• La noirceur du blanc

    La noirceur du blanc

    Depuis qu’un policier américain sadique a étouffé sous son genou un homme dont il n’avait pas respecté ses droits d’être humain, peut-être parce sa victime avait un peu plus de mélanine dans sa peau que dans la sienne, un vent purificateur ne cesse de souffler aux USA en se propageant au reste du monde.

    Une partie des politiques comme les commerçants s’évertuent, plus par intérêt que par vertu, dans une concurrence effrénée, à se montrer les plus politiquement corrects dans des initiatives antiracistes parfois surprenantes pour ne pas dire ridicules.

    L’Oréal vient de bannir « blanc », « blanchissant » et « clair » dans le langage de présentation de certains de ses produits. D’autres marques suivront probablement pour être dans le vent de cette hystérie vertueuse collective.

    Mais il reste bien du travail pour noircir le blanc et blanchir le noir, puisque le statut cutané devient plus important que celui d'être humain.

    Pour donner quelques exemples qui devraient nous engager à corriger le privilège du blanc et promouvoir le noir :

    Pourquoi au jeu d’échecs donnerait-on la priorité aux blancs pour commencer la partie ?

    Pourquoi une note musicale blanche vaudrait-elle deux temps, alors que la noire ne vaut qu’un temps ?

    Pourquoi une lessive devrait-elle laver plus blanc et pas plus noir ?

    Et prenons simplement la lumière : le spectre de la lumière blanche est composé de la somme des longueurs d’onde correspondant aux couleurs que nous percevons. Toutes. Alors que le noir, c’est l’absence de lumière reçu par l’oeil. Le noir, c’est l’absence. Un objet est vu noir lorsqu’il ne réfléchit ou n’émet pas de lumière. Intolérable.

    Il reste beaucoup à faire, notamment dans les expressions. Si le coquin "nègre en chemise" de nos pâtisseries a été à juste titre débaptisé, l'expression "broyer du noir" devrait être évitée depuis la mort George Floyd. 

    Illustration : le grand Louis Armstrong

    « 330. Matériel humainTrans en transes »

  • Commentaires

    1
    Souris donc
    Dimanche 28 Juin à 17:40

    L'Oréal (et ses innombrables marques, Elsève, Maybelline, Biotherm....), boycottons-les.

    Parce que nous le valons bien.

      • Dimanche 28 Juin à 17:48

        On vit une époque formidable avec un petit côté surréaliste.

      • Souris donc
        Dimanche 28 Juin à 18:26

        En Amérique latine j'avais un chauffeur noir d'origine béninoise. Il ne m'est jamais venu à l'idée de lui servir une adaptation de Salomon, vous êtes juif ?...ça fait rien, je vous garde quand même.

        J'ai converti mes Miles Air France en billet d'avion pour lui faire découvrir la France. Tour Eiffel, Louvre, puis la province. Ce qui l'a intéressé, c'est le métro, le TGV, et surtout les casses dites recycleurs d'automobile. Qui lui ont paru du gâchis.

        Il m'a quand même sorti que c'est à eux que nous devions notre prospérité.

      • Dimanche 28 Juin à 18:38

        Récemment Taubira a également affirmé que la prospérité des Blancs provenait du travail des Noirs. Les Blancs n'auraient donc rien foutu pendant toute l'histoire en attendant la venue des esclaves noirs, absents en Europe. L'idéologie rend idiot.

      • Souris donc
        Lundi 29 Juin à 10:15

        Armstrong Nougaro pour l'illustration musicale

      • Lundi 29 Juin à 10:27

        Une belle illustration. Nous sommes loin de l'antiracisme raciste.

    2
    Dimanche 28 Juin à 19:07

    Nous nageons dans l'imbécilité, et elle est féroce!

      • Dimanche 28 Juin à 19:11

        Au point de se noyer.

    3
    Dimanche 28 Juin à 21:55

    Les Antillaises se moquent. Sur les réseaux sociaux, elles proposent à L'Oréal des expressions de substitution :  " réducteur de pigmentation "   " effet Michael Jackson garanti"  ou encore " essence de vitiligo" smile

      • Dimanche 28 Juin à 23:03

        Bravo aux Antillaises !

      • Souris donc
        Lundi 29 Juin à 07:06

        Maintenant faudrait s'occuper des dentifrices. Fini, les dents blanches. Tous dents jaunes et haleine de chacal.

      • Lundi 29 Juin à 08:22

        Et il ne faudra plus dire broyer du noir, mais  broyer du blanc.

    4
    Lundi 29 Juin à 12:08

    Et bannir le vinaigre!

      • Lundi 29 Juin à 15:07

        Surtout le vinaigre blanc.

    5
    Lundi 29 Juin à 15:16

    Le vinaigre blanc me fait penser à "La négresse blonde".

    PS: Et le rhum Negrita? On boycotte ou pas?

      • Lundi 29 Juin à 15:38

        Toutes ces précautions oratoires et circonvolutions pour ne pas heurter un groupe humain sont à mon avis l'expression d'un racisme à l'égard de se groupe, car elles mettent en évidence ses particularités dont une susceptibilité proche de la fragilité et un complexe d'infériorité qui pousse les leaders noirs à réviser l'histoire et à considérer l'esclavage comme une chasse gardée quasiment valorisante. Si l'esclavage des noirs est considéré aujourd'hui comme monstrueux, l'esclavagisme a été une forme commune de société au cours des siècles.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :