• Nous voilà soulagés

    François, lors de son meeting de La Villette, ayant déclaré qu’il avait un compte commun avec Penelope au Crédit Agricole de Sablé-sur-Sarthe, on sait maintenant qu'il a pu disposer librement de la somme de 600000 €,  fruit du dur labeur accompli pendant des années par son épouse, injustement désignée à la vindicte publique.

    « 236. Quand dans le cochon sommeille un hommeRéalité alternative »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 29 Janvier à 20:19

    Ah oui, effectivement, c'est un scoop essentiel !

    Bonne soirée Doc

      • Dimanche 29 Janvier à 20:23

        Maladresse dont il aurait pu se dispenser.

    2
    Dimanche 29 Janvier à 20:26

    Les relevés de compte ne l'ont donc pas surpris.

      • Dimanche 29 Janvier à 20:28

        Et pour cause.

    3
    Souris donc
    Dimanche 29 Janvier à 21:16

    L’Etat, c’est la grande fiction par laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde.

    Frédéric Bastiat.

     

      • Dimanche 29 Janvier à 22:53

        L'Etat sert à ses serviteurs indélicats à se servir. On n'est jamais mieux servi que par soi-même.

    4
    Lundi 30 Janvier à 10:59

    Ceci dit, il est cohérent avec lui-même puisqu’il se présente comme le candidat de la famille. smile

     

      • Lundi 30 Janvier à 11:46

        Les mafias aussi ont le sens de la famille.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :