• Pour reprendre confiance en la Science

    Pour reprendre confiance en la ScienceLa 31ème cérémonie des IG Nobel s'est tenue dans la nuit de jeudi 9 au vendredi 10 septembre. La cérémonie s’est déroulée cette année à distance, au cours de laquelle un comité de scientifiques a récompensé dix recherches complètement farfelues, qui ne servent à rien, sinon à montrer qu’il arrive que les scientifiques ne se prennent pas au sérieux. Des recherches qui apparaissent comme particulièrement décalées puisque le monde scientifique a été et est encore préoccupé par la pandémie du SARS-CoV-2.

     Les scientifiques distingués ont reçu, en guise de récompense, un trophée en papier, et un billet de 10.000 milliards de dollars zimbabwéens, une somme vertigineuse en une monnaie qui ne vaut évidemment rien. Parmi les travaux récompensés j’en ai relevé quelques-uns :

    Celui d’une équipe de chercheurs espagnols et iraniens qui a remporté le prix de l’Ecologie pour avoir utilisé l’analyse génétique afin d’identifier les différentes bactéries qui se trouvent dans les chewing-gums mâchés et collés sur les trottoirs de cinq pays, dont la France.

    Le prix de Chimie a été décerné à une équipe internationale de dix chercheurs qui ont analysé l'air à l'intérieur des salles de cinéma, pour tester si les odeurs produites par le public avaient un lien avec le contenu du film visionné.

    Les barbes étant revenues à la mode, trois chercheurs américains ont obtenu le prix de la Paix en soulevant l’hypothèse que les barbes pouvaient être un développement évolutif pour permettre aux hommes de protéger leur visage des coups de poing.

    Le travail qui a obtenu le prix de Médecine m’a paru être le seul susceptible d’avoir une application pratique puisqu’il a montré que les orgasmes sexuels pouvaient être aussi efficaces que les médicaments pour dégager les nez congestionnés. Il n’y a plus qu’à sortir les mouchoirs.

    « Inclusi.f.vePaquet cadeau »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 12 Septembre à 19:02

    Le ministre des finances du Zimbabwe mérite l'IG Nobel d'économie.

      • Dimanche 12 Septembre à 19:58

        A condition d'avoir volontairement réalisé un tel exploit. Encore que des découvertes sont parfois le fruit du hasard.

    2
    Dimanche 12 Septembre à 20:29

    Je regrette qu'on n'ait pas proposé les candidatures des grands savants qui ont découvert qu'une injection d'eau de Javel dans les veines ou une épaisse couche de Vick Vaporub à l'intérieur du nez permettaient d'éradiquer la Covid. 

    Mais bon, c'est certainement parce qu'ils ne souhaitent pas être médiatisés.

      • Dimanche 12 Septembre à 20:46

        Il a bien fallu faire une sélection. D'un autre côté, le jury ne retient que les découvertes sans danger, ce qui n'est pas le cas de celles auxquelles vous faites allusion.

    3
    Souris donc
    Lundi 13 Septembre à 09:29

    L'Occident a encore le sens de la plaisanterie, en finançant du farfelu. Soit ces chercheurs ont des sponsors qui ne sont pas à un million près, soit ça coûte rien, c'est l'Etat qui paye. Le con-tribuable. Vous. Moi.

    Ajouter à ces recherches stipendiées les associations et ONG de tout poil qui ne servent qu'à engraisser leurs militants. Que le SA de la DGSE devrait saboter, comme il a envoyé par le fond le bateau de Greenpeace.

      • Lundi 13 Septembre à 09:51

        J'ignore quel est le financement de ces "recherches". Je suppose cependant que de tels projets avaient peu de chances d'être officiellement acceptés par la tutelle, encore que...

      • Souris donc
        Lundi 13 Septembre à 13:46

        Dans le genre, on a aussi Elon Musk. Qui s'envoie en l'air, mais sur ses propres deniers.

      • Lundi 13 Septembre à 13:51

        Mais je ne pense pas que des son cas on puisse parler de farfelu.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :