• Le renouveau

    Le renouveau

    Cette image illustre ce que pourrait devenir le parti socialiste après les législatives. Rien n’est certain, bien sûr, mais les éléphants rescapés du PS ne se font guère d’illusion.

    A commencer par leur candidat malheureux à la présidentielle, Benoit Hamon, grand connaisseur, puisqu’il n’a obtenu que 6,36% des voix au premier tour, et qui prédit une "tôle historique" pour le Parti socialiste et avoue qu’il n’est même pas certain d’être réélu dans sa circonscription, l’état des lieux lui paraissant "compliqué".

    Aussi Hamon met ses espoirs dans le lancement de son mouvement le 1er juillet, pour une "gauche nouvelle, citoyenne, intellectuelle, sociale, écologiste et européenne".

    Puisque cela a marché pour Macron, allons-y pour le mouvement.

    Reste à définir la nouveauté de cette gauche. Pour ce qui concerne les idéologies usées et qui ont historiquement échoué, nous avons déjà le parti communiste et dans sa version bolivarienne, Mélenchon l’insoumis qui suce avec soumission, et depuis des lustres, les mamelles de la République.

    Cette nouvelle gauche serait citoyenne, ça ne mange pas de pain. A-t-on vu un mouvement politique se déclarant non citoyen ? Citoyen, un joli terme fourre-tout mis à toute les sauces de l’extrême droite à l’extrême gauche et accolé à toute concertation qui ne manque jamais d’être citoyenne. A noter que chez cet homme de gauche le « peuple » a disparu (également chez Mélenchon qui parle plus volontiers de « gens »). Il faut dire que le « petit peuple » vote plutôt pour le FN. Alors « citoyen » fait sortir de la lutte des classes qui a pris un coup de vieux et pourrait permettre d’enrôler les classes moyennes.

    La nouvelle gauche d’Hamon serait « intellectuelle ». Là, j’avoue être un peu perdu. C’est quoi ça ? Un parfum élitiste ? Intellectuelle par rapport à manuelle ? C’est du propre pour un socialiste !

    Pour le reste, ça va. « Sociale, écologiste et européenne ». Il faut avouer que le social a du mal à surnager mais de toute façon on n’a jamais vu un mouvement se déclarer asocial ou antisocial. De même, en dehors de Trump, personne n’ose plus dire qu’il est contre l’écologie.

    Saluons tout de même le fait que Hamon se veut pro-européen. Pas original, mais ça va mieux en le disant.

    C’est sûr que ce mouvement va apporter du nouveau. Bon vent.

    « On s’en bat les urnes244. Le retour de Dracula »

  • Commentaires

    1
    Samedi 10 Juin à 20:18

    C'est la Bérézina pour tous ces ex poids lourds, qu'ils soient de droite ou de gauche. le "macronisme" a fait éclater la donne !

    Bonne soirée Doc

      • Samedi 10 Juin à 23:20

        Nous verrons.

    2
    Samedi 10 Juin à 21:05

    Macron a pulvériser tous les partis, j'espère qu'un jour il boira aussi un bouillon cela me ferait très plaisir! "Tous les cochons ont leur samedi" à chacun son tour!!!

      • Samedi 10 Juin à 22:05

        Souhaiter l'échec d'un président, c'est aussi souhaiter l'échec du pays.

    3
    Dimanche 11 Juin à 00:37

    Non car avec lui de toutes façàns la France va se casser la gueule!

      • Dimanche 11 Juin à 08:32

        Je l'ignore. Je ne fais pas de procès d'intention. Mais je pense qu'il ne pourra pas faire pire que les autres qu'ils aient été de droite ou de gauche, et ça ne me fera pas plaisir qu'il "se casse la gueule" et la France avec lui.

    4
    Un Cœur qui bat
    Dimanche 11 Juin à 05:20
    Bonjour Doc, comme bon nombre de Français, je crois que je vais finir par détester les politiques mais continuer à adorer la politique.... Très bon dimanche
      • Dimanche 11 Juin à 08:56

        De toute façon, la politique est un sujet de conversation et d'écriture inépuisable. Ce sera un dimanche de vote et de résultats. Trop de scrutins risque de tuer le scrutin. Je suppose que les Français vont finir pas se lasser de ces élections qui n'en finissent pas.

    5
    Dimanche 11 Juin à 09:26

    Cette gauche " nouvelle, citoyenne etc etc" ,n'est même pas "ludique". Hamon a encore loupé le virage de la modernité.

      • Dimanche 11 Juin à 10:14

        On en pense jamais à tout.

    6
    Dimanche 11 Juin à 09:49

    Je ne souhaite nullement que la France se casse la gueule! Mais quand Macron était ministre de "l'économie" il a vendu des grosses boîtes françaises aux américains et au chinois! Maintenant qu'il est président va-t-il faire autrement ???

      • Dimanche 11 Juin à 10:18

        Je ne connais pas le détail de ces affirmations, mais peut-on vendre des entreprises qui ne vous appartiennent pas et l'Etat peut-il empêcher (dans un pays libre) une vente quand il ne s'agit pas d'une entreprise touchant à la sécurité nationale ?

    7
    Souris donc
    Dimanche 11 Juin à 11:51

    Ouf, il est écologique, son mouvement, à Hamon. Imaginez un peu qu'on puisse le soupçonner de ne pas être bio-compatible. Il lui manque quelques marqueurs de soumission islamo-gauchistes, mais bon, ne chipotons pas.

    L'insoumis, en ne parlant plus du peuple, mais des "gens", se ringardise une fois de plus. On drague les "humanistes" à présent. Cf. le mouvement des mégères (Hidalgo, Aubry, Taubira), "Dès Demain" qui lui, est ouvert à tous les "humanistes". Mais pas aux autres.

      • Dimanche 11 Juin à 12:05

        Pangloss fait remarquer qu'il manque "ludique" mais également la "diversité" et le "vivre ensemble".

        Quant au trio HAT, il devrait plutôt faire profil bas, il n'est pas étranger à l'état où se trouve le parti socialiste.

      • Souris donc
        Dimanche 11 Juin à 15:39

        Oups ! Mélenchon lui aussi drague les "humanistes" :   LFI est un lieu de convergence entre une gauche extrêmement radicale, celle des quartiers populaires, et des gens plus sensibles au profil humaniste du projet.

        Simplement, vu la raclée qui se profile, Mélenchon rabat ses prétentions. De "nouvelle cohabitation", il se voit prendre le leadership d'une "contre-société".  

      • Dimanche 11 Juin à 15:59

        Quel galimatias ! L'économie n'a plus d'importance : "Ce n'est plus vrai. La majorité d'entre eux  (les jeunes ) trient avec ferveur les ordures à la maison, veulent savoir ce que mangent leurs gosses (...)". 

        Encore faut-il qu'ils aient à manger. Et l'insoumis en chef compare la situation de la Tunisie sous Ben Ali avec la situation de la France. Complètement à côté de ses pompes.

      • Souris donc
        Dimanche 11 Juin à 18:16

        Mes drôles mal élevés sont des insoumis du tri sélectif qu'ils ne pratiquent avec ferveur que dans leur assiette. Pour qu'ils aillent au conteneur à verre à 50 m, c'est déjà sous la menace ou le chantage.

      • Dimanche 11 Juin à 18:48

        Profil inversé. Mais tout dépend de l'âge peut-être. Il me semble que les jeunes adultes ont la fibre écologique exacerbée, parfois jusqu'au ridicule, formatée par l'école. Le principe de précaution (inscrite dans la Constitution SVP) nous promet de futures générations de peureux.

      • Souris donc
        Dimanche 11 Juin à 19:26

        Les 2 générations sont fainéantes sur le tri et ont la fibre peu exacerbée. Ne pas oublier que les écolos n'ont jamais fait plus de 3% à quelqu'élection que ce soit, sauf une fois aux européennes quand la télé a diffusé un film de Yann Arthus-Bertrand la veille du scrutin.

        Ecologistes = grandes gueules menaçantes qui savent intimider la sphère médiatico-politique, les entrepreneurs et Donald Trump. 

      • Dimanche 11 Juin à 19:57

        Le parti politique qui se prétend écologique est une chose, l'imprégnation de la société par l'écologie en est une autre.

      • Souris donc
        Lundi 12 Juin à 08:12

        Oui, il y a une imprégnation. Qui confine  au réflexe conditionné, voire à la religion. Mais les croyants ne sont pas forcément pratiquants. A part les opportunistes des rayons bios et les hôteliers qui font des économies de blanchisserie.

        Tout le reste, au frais du contribuable, les moulins à vents qui ne produisent rien, la "transition écologique" censée résoudre les problèmes du ...chômage. Méthode Sapeur Camembert. Inventer de nouvelles contraintes dans la construction, et hop, on crée de l'emploi.

        Bonne nouvelle : Duflot et la grosse Cosse sèchement éliminées des législatives. Peut-être vont-elles créer leur "mouvement" ?

      • Lundi 12 Juin à 08:33

        Le mouvement écologique a en effet des aspects gênants VOIR

      • Souris donc
        Lundi 12 Juin à 09:22

        Bravo, Dr Wo, pour cette analyse qui n'a pas pris une ride en 6 ans. L'écologie gagnera en crédibilité quand elle cessera d'ignorer le problème de la surpopulation. Exponentielle. Mais comme elle est le fait des pays sous-développés, l'homme blanc, hétéro, colonisateur et saccageur de planète est prié de sangloter et de culpabiliser.  

      • Lundi 12 Juin à 11:32

        Je me demande si je ne vous ai pas déjà signalé ce petit article sur l'écologie, car je me souviens d'un de vos commentaires mettant l'accent sur la surpopulation.

      • Souris donc
        Lundi 12 Juin à 17:04

        Sûrement, la surpopulation me semble un problème plus préoccupant que les sacs en plastique. Je suis toujours étonnée de l'incapacité des écolos à hiérarchiser les problèmes.

      • Lundi 12 Juin à 17:08

        Cependant si les sacs en plastique peuvent être éliminés, ce n'est pas le cas des bébés même avec l'eau du bain.

    8
    Dimanche 11 Juin à 13:58

    Aujourd'hui, le premier néophyte venu connait les éléments de langage politique (qui ressemblent d'ailleurs beaucoup au langage politiquement correct). Les centaines de candidats recrutés sur internet par LREM se débrouillent aussi bien que les vieux politiciens. 

     

    PS :

    Macron ne va pas réussir ou échouer brutalement. La vie va continuer. Simplement , durant son quinquennat, les islamistes, les salafistes, et autres Muslim Brothers vont continuer à gagner du terrain et asseoir leur emprise sur une partie croissante de la population, puisque pour le président jupitérien le terrorisme est un problème de Task Force et n'a rien à voir avec l'idéologie islamiste.

      • Dimanche 11 Juin à 14:44

        En effet le langage politique ne réserve guère de surprises...et c'est peut-être mieux ainsi.

        Macron n'est pas Jupiter, mais la Lune : une face visible : l'économie, une face cachée dont on ne sait pas trop sur quoi elle va déboucher, et je crains, comme vous, le déni vis à vis de l'islamisme dont le terrorisme n'est que l'aspect spectaculaire et meurtrier.

      • Dimanche 11 Juin à 16:25

        Oui, d'autant plus que pour faire passer sa politique économique et sociale plutôt de droite, il risque d'en rajouter sur ce problème pour tenter de maintenir son image centriste.

        Bruno Roger-Petit, un journaliste chroniqueur souvent invité pour représenter la position de En Marche déclarait cette semaine à la télé que ce sont les inégalités sociales dans les quartiers qui expliquaient le terrorisme

      • Dimanche 11 Juin à 16:39

        Ce qui est idiot. La plupart des terroristes n'étaient aucunement malheureux et beaucoup ont fait des études avancées dont le dernier, l'Algérien à marteau et au couteau (doctorant en science de l'information)

    9
    Lundi 12 Juin à 16:18

    Il reste un Parti Socialiste ???? Où ça ???? happy

      • Lundi 12 Juin à 16:26

        D'après la photo qui illustre cet article : dans le trou.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :