• MECREANCES XIX

      

    MECREANCES XIX


    Goya : "Scène de l'Inquisition"

    INQUISITION

     

    Je ne veux que ton bien. Tu dois te dépêcher de laver l’âme de tous tes péchés et je ne suis là que pour t’empêcher de brûler en Enfer. Alors, par la croix, tu dois croire ce que je crois, tu dois penser ce que nous pensons et agir selon notre Foi pour être sauvé.

     

    Mais si on me dit que tu agis sans penser ce que je pense, je devrai te faire avouer que tu simules nos croyances et ce sera à Dieu de te juger. Lui ne peut se tromper. Pourquoi avoir peur ? Si tu es dans l’innocence et si tu as la vraie Foi,  tu n’a pas à craindre la souffrance, tu supporteras la douleur, car Dieu veillera sur toi.

     

    Si tu penses que ce n’est pas la vérité, si tu n’as pas confiance en notre Seigneur pour te sauver, alors tu ne crois pas ce que nous croyons. Les fers te feront avouer ton imposture et tu finiras dans les flammes du bûcher avant d’entrer dans les feux de l’Enfer.


    Paul Obraska

    « 58. A vous de choisir (1) et (2)Bêtes techniciennes 4 »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 24 Mai 2009 à 14:07
    C'est un truc à vous gâcher votre dimanche!
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Dimanche 24 Mai 2009 à 14:12
    C'est un truc à vous gâcher votre dimanche! Depuis, il y a eu les purges staliniennes et la révolution culturelle et ce n'est pas fini!
    3
    Dimanche 24 Mai 2009 à 15:31
    Navré (hypocrite !) de mon impertinence.
    Dr WO
    4
    Dimanche 24 Mai 2009 à 15:36

    Ce texte peut s'appliquer à toutes les inquisitions, qu'elles soient religieuses ou politiques. La procédure est toujours la même pour que l'opposant ait toujours tort, qu'il admette ses torts et que l'on puisse s'en débarasser dans un semblant de procès.
    Dr WO

    5
    Dimanche 24 Mai 2009 à 15:42
    Tuez les tous, Dieu connaîtra bien ceux qui sont à lui, disait Arnaud Amaury en 1209, légat du Pape Innocent III, quand on lui a demandé ce qu'il y avait lieu de faire des catholiques mêlés aux hérétiques dans Bézier assiégée.
    Une méthode qui pouvait éviter les procès intempestifs et coûteux !
    6
    Dimanche 24 Mai 2009 à 16:21

    C'est ainsi que cet assassin est passé à la postérité.
    Je joins un petit extrait de mon "Histoire buissonnière" (fables) :

    1252
    Pendant l'Inquisition
    Le pape qui autorisa la question
    Avait pour nom Innocent
    Goebbels n'aurait pas fait mieux en son temps

    7
    Dimanche 24 Mai 2009 à 17:13
    En ce domaine, la boucherie est une tradition humaine millénaire...
    8
    Dimanche 24 Mai 2009 à 17:20
    Et le XXe siècle a ajouté son côté industriel.
    Dr WO
    9
    Dimanche 24 Mai 2009 à 17:20
    Combien ont fait ce raisonnement ? Je te torture, je te fait rôtir, je te massacre, mais c'est pour ton bien ou pour le bien des autres ou pour le mien...Et ce n'est pas fini !
    10
    Dimanche 24 Mai 2009 à 17:27
    C'est une constante de la nature humaine, un des caractères qui distinguent l'homme de l'animal.
    Dr WO
    11
    Dimanche 24 Mai 2009 à 18:32
    L'aveu a toujours été privilégié en droit français.
    12
    Dimanche 24 Mai 2009 à 18:43
    Même sous la contrainte.
    Dr WO
    13
    Dimanche 24 Mai 2009 à 21:43
    Le droit canon permettait ainsi d'enchaîner l'accusé (de préférence les femmes que l'on disait infidèles) à un boulet de fonte puis de le plonger dans l'eau. "Si tu es innocent, tu remonteras à la surface et ta vie sera sauve. Dans le cas contraire..."
    14
    Dimanche 24 Mai 2009 à 23:20
    Bien sûr le droit canon permettait le boulet.
    Dr WO
    15
    Lundi 25 Mai 2009 à 10:19
    C'est vrai que c'est assez intemporel, hélas...
    16
    Lundi 25 Mai 2009 à 11:46
    Les hommes pour dominer les autres emploient toujours les mêms procédés depuis toujours.
    Dr WO
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :