• LA NOSTALGIE DES TABLEAUX

    La nostalgie des tableaux

    Qui dira la solitude des tableaux pendus au gibet des murs

    Le long des galeries sans fin des musées désertés

    Qui dira leur lassitude de n’avoir comme seul horizon

    Que les pendus de couleur alignés sur le mur opposé

    Qui dira leur ennui de ne pouvoir regarder que les héros d’antan

    Immortalisés sur la toile par des maîtres trépassés

    Qui dira leur regret des visiteurs défilant devant eux

    Avec l’espoir qu’ils s’arrêtent pour les contempler longuement

    Et voir enfin leur image pétrifiée reprendre vie dans leurs yeux

    Paul Obraska

    « De l'huile et du feuLe brasseur de vent »

  • Commentaires

    1
    Orage
    Mercredi 17 Février à 11:13

    Un très beau texte!

      • Mercredi 17 Février à 11:17

        Merci.

    2
    Mercredi 17 Février à 11:33

    Je dis pareil beau texte !

    Mais Roselyne veut rouvrir les musées, les pendus vont pouvoir revivre !

    Mais j'avoue que je ne suis pas prête pour aller me balader dans leurs galeries...je reste encore prudente bien que vaccinée !

      • Mercredi 17 Février à 11:44

        Avec vos futurs anticorps et un masque vous ne risquerez rien à prendre du plaisir dans de vastes galeries.

    3
    Halleyjc
    Mercredi 17 Février à 11:34
    Brillant. Il faudrait le faire passer à Mme Bachelot.
      • Mercredi 17 Février à 11:48

        Je pense qu'être aujourd'hui ministre de la culture tient plus de la torture que de l'épanouissement.

    4
    Orage
    Mercredi 17 Février à 13:40

    Bien d'accord, il faut vraiment avoir envie d'un maroquin.

      • Mercredi 17 Février à 13:58

        Mme Bachelot n'avait sans doute pas prévu les circonstances de son mandat.

    5
    Souris donc
    Mercredi 17 Février à 13:53

    Grandiose et émouvant à la fois, comme tous vos poèmes. Faut les publier.

      • Mercredi 17 Février à 14:07

        Merci. Si un petit cercle leur trouve des qualités, ce n'est déjà pas mal.

    6
    Mercredi 17 Février à 16:16

    Ce virus nous rend aveugles.

      • Mercredi 17 Février à 16:56

        De la réalité mais pas des images.

    7
    Mercredi 17 Février à 16:42

        

     

      • Mercredi 17 Février à 16:58

        Cadeau du maître illustrateur.

    8
    Mercredi 17 Février à 19:09

    Bel hommage à ces sublimes pendus. Je connais la réponse qu'ils vous font  : 

    "...si pitié de nous pauvres avez,

    Dieu en aura plus tôt de vous mercis."

     

    François Villon

      • Mercredi 17 Février à 19:14

        Des pendus à Villon, il n'y a qu'une corde.

    9
    Souris donc
    Jeudi 18 Février à 09:27

    Et en illustration sonore,

    Moussorgski/Ravel : Tableaux d'une exposition

      • Jeudi 18 Février à 10:05

        Où Ravel a magnifiquement orchestré des morceaux de piano de Moussorgski que je trouve pour ma part ennuyeux.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :