• Petits riens

    Petits riens

    Ce matin dans le métro, j’ai assisté à un spectacle assez fréquent : une femme se maquillant dans la rame. Sans doute n’avait-elle pas eu le temps de le faire avant d’aller au travail. J’ai toujours admiré cette prouesse : passer délicatement la brosse du mascara sur les cils nonobstant les cahots, les arrêts brusques et les départs du métro alors que les gens se tiennent aux barres pour ne pas basculer. J’ai toujours la crainte que la brosse ne dérape dans l’œil, mais l’habileté des femmes est telle pour cet exercice que je n’ai jamais assisté à cet accident.

    Près de la femme au mascara se tenait une jolie noire qui oscillait rythmiquement de la tête. D’après le rythme céphalique, ce qui se déversait de façon continue dans ses oreilles devait être du rap, mais je n’étais pas assez près d’elle pour entendre le grésillement révélateur. Malgré toutes les années, je reste étonné par ce besoin d’entendre en permanence du bruit dans les conduits auditifs même lorsque l’on peut jouir du silence. Toujours en oscillant de la tête en l’absence de toute pathologie, la jeune femme s’est assise et a sorti un livre de son sac, retrouvé la page et s’est plongé dans la lecture. Bien sûr, ma curiosité m’a poussé à regarder le titre de l’ouvrage. Il s’agissait des écrits de l’empereur romain Marc-Aurèle.

    Métro, 1976. Huile sur toile. © Philippe Waty, courtesy éd. Gourcuff e& Gradenigo

    « Courage au barbu243. Le bon exemple »

  • Commentaires

    1
    Lundi 22 Mai à 19:05

    La dame au maquillage doit être plus douée (ou plus habituée) que moi. Presque chaque matin, immobile dans la salle de bain, je me retrouve avec une superbe trace de mascara, style peinture de guerre, sur le nez !

    On peut donc lire Marc-Aurèle et écouter du rap en même temps ! Ce n'est pas tant l'association des deux qui m'étonne que le fait de parvenir à se concentrer sur du rap... oh

      • Lundi 22 Mai à 19:11

        Le rap c'est souvent du vide plus ou moins violent. Parfois, pour certains, le bruit est nécessaire à la concentration : beaucoup d'écrivains écrivaient de préférence dans les bistrots.

      • Lundi 29 Mai à 12:17

        ça alors ! Moi aussi, Souliko !!oh

    2
    Lundi 22 Mai à 19:08

    Comme quoi, Marc-Aurèle est compatible avec le rap du XXIème siècle !

    Bonne soirée Doc

      • Lundi 22 Mai à 19:11

        De quoi perdre son latin.

    3
    Lundi 22 Mai à 19:31

    J'admire les deux dames, je ne pourrai me maquiller dans un métro ou un train cela bouge trop, et lire Marc Aurèle en écoutant du rap, çà c'est une performance, à mon avis, ou elle écoute le rap en faisant semblant de lire ou elle lit et n'écoute pas le rap elle entend juste le bruit !

      • Lundi 22 Mai à 19:36

        Le fait de vouloir lire du Marc-Aurèle est déjà remarquable en soi, avec ou sans rap, et de surcroît dans le métro.

    4
    Souris donc
    Lundi 22 Mai à 19:41

    En voiture, c'est plus pratique. On a le miroir de courtoisie dans le pare-soleil. Feu rouge : ombre à paupières. Embouteillages : mascara, liner et blush. Le rap, pas de problème. A fond, vitres ouvertes de préférence. Pour lire du Marc-Aurèle, ça devient plus compliqué.

    PS. Pour le mascara, on ne dit pas pinceau, mais brosse. Qui peut tout aussi bien vous rentrer dans l'œil.

      • Lundi 22 Mai à 19:45

        Pour Marc-Aurèle, il faut simplement être stoïque, c'est tout.

        Vous avez raison pour la brosse. Je n'ai pas l'habitude. Je vais corriger.

    5
    Mardi 23 Mai à 00:25

    Un des bonheurs de la jeunesse étudiante est qu'on est tenu de lire sans délai des choses qu'on ne lira plus jamais dans sa vie. C'est un bonheur dont on n' a conscience que bien plus tard quand, gavé de prix Goncourt et de "phénomènes d'édition" on se dit " tu as chargé La guerre des Gaules sur ta tablette, lis-le, merde" ! Mais..là, maintenant, il est trop tard, on a toute la vie devant soi, alors on remet à plus tard

     

    PS : Je trouve aussi très féminine et très... sexy la faculté qu'ont les femmes de se maquiller dans une voiture au feu rouge. Dans le métro, peut-être moins.

      • Mardi 23 Mai à 08:33

        Ce sont, en effet, ces obligations scolaires qui ont laissé un fond culturel résiduel. Si les obligations disparaissent, la paresse et la facilité triomphent.

    6
    Souris donc
    Mardi 23 Mai à 09:10

    Très pertinent, le classement du papier dans "Bâtons rompus". Il s'agit bien sûr du bâton de rouge à lèvres, rompu dans les cahots et arrêts brusques. Pour les maladroites, il existe sur YouTube des dizaines de tutoriels pour apprendre à se maquiller dans le métro ou en voiture. En voici un.

      • Mardi 23 Mai à 09:26

        C'est bien ce que je pensais : ça ne s'improvise pas, c'est une technique qu'il faut apprendre. la vidéo a peut-être été un peu accélérée pour nous impressionner.

      • Souris donc
        Mardi 23 Mai à 10:55

        On est toujours un peu perplexe quant aux motivations qui poussent les jeunes femmes à se mettre en scène dans ces tutos. Le côté narcissique et exhibitionniste. Eh ben, les grandes marques de luxe de l'habillement, de la cosmétique, des accessoires, n'hésitent pas à les inviter aux défilés, tant leur pouvoir prescriptif est reconnu.

      • Mardi 23 Mai à 11:12

        Les réseaux sociaux sont devenus une porte d'entrée vers la notoriété. Il me semble que les femmes ont une tendance plus prononcée à cette exhibitionnisme qui peut rapporter gros ou..l'opprobre (de moins en moins).

    7
    Mercredi 24 Mai à 21:05

    Marc Aurèle, saine lecture. Un antidote au rap.

      • Souris donc
        Mercredi 24 Mai à 22:12

        Après la guerre du rap où les Booba et Rohff se sont mutuellement saccagé la Maserati, traité de juif et de mentalement atteint, le rap français a connu un déclin. Maintenant, le rap en est à Seb la Frite.

        Rohff, le QI riQiQI, hors de contrôle, culture urbhaine et centrale niquetémères.

      • Jeudi 25 Mai à 11:59

        @ Pangloss. Ou enseigne le stoïcisme pour pouvoir l'écouter.

        @ Souris donc. Serait-ce rapé ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :