• La guerre des sexes aura-t-elle lieu ?

    La guerre des sexes aura-t-elle lieu ?« En cas de harcèlement sexuel, c’est à l'auteur des faits de démontrer devant la justice qu’il n’y a pas eu harcèlement. Le Défenseur des droits soutient les victimes et enquête pour les aider à gagner » http://bit.ly/2hkr2TL  18:01 - 25 nov. 2017

    Ce gazouillis provient du Défenseur des droits, un certain Toubon recasé là par Hollande qui, dans un éclair de génie, efface en 140 caractères la présomption d’innocence et fait de l’accusé un présumé coupable, ouvrant ainsi la voie à toutes les vengeances ou toutes les perversions, car en l’absence de témoins comment l’accusé pourrait-il démontrer son innocence ? La plainte pouvant être unique, à moins de recruter les copines.

    Quant au « délit d’outrage sexiste » inventé par Macron, c’est un excellent module de communication mais pratiquement inapplicable, sauf dans les rares cas où un agent assermenté assiste à l’outrage. Quant à l’outrage, ses contours seront bien difficiles à déterminer : un compliment un peu lourd est-il un outrage ? Outrage pour l’une et pas pour l’autre qui en sera peut-être flattée.

    Autant la prise de conscience de la situation des femmes (voir Femmes) et d’assurer leur défense sont des nécessités, autant la création permanente de nouveaux délits soumis à un appareil policier et judiciaire débordé, et le déferlement accusatoire auquel on assiste risquent fort de dépasser son but, de ressembler à une chasse à l’homme et de transformer les relations entre hommes et femmes, quand « le désir devient un délit », en une guerre des sexes nourrie de méfiance, poursuivant ainsi l'américanisation de la société européenne.

    « Les islamistes pakistanais ont raison254. Relation de cause à effet entre la presse et la panique »

  • Commentaires

    1
    Mardi 28 Novembre à 18:01

    Tout ça n'est que de la com'. A part l'idée de demander à l'accusé de pruver son innocence qui est une aberration.

      • Mardi 28 Novembre à 18:15

        Une méconnaissance inquiétante du droit.

    2
    Mardi 28 Novembre à 19:29

    « Bientôt, se retirant dans un hideux royaume,

     

    La Femme aura Gomorrhe et l'Homme aura Sodome,

     

    Et, se jetant de loin, un regard irrité,

     

    Les deux sexes mourront chacun de son côté. »

     

    Alfred de Vigny

    Et ils resteront le bec dans l'eau!

      • Mardi 28 Novembre à 20:32

        Mais De Vigny ne connaissait pas la PMA.

    3
    Mardi 28 Novembre à 22:41

    Je trouve qu'il avait de la chance de ne pas connaitre la PMA, surtout quand on pense aux personnes qui l'a réclament...

    4
    Un Cœur qui bat
    Mercredi 29 Novembre à 06:36
    Cher Docteur (Who), l'américanisation de la (vieille) société européenne effectivement se poursuit Elle a même influencé votre pseudo. Il ne serait pas étonnant de voir apparaître une nouvelle application qui permettra via nos smartphones de détecter que 2 individus sont "compatibles".... ensuite la magie de la technologie opérera par un simple envoi d'un MMS précisant toutes les informations désirées sans oublier le calcul d'un algorithme pour vous proposer un Rdv géo localisé. J'ai le souvenir presque déjà nostalgique du temps où il fallait charmer, draguer, flirter et plus si affinités (respectives bien entendu) Mais que c'est beau le progrès... Excellent début de journée
      • Mercredi 29 Novembre à 11:06

        L'art de la séduction et de la conquête (réciproques). Un rectificatif : le pseudo WO (sans H) est l'addition de deux initiales : celle du nom de mon meilleur ami (W), qui est malheureusement décédé, avec celle de mon nom

    5
    Souris donc
    Mercredi 29 Novembre à 11:02

    Délit d'outrage. Je sais pas vous, mais moi, tout ce cirque commence à me fatiguer. Les harpies qui viennent se victimiser sur les plateaux, appeler à balancer son porc, ont l’air d’avoir tout ce qu’il faut pour éloigner l’importun qui les siffle ou y va de son compliment un peu appuyé. Les armes de dissuasion vont du regard furibond ou coup de genou bien appliqué. Pas besoin de légiférer de grotesques délits d'outrage qu'il revient à l'auteur des faits de démontrer qu'ils n'ont pas eu lieu. Effet Schiappa, le boulet de Macron, réflexe de blogueuse obsessionnellement focalisée ? Les unes c’est le tricot, et les autres, le harcèlement ?

     

      • Mercredi 29 Novembre à 12:01

        Vous avez pu vous apercevoir que je suis pour les libertés et les droits des femmes et contre toute oppression ou agression à leur égard, mais je suis comme vous, ce déchaînement et cette omniprésence finissent par me lasser. A noter qu'après l'islamo-gauchisme, on va avoir le fémino-gauchisme puisque le prolétariat va ailleurs et que la gauche manque d'objectifs

    6
    Souris donc
    Mercredi 29 Novembre à 18:05

    Schiappatisation et autres pantalonnades de la république inclusive :

    Youpi, il était temps, la France, les 3.5 millions de chômeurs, les générations futures accablées de 2000 milliards d’euros de dettes, les entreprises et les contribuables croulant sous les taxes et les impôts, les citoyens englués dans les sparadraps et le sentiment d’insécurité, les étudiants sans diplômes et les retraités sans pension, tout ce monde et le reste se réjouit d’avance qu’on s’occupe enfin de ce problème si prégnant : le délit d’outrage sexiste.

     

      • Mercredi 29 Novembre à 18:15

        Oui, et comme l'amorce d'un article le fait remarquer dans Causeur : celles qui sont les plus virulentes pour dénoncer le sexisme de notre société ont trouvé toutes les excuses pour les agressions commises par les Arabes sur les Allemandes à Cologne et autres villes.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :