• PLACE DU TERTRE

     

    PLACE DU TERTRE

     

    Place du Tertre gorgée

    De promeneurs placides

    Les parasols au reflet blanc bleuté

    Ouvrent leurs corolles translucides

     

    Venue de la blancheur du ciel

    La lumière de décembre fait merveille

    A travers une trouée de ruelle

    Elle retouche les toiles d'un peu de soleil

     

    Devant les rangées de croûtes touchantes

    Les touristes cassent leur croûte aux cafés

    Les artistes abordent la planchette tentante

    Les blondes étrangères rubicondes à croquer

     


    Paul Obraska

    « « Le déclin de l'empire américain » sur soiObjet trouvé »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 3 Décembre 2015 à 10:47

    Magnifique photo Doc, qui vous a inspiré un bien joli poème. Bonne journée !

    2
    Jeudi 3 Décembre 2015 à 11:08

    Merci et bonne journée à vous

    3
    Jeudi 3 Décembre 2015 à 11:43

    Très agréable poème sur une jolie photo.

    Il faut espérer qu'on ne va pas faire sauter, comme des crêpes, toutes ces croûtes!

    4
    Jeudi 3 Décembre 2015 à 13:45

    Les croûtes sont remplaçables. Certains tableaux représentant des vues de Paris seraient même faits en Chine et les Chinois viennent les acheter Place du Tertre. Le mondialisation est parfois amusante.

    5
    Jeudi 3 Décembre 2015 à 19:03

    Le dernier vers est un bijou. Le reste du poème n'est pas mal non plus.

    6
    Jeudi 3 Décembre 2015 à 19:20

    Merci.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :