• MATIN

      

    Matin

     

    L’homme ouvrit la fenêtre

    Et regarda le matin naître

    Etirer ses bras au loin

    Ce séducteur de matin

    Tenait la terre embrassée

    Enfin sa moitié

    L’homme en fit autant

    Et gloussa doucement

    Il était heureusement surpris

    D’être encore en vie

     

    La nuit était passée

    Et la nuit tout peut arriver

    Il s’était encore une fois

    Sorti de ce mauvais pas

    Ils disent que la nuit c’est du repos

    C’est faux

    Il se passe des tas de choses la nuit

    On est poursuivi

    On tombe dans une chute sans fin

    On cherche des choses en vain

    Les morts surgissent du temps

    Ils ne sont jamais contents

    Ils viennent vous faire des reproches

    Surtout les défunts proches

     

    C’est pire quant le jour est dans la nuit

    C’est bien pire l’insomnie

    On ne peut pas se réveiller

    Soulagé d’avoir rêvé

    Et la douleur se retourne dans le lit

    Fâchée de ne pas être endormie

     

    Il y a tout de même de bonnes choses dans la nuit

    La mort peut arriver sans crier gare

    On peut mourir sans le savoir

    Sans attendre la peur au ventre

    Que la mort frappe et entre

    En déchirant le corps à sa façon

    La nuit on meurt par distraction

    En pensant à autre chose

    C’est une bonne chose

     

    Alors l’homme regarde le matin se lever

    Un matin de plus c’est toujours ça de gagné

    Il se dit qu’il faut en profiter

    Ce sera peut-être le dernier

    Et il va déjeuner

    En murmurant ces deux vers

    De Prévert :

    « Et j’égorge en plein soleil

    Les plus beaux rêves de mes nuits »

     

    Paul Obraska

     

    Illustration : Camille Pissaro « Soleil levant à Eragny »

    « Attention ! Les paras arrivent !Soutenons les sorcières ! »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 6 Février 2011 à 11:54
    C'est très beau Doc, mais pas très gai... Nous en sommes tous là, la nuit peut être la dernière pour beaucoup, mais mon optimisme me pousse à faire l'autruche et à occulter cette partie de la vie, car Doc, tu es bien d'accord, la mort fait partie de la vie. Bon dimanche
    ZAZA
    2
    Dimanche 6 Février 2011 à 12:28
    J'aime bien vote choix de ces tableaux qui enrichissent vos poèmes. J'aime le sommeil de la nuit et les bras de Morphée me sont accueillants.
    3
    Dimanche 6 Février 2011 à 16:58

    Ce poème n'est pas si pessimiste : la vie malgré tout.

    Dr WO

    4
    Dimanche 6 Février 2011 à 17:00

    Il faudrait pouvoir se regarder dormir.

    Dr WO

    5
    Dimanche 6 Février 2011 à 17:23

    Merci MH.

    Dr WO

    6
    Dimanche 6 Février 2011 à 23:15
    Le matin séducteur ..oui il l'était aujourd'hui avec le soleil radieux qui nous innondait !
    Les deux magnifiques vers de Prévert s'integrent parfaitement au poéme si juste et trés émouvant ..
    La nuit il se passe des tas de choses ..exact !
    7
    Lundi 7 Février 2011 à 11:22

    Je n'ose y croire ! Le soleil est venu au rendez-vous proposé par mon poème ??? Il brille également sur Paris.

    Dr WO

    8
    Lundi 7 Février 2011 à 13:57
    On peut ressentir le jour qui se lève comme une page blanche, un renouveau, une renaissance.

    Ou alors (c'est l'ambiance qui de dégage de votre poème) comme la fin de la nuit et de ses angoisses.

    Très beau poème.
    9
    Lundi 7 Février 2011 à 17:50

    Cependant la dernière strophe débouche sur une page blanche.

    Dr WO

    10
    Marie-Hélène
    Lundi 7 Janvier 2013 à 16:09
    Trés beau ce poème et sa justesse me touche.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :