• Quand les petits pois mettent leur consommateur en boîte

    Quand les petits pois mettent leur consommateur en boîteJe n’ai aucune sympathie particulière pour Nicolas Sarkozy, mais j’avoue que la sanction judiciaire dont il est l’objet me le rend sympathique. Les faits qui lui sont reprochés ont été largement exposés dans les médias, et il me semble qu’il y a une disproportion entre l’intention non prouvée d’un échange de service qui n'a pas eu lieu, et basée sur des écoutes téléphoniques dont on peut discuter la légalité, et la peine d’emprisonnement prononcée. J’ignore si l'ancien président est innocent ou pas, mais même en admettant qu’il ne le soit pas, je suppose que dans le cas d’un prévenu quelconque, la condamnation aurait été moins sévère. S’agit-il d’une revanche ? S’agit-il d’une recherche d’exemplarité ? La justice doit-elle être moralisante ou politique ou doit-elle seulement appliquer la loi ? On pourrait se réjouir de savoir que ceux qui nous gouvernent ne sont pas à l'abri de la Justice, mais un excès dans l'autre sens n'est pas souhaitable car l'on risque de sélectionner les plus médiocres pour nous gouverner. La rectitude doit faire le juge  mais elle ne fait pas l'homme d'Etat.

    « Faux-semblantQuand l’être se veut néant »

  • Commentaires

    1
    Orage
    Mardi 2 Mars 2021 à 08:52

    "On peut rappeler que pour avoir renseigné Thierry Solère sur une affaire le concernant, l'ancien Garde des Sceaux socialiste Jean-Jacques Urvoas a été condamné en 2019 à… un mois de prison avec sursis."

      • Mardi 2 Mars 2021 à 09:01

        Un rappel qui montre que l'application de la loi est à géométrie variable.

    2
    Souris donc
    Mardi 2 Mars 2021 à 09:00

    Les petits pois leur sont restés en travers de la gorge, et les magistrats du Mur des Cons prennent leur revanche. Cons caducs ou cons débutants : ce sont eux !

      • Mardi 2 Mars 2021 à 09:05

        Pour un justiciable, tout ça n'est pas rassurant. Et à quelle juridiction les juges sont-ils soumis ? "Qui gardent les gardiens ?"

      • Souris donc
        Mardi 2 Mars 2021 à 11:53

        Il y a un Conseil Supérieur de la Magistrature qui dispose de sanctions qui vont du blâme à la révocation ou mise à la retraite d'office.

      • Mardi 2 Mars 2021 à 12:30

        C'est comme le Conseil de l'Ordre des médecins : on est jugé essentiellement par ses pairs. Il me semble que nombre de juges d'instruction (s'ils dépendent de cet organisme) n'ont guère été sanctionnés pour des erreurs dramatiques.

    3
    Orage
    Mardi 2 Mars 2021 à 10:34

    Comme disait il y a longtemps un ancien Garde des Sceaux auquel on demandait ce qu'il pensait de la Justice: "éviter d'avoir affaire à elle"

     

      • Mardi 2 Mars 2021 à 10:43

        Avoir affaire à elle c'est parfois ( souvent ?) tomber dans un monde kafkaïen. 

      • Mercredi 3 Mars 2021 à 11:35

        Ou comme disait le roi des cons de Wolinski: "Je fais confiance à la Justice de mon pays".

      • Mercredi 3 Mars 2021 à 11:40

        Formule dont la répétition ressemble à une prière.

    4
    Mardi 2 Mars 2021 à 11:18

    Je suis d'accord avec vous, même si ces écoutes sont réelles, la prison c'est un peu fort de café !

    Oui mais... le petit Macron fait le ménage ! Il este entré en campagne et veut le champs libre  pour les élections, et je suppose que le vieux Bayroux doit se frotter les mains d'imaginer son ennemi en taule !

     

      • Mardi 2 Mars 2021 à 11:30

        Je peux me tromper mais je crois que c'est une histoire entre les juges et Sarkozy et que Macron n'est pas dans le coup. Vous avez la même réaction que Mélenchon.

      • Mardi 2 Mars 2021 à 11:44

        Et pourtant je ne me réfère guère à Méchant con !

      • Mardi 2 Mars 2021 à 11:48

        Je m'en doute.

    5
    Mardi 2 Mars 2021 à 14:16

    Cette condamnation est tellement disproportionnée que même Médiapart semble embarrassé et n' a pas crié victoire, comme à son habitude.  

      • Mardi 2 Mars 2021 à 14:21

        Voilà un désaveu de poids des juges.

      • Mardi 2 Mars 2021 à 21:41

        Votre réponse est ironique smile mais je persiste : si mes souvenirs sont bons, c'est Médiapart qui déclenche officiellement l'affaire. En effet les juges ne pouvant pas exploiter directement cette information (ils cherchaient du financement libyen et la technique du filet dérivant étant interdite), c'est Médiapart qui, s'étant opportunément trouvé en possession des enregistrements,,a dévoilé cette tentative de corruption. Les juges ont donc pu se saisir de l'affaire non pas à partir de leurs écoutes, mais sur la base des révélations de Médiapart. 

        Alors, voir Médiapart annoncer sobrement cette condamnation sans se vanter de l'avoir provoqué est curieux.

        Carlus ( en marche vers le complotisme)

      • Mardi 2 Mars 2021 à 23:04

        Plenel aurait-il des remords ? 

    6
    Mercredi 3 Mars 2021 à 16:34

    L'avocat Régis de Castelnau (qui n'est pas, je le précise, un dirigeant du Rassemblement National, mais un militant très proche de la France insoumise...) a publié un grand nombre d'articles dans lesquels il démontre et dénonce la politisation de la justice depuis une bonne trentaine d'année (vududroit.com).

    Ses analyses sont reprises aussi bien dans Causeur, que dans le Figaro ou Marianne et sur Radio-Notre-Dame ou Sud-Radio ou Réac-n-Roll et, (bien évidemment) citées autant par Eric Zemmour que que par Michel Onfray. !

    Sa conclusion, que je fais mienne, pour paraphraser votre article est que "La justice n'applique pas (ou n'applique plus) la loi, mais a instauré et impose une morale politique" (Et "progressiste" dans tous les autres domaines)

     

      • Mercredi 3 Mars 2021 à 17:28

        La morale peut amener à créer des lois mais il est risqué de vouloir faire de la morale en les appliquant. La Justice devient alors plus subjective, voire émotionnelle, qu'impartiale.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :