• LA MAUVAISE EDUCATION

    vangogh la nuit

     

     

    LA MAUVAISE EDUCATION

     

    C’est un spectacle muet où les étoiles crépitent

    Et le Cosmos explose dans un silence abyssal.

    Les éclats incandescents roulent comme des pépites

    Dans la noirceur du vide glacial.

    Des confins de l’Univers sans frontières,

    Dans la sidérante immensité sidérale,

    Voyagent leurs éternelles lumières.

     

    Et Dieu dans tout ça ?

    Et le royaume des cieux ?

    Ils sont quelque part. La place ne manque pas.

     

    L’Homme est à l’image de Dieu,

    Dieu est blanc

    Dieu est jaune

    Dieu est noir

    Mais Il n’est pas Femme

    Et Il est barbu.

     

    Aux Cieux, les anges et les vierges sont séparés.

    Le sexe des anges est incertain et la prudence s’impose.

    La volière des vierges s’épuise et doit être préservée,

    Aux suicidés assassins de les consommer.

    Dans l’ennui éternel, le sexe rend moins morose.

     

    Dans l’infini de l’Univers,

    Parmi les myriades de galaxies,

    Dieu ne s’intéresse qu’à la Terre.

    Il écoute chacune des innombrables prières

    Et les appels gratuits qui montent vers lui,

    Il envoie des livres, Il envoie des anges,

    Il a même envoyé Son Fils sur la Terre.

    Les Hommes moins gâtés que pourris,

    L’ont renvoyé, mal en point, en échange.

    Mauvaise éducation.

    Bien que le sacrifice du Fils fût dans Ses intentions,

    Pour les punir, le Père laisse faire le Malin,

    Et S’en lave les mains.

     

    Paul Obraska

     

    Illustration. Van Gogh : « La nuit étoilée, Saint-Rémy »

    « Je hais les jointsMimétisme »

  • Commentaires

    1
    Mardi 14 Juin 2011 à 11:22
    Vous rendez bien compte de la confusion qu'ajoute la religion à notre monde incertain. Et le choix du tableau de Van Gogh est excellent.
    2
    Mardi 14 Juin 2011 à 11:40

    Un monde incertain et finalement absurde où la certitude religieuse a de quoi étonner.

    DR WO

    3
    Mardi 14 Juin 2011 à 19:52
    Je hais les certitudes qu'elles soient religieuses ou non et ce poème est bien troussé... il va falloir que je prenne le temps de lire vos précédents, ce que je n'ai pas encore fait, je l'avoue. Je suis une fan de la peinture tourmentée de Van Gogh, miroir de ses angoisses.
    4
    Mercredi 15 Juin 2011 à 08:57
    Bravo Doc pour cette nuit étoilée de Van Gogh. Bonne journée
    5
    Mercredi 15 Juin 2011 à 09:39

    Je tiens à mettre les choses au point : ce n'est pas moi qui ait peint "la nuit étoilée de Van Gogh".

    Dr WO

    6
    Mercredi 15 Juin 2011 à 09:41

    J'espère qu'après avoir troussé ce poème, on ne m'accusera pas de harcèlement.

    Dr WO

    7
    Mercredi 15 Juin 2011 à 11:37
    Ce n'est pas ce que j'ai voulu dire, c'est que ton choix était parfait, j'adore ce tableau de Van Gogh
    8
    Mercredi 15 Juin 2011 à 11:55

    Je m'en doute. Mais je ne résiste pas à plaisanter.

    Dr WO

    9
    Mercredi 15 Juin 2011 à 13:04
    Je trouve ce tableau hypnotique et effrayant.
    Heureusement, votre poème est venu l'adoucir un peu.
    10
    Mercredi 15 Juin 2011 à 14:40

    Par l'ironie.

    Dr WO

    11
    Mercredi 15 Juin 2011 à 16:25
    J'essaie d'imaginer ce que Van Gogh avait dans la tête quand il a peint ce tableau...Voyait-il danser les étoiles ? Entre ironie et humour vous avez écrit là un poème que je goûte !
    12
    Mercredi 15 Juin 2011 à 17:57

    Merci. Disons que ce tableau est un peu surréaliste.

    Dr WO

    13
    Mercredi 15 Juin 2011 à 18:13
    BIEN ILLUSTRE , contente de retrouver les blogs , quelque jours de vacances et déjà en manque , bien écrit et toujours d'actualité super!!!!!!
    14
    Mercredi 15 Juin 2011 à 18:23

    Merci. Les religions sont toujours d'actualité depuis plusieurs millénaires.

    Dr WO

    15
    Mercredi 15 Juin 2011 à 18:40
    J'ai relu votre poème trois fois. A chaque fois, je me suis fait des commentaires différents. Il y aurait en effet tant à dire !
    Dieu que vous avez du talent !
    16
    Mercredi 15 Juin 2011 à 19:12

    Commentaire élogieux que j'ai relu trois fois.

    Dr WO

    17
    Mercredi 15 Juin 2011 à 20:17
    Allez, allez,ne laissons pas notre imagination vagabonder, le troussage, tel que l'on pourrait le penser aujourd'hui, à la mode DSK et JFK n'est pas de mise ici... Trousser, trousser, mon dictionnaire culturel supervisé par Alain Rey me rassure, point de harcèlement il n'est ici question.. Ben oui, pour moi la tournure de votre poème n'a d'égal que ces compliments du XVIIe siècle, troussés rapidement, et offerts au jugement du public. Bon d'accord, je me suis trop inspirée de mon dictionnaire, mais il faut bien qu'il me serve à quelque chose. Non ?
    18
    Mercredi 15 Juin 2011 à 20:38

    Je l'entendais bien ainsi, ventre Saint-Gris !

    Dr WO

    19
    Mercredi 15 Juin 2011 à 20:49
    Ventre Saint Gris, ah mon dieu, prenez soin de vous quand vous passerez rue de la Ferronnerie à Paris !
    20
    Mercredi 15 Juin 2011 à 21:52
    Effectivement le poéme doit être relu il est si riche ! farci de doubles sens de references de symboles
    Doc vous etes un Malin trés doué et trés éduqué !
    L'une de vos meilleures oeuvres .Peut etre la cause vous porte particuliérement à coeur ?
    21
    Mercredi 15 Juin 2011 à 22:54

    De nos jours une charrette de foin ne risque pas de bloquer le passage.

    DR WO

    22
    Mercredi 15 Juin 2011 à 22:57

    Le sujet s'y  prêtait.

    Dr WO

    23
    Jeudi 16 Juin 2011 à 17:03

    On peut heureusement rêver sans fumer de pétard.

    Dr WO

    24
    Vendredi 17 Juin 2011 à 08:46
    Bien égoïste, ce papa barbu ! Ou alors plutôt frustré. Et puis il n'a pas l'air d'aimer beaucoup les femmes.
    Le mot qui me parle le plus : "crépite". Allez savoir pourquoi...
    25
    Vendredi 17 Juin 2011 à 17:29

    C'est que Dieu a été fait à l'image de l'Homme.

    Dr WO

    26
    Leonie
    Lundi 7 Janvier 2013 à 16:05
    C'est un tableau de fumeur de pétards? Sinon pour écrire le poème, vallait mieux pas en fumer;)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :