• Le paradoxe de l’identité

    Le paradoxe de l’identitéAujourd’hui la recherche d’identité, c’est perdre la sienne pour acquérir celle des autres, celle du groupe dont on adopte les traits, les valeurs, les croyances, l’amour et la haine, avec lequel on s’identifie pour s’y noyer et finalement se perdre soi-même afin d'être identique aux autres. C’est une régression tribale qui se prétend progressiste et se sert de la victimisation comme bouclier, mais aussi comme arme

    « Faut-il revenir à la case départ ?Crêpage de chignon métaphysique »

  • Commentaires

    1
    Souris donc
    Vendredi 5 Mars 2021 à 08:35

    Régression tribale, grégarisme et perte d'identité.

    Ah, Monsieur du Corbeau, que vous êtes joli, que vous me semblez beau. Sans mentir, si votre ramage se rapporte à votre plumage, vous êtes le phénix...

    Les ornithologues doivent mettre ces masques inexpressifs pour étudier corbeaux et corneilles, car ces oiseaux sont capables de reconnaître la personne, ses expressions et mimiques, donc de réagir en faussant l'observation.

      • Vendredi 5 Mars 2021 à 10:38

        Les masques sont devenus notre quotidien.

    2
    Vendredi 5 Mars 2021 à 09:12

    Je partage parfois votre pessimisme, mais je me dis comme Paul Valéry que

    "Les évènements sont l'écume des choses.

    C'est la mer qui m'intéresse."  - Paul Valéry.

      • Vendredi 5 Mars 2021 à 10:44

        Il me semble que ce sont plus que des événements sans lendemain. L'universalisme et l'humanisme sont en net recul.

    3
    Vendredi 5 Mars 2021 à 16:59

    Mais pourquoi ne pas (re)commencer à acquérir (et en faciliter et favoriser l'acquisition...!) l'identité, les traits, les valeurs, les croyances de la France, tout simplement ? sans perdre pour autant une partie de ce qui fait toutes nos spécificités, sociétales, culturelles, linguistiques, religieuses... ?

    PS. je ne dis pas de "la république"

    PPS. j'ai bien une petite idée...

     

      • Vendredi 5 Mars 2021 à 17:12

        C'est toute la difficulté de distinguer le nationalisme, le patriotisme, le chauvinisme, les spécificités culturelles (dont la langue) et le tribalisme qui dépasse le cadre national où des groupes font passer leur particularisme (ethnique, origine, sexuel ou religieux...) avant la nation à laquelle ils sont censés appartenir.

    4
    Vendredi 5 Mars 2021 à 19:11

    Tatouages pseudo-polynésiens, oripeaux "ethniques" remplacent une identité occidentale dévalorisée par des ersatz.

      • Vendredi 5 Mars 2021 à 19:22

        L'identité occidentale n'est pas dévalorisée, on cherche à la dévaloriser soit par ceux qui ont une revanche à prendre, soit par ceux qui s'auto-flagellent.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :