• Pourpoire

    PourpoireEmmanuel Macron a donc décidé la défiscalisation des pourboires versés par les clients lorsqu’ils le font par carte bancaire dans la restauration et l’hôtellerie. Cette mesure est plutôt bien vue par les patrons, le contraire aurait été étonnant, mais assimilée à de la mendicité par certains syndicats. Si je ne me trompe pas, il y a quelques décennies le pourboire au café et au restaurant était assez spécifique à la France, connue pour ses bons vins, et que c’est dans les années 70 que l’on a introduit sur les tickets de caisse la mention : « service inclus » qui visait sans doute à faire disparaître cette pratique à la discrétion du client, mais avec une augmentation de la note d’environ 10%. J’avoue que depuis je ne laisse de pourboire (en liquide) que lorsque je trouve le service agréable. J’ai mis un certain temps à constater que cette mention « service inclus » avait disparu des tickets. On appelle ça une belle entourloupe. Et voilà que le président de la République rétablit officiellement le pourboire et cette annonce claironnante mettra le client dans la position d’un avare s’il n’obéit pas à l'injonction républicaine en versant son obèle à la restauration éprouvée par la crise sanitaire. Voilà un acte libre que l’on veut sournoisement transformer en obligation. Il est certain que l’Etat a sorti son carnet de chèques pour distribuer avant les élections de l’argent qu’il n'a pas, mais il le fait également avec celui des autres. Illustration André Martins de Barros.

    « L’œuf de CollombLe bracelet »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 29 Septembre à 11:22

    C'est tout Macron, avec sournoiserie il nous menotte !

      • Mercredi 29 Septembre à 11:41

        A noter cependant que le service inclus avec l'augmentation de 10%, puis la disparition de la mention n'est pas le fait de Macron.

    2
    Mercredi 29 Septembre à 12:40

    Argent liquide. Pas bien...

    C'est caca, ça transmet les microbes et les virus (on voit de plus en plus des caisses enregistreuses intelligentes qui calculent plus vite qu'une hôtesse de caisse le montant de monnaie à rendre et le font)

    C'est tentant, certains malhonnêtes pourraient être tentés de mettre les doigts dans le tiroir de la caisse pour plaider l'erreur de celle-ci, sans compter les hold-up chez les boulangers ou les buralistes...

    C'st incontrôlable, vous payez vos achats sans laisser de trace de tel ou tel achat, même non essentiel... Un smartphone : un pass-sanitaire et une application type "Google Pay", voila l'avenir !

     

      • Mercredi 29 Septembre à 13:23

        C'est sûr que c'est l'avenir. Finalement on s'approche petit à petit de la société de "1984". Quand j'ouvre un site on me demande encore la permission de suivre plus ou moins  tout ce que je fais, mais je sais que je suis suivi, permission ou pas. On se sent protégé, n'est-il pas ? Ceci n'est pas un complot mais un état de fait.

    3
    Mercredi 29 Septembre à 13:53

    Je dirais que cette mesure est scandaleuse car les antivax ne pourront pas en bénéficier, étant interdits de cafés et de restaurants. C'est encore une façon pour le tyran Macron de punir l'avant-garde intellectuelle de la nation pour ses analyses clairvoyantes  sur le vaccin. smile

      • Mercredi 29 Septembre à 13:57

        La discrimination s'aggrave. yes

        NB Mme Taubira suit le conseil et s'abstient sur la vaccination.

    4
    Mercredi 29 Septembre à 20:46

    La campagne électorale financée par les pourboires!

    En y réfléchissant, le pourboire me paraît une bonne idée. Les électeurs pourraient donner aux élus un pourboire s'ils ont été contents du travail accompli.

      • Mercredi 29 Septembre à 20:54

        Leur pourboire est d'être réélu. Mais l'idée d'une quête pour bons services n'est pas à exclure à titre d'encouragement.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    Souris donc
    Jeudi 30 Septembre à 08:59

    Tout devra être dématérialisé, les agences bancaires vont fermer, les DAB aussi, et même la monnaie va disparaître. On ne payera plus que par sans contact, sur ces terminaux tous interconnectés.

    La belle vie sonnante et trébuchante : on est déjà muselés, distanciés, aseptisés, robotisés, programmés. Et maintenant, plus de pourboire à donner, le serveur sera dûment évalué sur des critères prédéterminés, et la carte bancaire débitée en fonction de sa valeur professionnelle ainsi expertisée.

      • Jeudi 30 Septembre à 11:11

        Et une société qui ne fonctionne qu'à l'électricité et une société bien fragile.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :