• PORTRAITS XXX

     

     

    vermeer jeune femme lisant une lettre devant une fenêtre oLA LETTRE

     

    Papier gravé de mots

    Message d’un instant

    Envoi d’un passé clos

    Retenu dans le temps

     

    La lettre venue de loin

    Postée dans le devenir

    Repose dans tes mains

    Comme un souvenir

     

    L’homme que tu aimes

    Et qui tenait la plume 

    Est-il toujours le même ?

     

    Les passions se consument

    En laissant des amours

    Leur encre d’amertume

     

    Paul Obraska

     

    Vermeer : « Jeune femme lisant une lettre devant une fenêtre ouverte »

    « RuinesUn maître à penser »

  • Commentaires

    1
    Samedi 9 Avril 2011 à 16:33
    Beau poème...un peu désenchanté ?
    2
    Samedi 9 Avril 2011 à 16:37

    Et pourtant, je n'ai pas de raisons de l'être, mais le texte peut s'appliquer à beaucoup de couples séparés par la distance.

    Dr WO

    3
    Samedi 9 Avril 2011 à 18:01
    Beau poème, c'est vrai.
    Je crois me souvenir que les Romains de l'antiquité écrivaient leurs lettres au passé parce que leur présent, le temps que la lettre parvienne à son destinataire, était devenu le passé du lecteur.
    4
    Samedi 9 Avril 2011 à 19:02

    Je l'ignorais et c'est surprenant.

    Dr WO

    5
    Dimanche 10 Avril 2011 à 15:08
    Magnifique poème pas si désenchanté que cela, à mon sens, mais qui correspond bien à la vie de certain couples. Couples pris dans la tourmente d’occupations professionnelles, qui voyagent par monts et par vaux tout en vivant en parallèle leurs vie de couple et de famille. Et la réunification s’opère, retraite, ou rapprochement. Ce qui souvent génère quelques grincement de dents, malgré l’amour toujours présent. Bonne soirée Doc
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    6
    Dimanche 10 Avril 2011 à 16:53

    Merci. J'ai fait un tour sur votre blog où je me réjouissais de votre retour en musique. Comment allez-vous ? (un médecin reste un médecin...).

    Dr WO

    7
    Dimanche 10 Avril 2011 à 19:27
    Bien Doc. Je déplore un peu les examens qui ont été pratiqués à LAVAL qui n'ont rien révélé de nouveau. Ce n'était vraiment pas utile. Par contre ma fracture me fait souffrir. Casser et être broché 2 fois pratiquement au même endroit, c'est tout de même un peu couillon. Mais pour le coup j'assume mes bêtises. Alors je tapote d'un doigt sur le clavier. Pour les choses du quotidien aussi. grrrrrr. Mais dans un mois cela ira mieux. Merci de votre soutien.
    8
    Dimanche 10 Avril 2011 à 19:35

    C'est une fracure. Je pensais qu'il s'agissait d'un accident différent.

    Dr WO

    9
    Dimanche 10 Avril 2011 à 20:10
    Mon repos obligé pour prendre du recul par rapport à une grosse fatigue et des crises d'angine de poitrine à répétition, mais la fracture c'est bel et bien de ma faute, j'étais sortie toute ragaillardie en pensant pouvoir ranger mes placards et patatra.
    10
    Dimanche 10 Avril 2011 à 20:33

    Les accidents domestiques sont les plus fréquents. Il vaut mieux avoir quelqu'un pour tenir la perche lorsque l'on est perché.

    Dr WO

    11
    Mardi 12 Avril 2011 à 03:23
    Bonsoir,

    Très beau mariage du texte et de la toile. J'aime beaucoup.

    Bonne nuit.

    Capucine.
    12
    Mardi 12 Avril 2011 à 13:34

    Merci.

    Dr WO

    13
    Mercredi 13 Avril 2011 à 17:47
    J'aime beaucoup Vermeer et les sujets de ses tableaux. Mais Dieu que votre poème est amer. Comme si une promesse ancienne n'avait pu aboutir..
    14
    Mercredi 13 Avril 2011 à 18:14

    "Les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent"

    Dr WO

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :