• PORTRAITS XIII

    Pierre Auguste Renoir "Jeune fille peignant ses cheveux"


    RIDEAU

     

    Que c'est beau

    Ces longs cheveux de femme défaits

    Qui tombent comme un rideau

    Sur un visage sans apprêt

     

    Qu'il est fier

    Ce mouvement de tête têtu

    Qui ramène les cheveux en arrière

    Et révèle le visage un instant disparu

     

    Dehors le vent joue au magicien

    Quand il tire un rideau ajouré

    Sur les beaux visages féminins

    Puis  le soulève sur leur clarté

     

    Et les hommes sont séduits par ce jeu

    De la tête, du vent et des cheveux

    Par le visage changeant de la féminité

    Un jour lumineuse le lendemain voilée


    Paul Obraska




    Pierre Auguste Renoir "Gabrielle avec la boîte à bijoux"


    BIJOUX

     

    Dans les cités fantômes ensevelis sous la terre

    On trouve comme des bouts de soleil dans la boue

    Enchâssés dans le sable comme des éclats de verre

    Les bijoux

     

    Ils ont appartenus à des beautés antiques

    Ces bracelets aux poignets et ces chaînes aux cous

    Des douces chairs fantômes ce sont les reliques

    Les bijoux

     

    Des femmes qui portaient ces boucles d'oreille

    Aussi intimes avec leur corps que des dessous

    De leur séduction il reste ces merveilles

    Les bijoux

     

    On se prend à rêver devant le métal ciselé

    A son dur éclat d'or sur des corps si doux

    Au parfum évanoui qui devait escorter

    Les bijoux

     

    Comme s'étonner que les femmes les aiment

    Que leurs yeux brillent devant l'éclat des cailloux

    Ils sont un peu d'elles-mêmes

    Les bijoux


    Paul Obraska

    « La caresse du ventParlons modes 1 »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 29 Août 2008 à 19:14
    On ne trouve de poésie nulle part si on n'en porte pas un peu en soi. (Joubert)
    2
    Samedi 30 Août 2008 à 09:58
    C'est juste, mais c'est évident. Je suppose que c'est une pensée d'essayiste et non pas de militaire.
    P.O.
    3
    Samedi 30 Août 2008 à 16:16
    Je suppose que Joubert est un penseur puisqu'il a publié des "pensées". Cette phrase fut le sujet d'une dissertation. je n'en sais pas beaucoup plus et je m'en porte bien.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :