• Le Français se détourne-t-il de la politique ?

    Le Français se détourne-t-il de la politique ?

    John Sloan : "Nuit d'élection"

    On dit que les Français sont dégoûtés de la politique et s’en détournent.

    Je ne crois pas. Le Français est un animal politique qui n’est pas en voie de disparition, malgré les misères que lui font les politiciens, le spectacle qu’ils donnent d’eux-mêmes, et de l’impuissance dont ils font souvent preuve.

    Peut-être que le Français sent confusément qu’il a sa part de responsabilité dans cette impuissance par le rejet des actions lorsqu’elles lui sont proposées, et, en définitive, c’est lui qui met au pouvoir des hommes et des femmes dont le CV devrait parfois le dissuader de leur donner des responsabilités, de les installer, puis de les pérenniser dans les ors de la République alors qu’il avait toutes les raisons de les renvoyer à la maison. Il faut dire que le choix qui lui est proposé répond rarement à son attente, d’où l’importance de l’abstention lors des élections. Mais le Français est un animal politique difficile à satisfaire, sauf en tant que militant où il est capable de se satisfaire de n’importe quoi.

    On dit qu’il se désintéresse de la politique. A voir. Dans ma sphère minuscule, je remarque que lorsque je commets, en tant qu’amateur incompétent, un petit article sur la politique, j’ai en général deux fois plus de visiteurs et de commentaires que lorsque je traite d’un autre sujet. Certes, la blogosphère n’est nullement représentative du pays, mais l’ensemble des réseaux sociaux en sont un reflet et finissent par être considérés comme l’émanation du peuple, sans doute à tort, quand on se penche sur leur contenu qui donne parfois la nausée.

    Lorsqu’un auteur rédige des articles où il se dit consterné par la politique, il ne cesse lui-même de les multiplier pour exposer sa consternation, ce qui est tout de même une preuve d’intérêt. La politique est manifestement le sujet principal des conversations publiques ou privées. Même ceux qui se disent philosophes parlent bien plus souvent de politique que de philosophie.

    Le moindre pet de travers pousse des gens à descendre dans la rue. Les moindres déclarations des politiciens suscitent des commentaires, critiques ou approbateurs. Les gens sont à l’affût : ils dégainent le tweet plus vite que leur ombre ou le quolibet vengeur au comptoir du café du Commerce.

    Alors je ne pense pas que le Français se détourne de la politique. Il aime la politique, d’un amour dont il se dit invariablement déçu dans le présent pour n’aimer que son souvenir, et n’apprécie le plus souvent les responsables politiques qu’une fois morts.

    « Cervelles d’oiseau (suite)Besoin d'aide ? »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 23 Février à 17:35

    Non! Les Français ne se détournent pas de la politique. C'est la politique qui se détourne d'eux.

      • Jeudi 23 Février à 17:53

        En tout cas c'est ce que l'on ne cesse pas de leur seriner. Il est certain qu'entrer en politique, c'est sortir des préoccupations vécues par les autres. Mais tout dépend du niveau politique, le maire par ex. est au contact de ses administrés.

    2
    Souris donc
    Jeudi 23 Février à 19:01

    Les réseaux sociaux sont le bistrot 2.0. Un contrepoids à la médiacratie compromise et démonétisée.

      • Jeudi 23 Février à 19:23

        Oui, c'est un café du Commerce à l'échelle planétaire. Avec les mêmes défauts, ceux du "défouloir". Soyons honnêtes, la médiacratie alimente largement les conversations du bistrot 2.0.

    3
    Vendredi 24 Février à 08:18

    "Il aime la politique", certes, mais il n'y a pas d'amour heureux, c'est bien connu.

      • Vendredi 24 Février à 08:32

        C'est souvent un amoureux déçu ou éconduit, mais il y a aussi des passions coupables.

    4
    Souris donc
    Vendredi 24 Février à 09:41

    A l’échelle planétaire, le Café du Commerce ? Soyons modestes. Nous sommes une vieille gloire fanée, un confetti qui n’intéresse plus que nous (et les migrants pour nos aides sociales). On trouve ici une compilation des classements : nous sommes dans les derniers en tout.

    Les candidats à la présidentielle se plient aux avilissantes primaires à l’américaine. Avec bientôt la finale que TF1 appelle "débat télévisé". Les gens attendent des réponses à leurs inquiétudes (chômage, immigration) et on leur donne du BigMac et des jeux. Comment leur en vouloir de se défouler ?

    (Sauf sur votre blog, un modèle d’élégance).

      • Vendredi 24 Février à 11:23

        Les chiffres sont en effet cruels (merci du lien) et risquent d'être aggravés par les programmes de Le Pen, Hamon, Mélenchon, je ne sais pas encore pour Macron, et je crains que Fillon ne puisse pas faire grand chose, sa personne même étant grillée.

        Le café du Commerce est ouvert à la planète mais il n'est fréquenté que par les francophones (ce qui fait tout de même du monde) Je comprends que les gens aient besoin de se défouler. mais je n'aime ni la foule, ni le lynchage.

    5
    Vendredi 24 Février à 11:31

    Je fais sans doute partie de ceux qui n'aiment pas la politique. Du moins cette politique des ego et du pouvoir, celle qui nous envahit de ses incohérences et de ses idéologies. Je m'en  sens très très loin !

    D'ailleurs, vos articles politiques, aussi bien soient-ils écrits et pertinents ne sont pas ceux que je préfère ! J'espère que vous me pardonnerez ! oops

      • Vendredi 24 Février à 11:52

        Et vous avez raison de ne pas les préférer, d'autant plus que je ne suis aucunement politologue. Mais l'actualité est souvent envahissante et me pousse à réagir. Mon bonheur est ailleurs.

    6
    Vendredi 24 Février à 11:57
    Nathalie MP

    "et je crains que Fillon ne puisse pas faire grand chose, sa personne même étant grillée."

    Je crains la même chose.

    J'arrive chez vous grâce à Souris donc (j'ai suivi un lien référant). Alors bonjour !

    Nathalie MP

      • Vendredi 24 Février à 12:10

        Je viens de chez vous, toujours par l'intermédiaire de Souris donc, où j'ai parcouru les chiffres que vous avez mis en ligne. Démoralisants.

      • Souris donc
        Vendredi 24 Février à 12:33

        Hello Nathalie ! Votre papier sur les classements internationaux doit faire le tour de la toile, les politiciens savent et balayent la réalité sous le tapis. Vous avez regardé l'autoproclamé "tribun" hier soir ? Un camelot avec une faconde de pied-noir vendant sa salade. Il a au moins réalisé qu'il avait le même programme économique que Marine Le Pen.

        (Elégant club, chez vous aussi)

      • Vendredi 24 Février à 13:20

        Je n'ai pas regardé la prestation de Mélenchon (ce qui est un a priori détestable), mais je ne supporte pas cet admirateur de Castro et de Chavez, admiration qui est la preuve de sa mauvaise foi, ce qui est une forme du mensonge. J'ai lu aujourd'hui que sans l'élection présidentielle, ce type ne serait strictement rien. Idem pour Hamon à mon avis.

      • Vendredi 24 Février à 14:16
        Nathalie MP

        Hello Souris donc !

        Demain, un article sur les stratégies possibles de tout ce beau monde !

      • Vendredi 24 Février à 15:11

        Je me sens un peu exclu smile

      • Souris donc
        Vendredi 24 Février à 19:09

        Voilà. On papote, on papote, et le maître de maison ♥ ♥ ♥ se sent exclus. Et d’autres peut-être aussi. C’est un écueil des blogs ouverts aux commentaires, l’accaparement, je suis bien placée pour le savoir... Alors un compliment : non seulement votre graphomanie nous enchante, mais choisir le tableau approprié, adéquat et souvent étonnant pour illustrer le propos, on admire. Vraiment.

      • Vendredi 24 Février à 19:20

        Voilà, voilà...On essaye de se faire pardonner..C'est fait yes

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :