• La sagesse n’est plus ce qu’elle était.

    La sagesse n’est plus ce qu’elle était.

    Un de mes patients, chef d’entreprise venant de prendre sa retraite, m’avait dit jadis : « lorsque j’étais en activité, je faisais mille choses, enchaînant les déplacements, les réunions, les décisions, mais à présent que je suis à la retraite, la moindre des choses à faire me pose un problème, et je finis par m’angoisser pour n’importe quoi »

    Mon tour est venu. Loin de donner la sagesse, l’âge fait parfois de chaque monticule à enjamber, une montagne à escalader. Une escalade qui, le plus souvent, n’aura pas lieu mais que l’on anticipe bêtement.

    On dit que l’âge nous permet de relativiser les évènements, de les considérer avec une certaine distance, voire un détachement amusé. C’est vrai pour les évènements extérieurs, comme les péripéties politiques ou les déclarations des politiciens dont le comique de répétition, pourtant attendu, tient toutes ses promesses alors que celles qu’elles annoncent sont rarement tenues. Par contre, relativiser les évènements personnels devient moins évident, et des actions à accomplir, même anodines, finissent parfois par préoccuper sans raison.

    Si l’expérience nous rend souvent désabusé, elle ne nous rend pas sage pour autant et encore moins désinvolte. La désinvolture est plus l’apanage de la jeunesse que de la vieillesse et pourtant cette dernière ne risque plus grand-chose, sinon le maximum, et c’est ce maximum qui devrait rendre insignifiants les petits tracas de la vie quotidienne.

    Illustration par Rembrandt : « Le philosophe en méditation »

    « 280. Le retour de l’ArlésienneLa blanchitude n’est plus ce qu’elle était »

  • Commentaires

    1
    Souris donc
    Jeudi 8 Novembre à 09:55

    Dr Wo, vous nous faites un peu de déprime saisonnière.

    En tous cas, il y a une montagne que vous franchissez allègrement, c'est celle de votre blog. Vous avez beau vous traiter de graphomane invétéré, donc souligner une facilité, nous admirons l'écriture, mais aussi le choix et la variété des thèmes, le renouvellement de l'illustration, et le devoir que vous vous faites de répondre à chacun avec courtoisie, élégance et humour.

      • Jeudi 8 Novembre à 10:10

        Comme quoi, finalement, il y a des cellules psychologiques efficaces.

    2
    Halleyjc
    Jeudi 8 Novembre à 10:26
    Dans ce tableau de Rembrandt, j'ai cru reconnaître notre philosophe du quotidien à la recherche de ce maximum incompréhensible et inaccessible... A preuve cet escalier réservé à la folle jeunesse.
      • Jeudi 8 Novembre à 11:02

        Un escalier impossible à remonter.

      • Souris donc
        Jeudi 8 Novembre à 18:19

        Si ! Avec un Stannah.

      • Jeudi 8 Novembre à 18:35

        Mais l'utilisation d'un Stannah est un signe de décrépitude ou d'handicap, pas de jeunesse. Il faut remarquer que cet escalier en colimaçon quasiment sans rampe est vraiment casse-gueule. Le philosophe chenu doit vraisemblablement coucher au RDC. 

    3
    Jeudi 8 Novembre à 16:22

    J'ai toujours dis que je serai une vieille dame indigne ! C'est bien parti pour… yes

      • Jeudi 8 Novembre à 16:33

        Il faut du talent pour l'être.

    4
    Jeudi 8 Novembre à 17:21

    Passé la trentaine, on en passe tous par là...

    Un remède ? une longue promenade ventée et iodée parmi les embruns...

    (avec quelques amis choisis)

                

    ... légèrement tourbée, aussi, la promenade, pour ceux qui aiment.

     

      • Jeudi 8 Novembre à 17:40

        Il n'y a pas que la faculté qui forme des thérapeutes.

    5
    Jeudi 8 Novembre à 17:25
    Pangloss

    La sagesse de l'âge n'est que la récompense pour avoir duré. On a moins d'illusions et plus d'expérience. Mais le monde du quotidien se rétrécit, ce qu'on faisait sans y penser demande à être planifié, ce qui était du loisir ou du plaisir devient une corvée quand ce n'est pas une tâche impossible. Le corps ne suit pas. La machine se grippe. On se console en se disant "Tant que le cerveau fonctionne...". Mais fonctionne-t-il?

      • Jeudi 8 Novembre à 17:46

        Je vois qu'en matière de pessimisme (ou de lucidité), je m'incline. Je pense aussi que les illusions sont fanées,  par contre, je crois que l'expérience est un vain mot : "un peigne pour un crâne chauve" ou "une lanterne accrochée dans le dos éclairant le chemin déjà parcouru" (proverbes chinois)

    6
    Jeudi 8 Novembre à 19:56

    Freud raconte quelque part comment il a été angoissé par le visage d’un vieillard au regard sévère en train de le dévisager à travers la vitre de son compartiment de train. En bougeant un peu, il s'est rendu compte que c’était son propre reflet, non reconnu comme étant le sien, qui l’effrayait et il a appelé cela "l'inquiétante étrangeté"

    Je crois, Doc, que vous avez vu votre reflet ce matin smile mais rassurez-vous, ce n'était QUE votre reflet, pas vous.  

      • Jeudi 8 Novembre à 20:35

        Comme le disait Cocteau : "les miroirs devraient réfléchir avant de renvoyer notre image"

    7
    Vendredi 9 Novembre à 16:40

    Les escaliers aujourd'hui sont mes bêtes noires moi qui les montais jadis quatre à quatre...et les petits tracas dont vous parlez, ne sont pas du tout innocents!

      • Vendredi 9 Novembre à 17:08

        Je ne parlais pas de problèmes de santé qui, en effet, n'ont rien d'innocent.

    8
    Souris donc
    Vendredi 9 Novembre à 17:08

    Et puis, alors que nous nous ruinons en crèmes antirides, en gélules prometteuses, en couleurs et mèches chez le coiffeur, en coach anti-cuisses de mouche, l'homme, lui, même et surtout au visage raviné et à la bedaine avantageuse, devient un beau vieux mâle dominant.

      • Vendredi 9 Novembre à 17:14

        Je m'inscris en faux pour ce qui concerne la bedaine qui ne domine que la ceinture.

      • Souris donc
        Vendredi 9 Novembre à 21:51

        Pour ceux qui trouvent que le temps passe trop vite : l'horloge.

      • Vendredi 9 Novembre à 22:21

        Il assez rare que la musique classique soit amusante. Elle l'est de temps en temps.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :