• MECREANCES XXV

     

    CHRIST AFFLIGEDürer Albrecht Christ affligé 1493

     

    Qu’ai-je mal fait ?

    Certes, j’étais un peu distrait

    Les pieds sur terre et la tête au ciel

    Décodant la volonté paternelle

    Et comment ne pas penser

    Au supplice qui me serait infligé

     

    Certes, j’étais un peu distrait

    Tous les miracles que l’on me demandait

    Trouver de quoi nourrir les affamés

    Ressusciter un ami trépassé

    Laver les pieds de ceux qui me suivaient

    Convaincre Judas de me trahir

    Alors bien sûr j’étais un peu débordé

    Je n’ai guère eu le temps de réfléchir

     

    Pardonnez-moi d’être aussi affligé

    Mais je me demande maintenant

    Devant le monde à feu et à sang

    Si je n’ai pas oublié de dire aux apôtres :

    Aimez-vous les uns les autres

     

     Paul Obraska

     

     

    Albrecht Dürer : "Christ affligé"

    « Lexicon médical (P)Les Indulgences »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 3 Juin 2010 à 20:40

    Longue absence. J'espère que les motifs n'étaient pas délétères.

    Dr WO

    2
    Jeudi 3 Juin 2010 à 21:36
    On jurerait qu'il fait la manche.
    Ses successeurs en ont pris de la graine. Si vous ne me croyez pas, visitez Rome.
    On le plaint beaucoup d'avoir dû porter une couronne d'épines mais personne ne pense au pauvre type qui l'a tressée, cette couronne.
    3
    Jeudi 3 Juin 2010 à 23:10
    Je crains fort que toute l'humanité entière ait oublié les préceptes de la bible et ce "aimez vous les uns les autres" encore tellement présent dans la bouche des prêtres.
    Dans tous les cas, Doc, très beau texte. Merci pour ce partage. Bonne soirée.
    Bises
    ZAZA
    4
    Vendredi 4 Juin 2010 à 10:07

    Ce tableau du XVe siècle est tout de même étonnant. A ma connaissance c'est le seul qui représente le Christ dans un état dépressif.

    Dr WO

    5
    Vendredi 4 Juin 2010 à 10:09

    Parfois les prêtres poussent le bouchon un peu loin.

    Dr WO

    6
    Vendredi 4 Juin 2010 à 10:10

    Vous êtes en bonne compagnie.

    Dr WO

    7
    Vendredi 4 Juin 2010 à 10:52
    "Aimez-vous les uns les autres" ! De quoi me donner la nausée...
    8
    Vendredi 4 Juin 2010 à 10:57

    Ce qui explique la dépression du Christ qui d'après le tableau ressent la même chose que vous.

    Dr WO

    9
    Vendredi 4 Juin 2010 à 13:15
    Si on prend le verbe "aimer" dans le sens qu'il a souvent aujourd'hui, à savoir "faire l'amour", on peut dire que le précepte est bien suivi depuis quelques décennies, je trouve.
    10
    Vendredi 4 Juin 2010 à 15:11
    Il a vraiment l'air de se demander ce qu'Il est venu faire dans cette galère. Ou qu'Il désespère déjà du genre humain...Peut-on Lui donner tort ?
    11
    Vendredi 4 Juin 2010 à 18:10

    Je dirais même de nombreux millénaires.

    Dr WO

    12
    Vendredi 4 Juin 2010 à 18:13

    Datant du XVème, je trouve ce tableau quasi révolutionnaire à la limite de la caricature.

    Dr WO

    13
    Vendredi 4 Juin 2010 à 18:38

    Les martyrs sont heureux d'être montés dans la galère : ils croient aux promesses de l'Au-Delà. On peut "faire l'amour" sans amour, mais c'est plus joli que coït.

    Dr WO

    14
    Vendredi 4 Juin 2010 à 18:47

    "Baiser" est aussi un terme volé à un acte plutôt joli.

    Dr WO

    15
    Vendredi 25 Juin 2010 à 16:24
    Il y a un peu de ce que vous dites !!!
    En plus, j'ai besoin de prendre un peu de recul !!!
    Vous le savez bien (et, en l'occurence j'ai toujours apprécié votre délicatesse en la matière, de même que la sympathie que vous m'avez témoignée... merci) quand on accompagne un malade doublé d'un invalide de nombreuses années, le recul est difficile et il faut reprendre un équilibre....les amis disparaissent dans ces cas-là... J'ai tendance à m'isoler alors que je sais que ce n'est pas la solution. Aurais-je perdu ma confiance dans les autres...à cette occasion ? peut-être, je ne sais plus....
    16
    Vendredi 25 Juin 2010 à 17:03

    Il ne faut pas trop compter sur les autres qui ont tendance à fuir les ennuis comme s'ils étaient contagieux.

    Dr WO

    17
    Vendredi 25 Juin 2010 à 20:42
    Je ne vous contredirais point dans ce domaine.... La vie s'est chargée de me rendre un peu sauvage et très solitaire ... J'ai, par contre, une notion très particulière sur la relativité du bonheur : ce truc on se le fabrique soi-même au hasard de la vie, et malgré ses turpitudes que l'on subi la plupart du temps, en admirant ce qui nous entoure dans les choses les plus simples.... ceci étant ma force.... mais bon, un mot aimable d'un blogueur ou d'un voisin ressemblent, quelquefois, à des rayons de soleil.
    18
    Vendredi 25 Juin 2010 à 22:17

    Il faut cueillir ce que l"on peut.

    Dr WO

    19
    Samedi 20 Novembre 2010 à 14:23
    Ce tableau du Fils perdure, il a été fait pour durer par Dürer.

    Divagations mises à part, le texte m'amuse et le tableau, que je ne connaissais pas, m'époustoufle, je comprends qu'il ait pu vous inspirer.
    20
    Samedi 20 Novembre 2010 à 15:06

    C'est un tableau incroyable, surtout à l'époque où il a été fait.

    Dr WO

    21
    jeffanne
    Lundi 7 Janvier 2013 à 16:17
    Certes oui, il a du oublié de le dire
    "Aimez-vous les uns les autres"... sinon en serions-nous à nous tirer dans le dos à la moindre occasion.....
    22
    leonie
    Lundi 7 Janvier 2013 à 16:17
    Aimez vous les uns les autres, ça pourrait être facile si tout le monde y mettait du sien, mais il y en a toujours un pour dire "oeil pour oeil, dent pour dent", ou "la vengeance est un plat qui se mange froid" et puis, c'est l'argent et la puissance que beaucoup aiment, alors il reste pas grand place pour aimer l'autre, donc le Christ n'a pas fini d'être affligé et moi aussi.
    23
    leonie
    Lundi 7 Janvier 2013 à 16:17
    Combien de martyrs sur cette terre ont du se demander dans quelle galère ils étaient tombés! Les biens heureux, ne peuvent êtres affligés mais existent-ils seulement?
    Carlus dit : aimer = faire l'amour. Je dirais : bof,beauf!! parce que l'amour bien que l'envers de la haine y ressemble parfois à s'y méprendre.
    24
    leonie
    Lundi 7 Janvier 2013 à 16:17
    Faire l'amour sans amour, vous dites : coit vous êtes plus sympa que moi, j'aurai dit ça plus crumant.... ;)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :