• MEUTES XXII

    dobuzhinsky18.jpg

     

    LES SURVIVANTS

     

    Dans un monde d’orgueil qui s’efface

    Dans l’espace mortellement vitrifié

    Dans les nuages de vapeurs soufrées

    Sur le dos encore chaud d’une carcasse

     

    Dans un monde qui fut vertical

    Dans un monde de fer et de béton

    Dans les fumées grises de plomb

    Sous des os saillants  de métal

     

    Dans un monde d’inertie

    Sans bêtes, sans humanité

    Sans arbres, sans prés

    Sans fleurs, sans fruits

     

    Dans un monde dantesque

    Monstrueux, jaune et gris

    Absurde et déconstruit

    Aux restes grotesques

     

    Un homme et une femme nus

    Leurs chairs orangées

    Fondues dans un baiser

    Ont un temps survécu

     

    Paul Obraska

     

    Mstislav Dobuzhinsky : "Le baiser"

    « Libye or not Libye ?Not libye »

  • Commentaires

    1
    Lundi 14 Mars 2011 à 16:37
    De circonstance! Le "un temps" fait peur.
    2
    Lundi 14 Mars 2011 à 18:28

    C'est ma façon de voir les choses. Une extrapolation un peu dure.

    Dr WO

    3
    Mardi 15 Mars 2011 à 11:23
    L'amour leur survivra. Fort beau poème!
    4
    Mardi 15 Mars 2011 à 17:56

    Même désincarné ?

    Dr WO

    5
    Mardi 15 Mars 2011 à 20:36
    Hum "un baiser" à court terme...
    dommage que les mots qui l'entourent, dans ce poème, laissent un peu perplexe et quelque peu "insatisfait"
    6
    Mardi 15 Mars 2011 à 20:40

    Le tableau évoque plutôt un baiser d'adieu.

    Dr WO

    7
    Mardi 15 Mars 2011 à 20:59
    voui... mais les baisers d'adieu... j'occulte...
    8
    Mardi 15 Mars 2011 à 21:12

    Ce ne sont pas les plus agréables.

    Dr WO

    9
    Samedi 19 Mars 2011 à 23:16

    Il faut aimer.

    Dr WO

    10
    Leonie
    Lundi 7 Janvier 2013 à 16:08
    Un baiser sur fond de catastrophe, trop cool!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :