• La Ligue des Droits Incongrus

     

    Jugeant la démocratie « incompatible avec l'état de siège », la Ligue des Droits de l’Homme a fait paraître ce communiqué il y a 48 h : « profondément attachés à la liberté d'expression, nous apportons notre soutien à ce mouvement et demandons avec force aux autorités compétentes de garantir des conditions satisfaisantes à ce sursaut démocratique. Cela suppose de fournir des conditions matérielles décentes (WC, éclairage) aux participants et de cesser un encadrement policier permanent émaillé de démonstrations de force et de destruction injustifiable d'installations ou de matériel, voire de nourriture ».

    Ce communiqué vaut son pesant de cacahuètes :

    La « Nuit debout » serait l’expression d’un « sursaut démocratique » ! Parce que nous sommes évidemment dans un régime totalitaire.

    La liberté d’expression consisterait donc à occuper de façon permanente une place publique car d’après la LDH il n’aurait pas d’autre façon de pouvoir l’exprimer en France.

    De surcroît, cet Etat autoritaire contre lequel manifeste ce « sursaut démocratique » devrait fournir les commodités pour cette occupation, ce qui montre à quel point la LDH l’estime autoritaire.

    Il doit en outre se dispenser de gêner les installations à demeure destinées à ces pauvres opprimés, et surtout ne pas dissuader par une présence policière les casseurs de se livrer à leur libre défoulement, et peut-être pour prévenir un attentat terroriste. Car contrairement à ce que l’on pourrait penser si la France n’est pas en « état de siège » elle est en « état d’urgence ».

    Quant aux riverains témoins de ce pittoresque « sursaut démocratique », ils n'ont qu’à déménager et dormir librement ailleurs. On croit rêver !

    « Aux larmes citoyens !Comment peut-on être trotskiste ? »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 20 Avril 2016 à 15:54

    Je plains les pauvres riverains, car à Nantes,  où ont lieu ces manifestations démocratiques, tous les matins, les riverains trouvent de la merde dans sous leur portes cochères, (et aussi bien sûr les portes cassées)!

    Où sont les droits de l'homme là-dedans ?

      • Mercredi 20 Avril 2016 à 17:14

        Les droits de l'homme obéissent parfois à des critères marqués par la tendance politique.

    2
    Mercredi 20 Avril 2016 à 16:08

    Ils ont vraiment pété les plombs depuis l'affaire Alain Finkielkraut. Puisque nous sommes nous sommes en état d'urgence, et qu'il est question d'encore le prolonger, il serait temps que ce gouvernement agisse dans l'urgence pour remettre tout ce petit monde au pas !

    3
    Mercredi 20 Avril 2016 à 17:17

    Il semble en effet impératif de siffler la fin de la récréation car cela risque de dégénérer sans aboutir à quoi que ce soit. A moins que la politique du gouvernement est "de laisser pourrir".

    4
    Souris donc
    Jeudi 21 Avril 2016 à 17:17

    Une fête foraine, leur "sursaut démocratique". Alors bien sûr qu'il faut des gogues. Comme ils ont déjà le stand de tir, la barbe à papa, la guimauve, la loterie où on gagne la peluche ou le poisson (rouge). A leur place je revendiquerais la grande roue. Faut du grandiose.

    En fait, Dr Wo, ne pensez-vous pas qu'il s'agit d'un abcès de fixation, que les RG peuvent infiltrer en identifiant les germes pathogènes et en en surveillant l'évolution ?

    5
    Jeudi 21 Avril 2016 à 18:09

    Fête foraine peut-être, mais si certains s'amusent à jouer les révolutionnaires de pacotille sans même savoir ce qu'ils veulent, d'autres profitent de l'occasion. D'un côté, sans doute les RG pour créer un album de famille, de l'autre, des extrémistes islamo-gauchistes (réception de Alain F.). J'ai lu quelque part - mais c'est peut-être faux - que les commissions ne seraient pas mixtes !

      • Souris donc
        Jeudi 21 Avril 2016 à 19:02

        J'oubliais dans ma métaforaine, la pêche aux canards réservée aux journalistes dûment accrédités, munis d'une carte de presse de connivence et d'un fouet pour faire monter la mayonnaise. Et la barbe à papa, islamique, ça va de soi.

         

    6
    Jeudi 21 Avril 2016 à 19:15

    Là, la fête peut battre son vide.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :