• Le jaune et le noir

    Le jaune et le noir

    J’ai rarement vu un matraquage publicitaire aussi acharné, aussi continu, aussi renouvelé, aussi diffusé, notamment sur les radios privées. Il faudrait être sourd ou aveugle ou retiré du monde connecté pour ne pas savoir qu’aujourd’hui, devinez quoi ? Nous sommes le « Black Friday ». En anglais, c’est mieux, d’autant plus que cette provocation de fièvre consommatrice nous vient de l’univers anglo-saxon. C’est mieux, car « vendredi noir » ce n’est pas encourageant du tout : ça sent la catastrophe, un attentat terroriste, ou, pour être moins pessimiste, un encombrement sur les routes du week-end.

    D’un côté nous avons ce « Black Friday » qui veut nous pousser à une consommation effrénée et de l’autre les « gilets jaunes » qui manifestent car leurs porteurs n’ont plus les moyens de consommer. Il faut avouer que ce noir matraquage sur le jaune ne manque pas de piquant par son côté sadique.

    Illustration par Bernard Buffet : « La guêpe »

    J'ASSUME

    Le jaune et le noir"J'assume" est un élément de langage de plus en plus répandu dans le monde politique. On a entendu Macron le marteler à plusieurs reprises, je ne sais plus en quelles occasions, ou Hidalgo toujours droite dans ses bottines. C'est à présent Hulot, le Don Quichotte partisan des moulins à vent, qui l'a proclamé hier quand il a été interrogé sur la taxe carbone dont il fut le promoteur. Un Don Quichotte qui prétend sauver la planète en assurant d'urgence la transition énergétique dans l'hexagone.

    "J'assume", sous-entend que la discussion est close que l'on ait tort ou raison, la décision étant assumée avec un semblant de courage. "J'assume" est une fin de non-recevoir, c'est à dire une impasse bornée.

    SEMEURS DE MERDE 

    Il ne s'agit en aucun cas des "gilets jaunes". Je ne me le permettrais pas, d'autant plus qu'ils viennent demain à Paris et il vaut mieux être prudent. On sait comment ces mouvements spontanés de foule commencent, mais on ne sait jamais comment cela peut se terminer : voyez la révolution de 1789, qui pouvait prévoir la tournure qu'elle allait prendre. 

    Le jaune et le noirNon, il s'agit de l'appel par l'hôpital St Antoine aux volontaires sains pour faire don de leurs selles afin d'évaluer l'efficacité de la transplantation de microbiote fécal dans la rectocolite hémorragique. Les selles étant rémunérées à hauteur de 50 euros, l'hôpital est débordé par les appels. C'est la première fois que l'on peut tirer un bénéfice de ce type d'exonération. La recherche de merde se porte bien en France.

    « InanitéLa neige est sale »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 23 Novembre à 11:39

    J'en ai assez de recevoir dans ma boite mail et sur mon portable ce "Black friday", et puis les gilets jaunes... qui dégénère en révolte à la Réunion.

      • Vendredi 23 Novembre à 11:42

        Opportunité pour exprimer sa violence.

      • Sémaphore
        Vendredi 23 Novembre à 23:07
        Sémaphore

        A La Réunion, il y avait aussi une taxe sur le carburant qui était dans la balance... aww

      • Samedi 24 Novembre à 14:57

        La Réunion, c'est la France, donc taxée

      • Sémaphore
        Mercredi 28 Novembre à 18:18
        Sémaphore

        Apparemment, la Réunion a réussi à se faire détaxer. Toujours le paradoxe des plus égaux que les autres, n'est-ce-pas ?

      • Mercredi 28 Novembre à 18:48

        Il faut atteindre un certain degré de violence si l'on veut obtenir gain de cause.

    2
    Souris donc
    Vendredi 23 Novembre à 15:10

    Les promotions en tout genre se multiplient tout au long de l'année, le black friday en est juste une de plus. Le consommateur est blasé.

    J'assume.

    Greenpeace et autres sempiternels donneurs de leçon en profitent pour agresser le pauvre plouc basique.

    J'assume.

      • Vendredi 23 Novembre à 15:39

        Voilà, après le vendredi saint, le poisson du vendredi, le vendredi noir, inventons le vendredi responsable. J'assume.

      • Sémaphore
        Vendredi 23 Novembre à 23:04
        Sémaphore

        Robinson Crusoé aurait sûrement apprécié cette débauche de vendredis de toutes les couleurs...

        Il aurait assumé lui aussi... yes

      • Vendredi 23 Novembre à 23:20

        D'autant plus que son Vendredi était également noir.

    3
    Vendredi 23 Novembre à 17:41

    Yes, we can make market great again...

    Sur un autre blog, je comparais arbitrairement le black-friday, halloween et le thanksgiving avec la manie qu'a prise notre président d'écouter solennellement "La Marseillaise" avec la main sur le cœur, un peu comme un petit Kennedy O'Bamma touquettois avec sa "Star Spangled Banner"... Je suggérais (en souriant wink2 ) qu'il ne lui restait plus qu'à avancer la fête nationale française d'un petite dizaine de jours pour, sans faire de "suivisme" indigne d'un président new-world, être parfaitement synchrone avec les électeurs de l'oncle Sam.

      • Vendredi 23 Novembre à 18:01

        La photo est excellente. Mais les travers anglo-saxons n'ont pas besoin de Macron pour toucher la France.

    4
    Vendredi 23 Novembre à 18:24
    Pangloss

    Espérons que ce Black Friday ne soit pas suivi par un Black Saturday.

      • Vendredi 23 Novembre à 18:26

        Ne broyez pas du black.

    5
    Samedi 24 Novembre à 10:17

    Black Friday = noir désir

    Gilet jaune : jaune cocu (1)

     

    (1) ou : dis-moi qui tu fréquentes, je te dirai qui tu es 

      • Samedi 24 Novembre à 10:29

        Mais quand les jaunes voient rouge, ça peut virer au noir.

      • Samedi 24 Novembre à 15:53

        ou au brun.

        PS : Ils étaient vraiment très déçus hier soir que Macron ou son premier ministre ne soient pas venus débattre  avec eux (ou se faire insulter ) dans une émission de ... Cyril Hanouna !

        Ils pensaient vraiment aujourd'hui qu'on leur permettrait de manifester devant l'Elysée ( et peut-être même à l'intérieur, qui sait ?) 

        La revendication de départ a beau être juste, ça devient du grand guignol  ! smile

      • Samedi 24 Novembre à 16:05

        Le Grand-Guignol était spécialisé dans le macabre et le sanguinolent. Espérons que l'on en restera à la farce.

        PS La poésie biblique, bien que belle, ne passerait plus aujourd'hui.

    6
    Dimanche 25 Novembre à 12:15

    Commentaire de SOURIS DONC : "Ajouter les Black Blocs incrustés dans la manif des Gilets Jaunes, l'aubaine pour vandaliser et piller (Vuitton entre autres)". ( il semble que les commentaires ne peuvent être postés).

    Evidemment, le Champ de mars de ce point de vue était moins intéressant.

      • Dimanche 25 Novembre à 13:47

        Refuser le champ de Mars (pour éviter tout comptage) et exiger les Champs-Elysées ("qui appartiennent au peuple", c'est bien connu) pour s'étonner après que des casseurs vandalisent les boutiques, c'est du pure génie tactique ! 

      • Dimanche 25 Novembre à 14:17

        Du vendredi noir au samedi noir, une autre façon de consommer.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :