi 22 Septembre à 17:53

    Vous êtes bien sévère. Zemmour a enrichi le débat politique de plusieurs concepts intellectuellement très novateurs, parmi lesquels on peut distinguer : 

    - l'obligation d'avoir un premier prénom français ( "Antoine Aziz a commis un attentat", ça passe quand même beaucoup mieux  que "Abdel Aziz a commis un attentat", reconnaissons-le)

    - celui d'avoir développé avec brio les notions préexistantes de remigration  et de grand remplacement

    - La nécessaire réhabilitation du Maréchal Pétain (et certainement sa décoration à titre posthume de  la Médaille de la Résistance) pour avoir livré à Hitler moins de juifs que les Polonais et les Autrichiens 

    - la possibilité de se réclamer tout à la fois du Général de Gaulle ET du Maréchal Pétain, une façon d'avoir le beurre, l'argent du beurre et le sourire de tous les résistants morts sous la torture ou au champ d'honneur

    - d'avoir mieux défini la place qui revient aux femmes dans nos sociétés (grosso modo , la même que les talibans, la burqa en moins, ce qui montre comment il est moderne)

    - Il a, de plus, profondément changé le paysage politique français en faisant passer Jean-Marie et  Marine Le Pen pour des centristes bien-pensants et inconsistants.

    On lui doit tous beaucoup 

     

      • Mercredi 22 Septembre à 18:18

        J'apprécie beaucoup ce commentaire qui résume brillamment l'apport de Zemmour au monde politique. J'ajouterais peut-être que sa judéité est la preuve de la profondeur de ses convictions pour ce qui concerne la réhabilitation de Pétain.

      • Jeudi 23 Septembre à 13:57

        Et aussi le fait de renvoyer dos à dos (comme non-Français) Mohamed Merah et ses petites victimes juives en déclarant de façon péremptoire et définitive comme s'il s'agissait d'une vérité révélée "on appartient au pays où l'on est enterré !"  

      • Jeudi 23 Septembre à 15:41

        A force d'accumuler les impératifs identitaires, le nombre de Français authentiques risque de se réduire fortement et lui-même risque fort de ne plus l'être.

        Quant à mettre sur le même plan, quel que soit le sujet de comparaison, l'assassin ignoble et les enfants victimes, c'est d'une extrême indécence.

    4
    Mercredi 22 Septembre à 18:57

    Sera-t-il candidat? Peut-être.

    Aura-t-il cinq cents signatures? Peut-être pas.

    A-t-il une chance d'être au second tour? Aucune.

    Macron sera-t-il vainqueur? Sans doute.

    Et maintenant, passons à autre chose.

      • Mercredi 22 Septembre à 19:12

        Les médias ne l'entendent pas de cette oreille.

    5
    Souris donc
    Jeudi 23 Septembre à 08:48

    Le Zemmour fait de l'audimat,  c'est pourquoi le monde des chroniqueurs et, plus généralement, la mediasphère de gauche demande son éviction des plateaux. Je trouve Zemmour trop bavard et monopolisateur. A la 3ème phrase, je décroche et je zappe.

    Ses records d'audience me sont incompréhensibles.

      • Jeudi 23 Septembre à 09:23

        En illustration de ce billet j'ai mis le bouffon de Velasquez non pas pour faire de l'ironie mais parce que le bouffon auprès du souverain avait la possibilité de dire des vérités en les exagérant pour faire rire la cour. Z dit quelques vérités au milieu de beaucoup de déclarations ineptes (comme sa conception du rôle de la femme dans la société) et d'une interprétation décalée pour ne  pas dire fantaisiste de l'histoire de France dont il veut remonter le cours avec l'utopie d'en modifier le chemin. Un peu comme dans ces oeuvres où un héros remonte le temps pour découvrir le moment où l'histoire a déraillé pour aboutir à la catastrophe du présent.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :