• L'oeil du peintre

     

    Maurice Utrillo
    Rue St Rustique à Montmartre
    en 1926
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    C'est curieux comme l'oeil du peintre a allongé et élargi la rue,  la basilique du Sacré-Coeur paraissant plus lointaine.
    Depuis 1926, pour élargir la rue (circulation automobile oblige), les trottoirs ont été retirés et le double caniveau a été remplacé par un antique caniveau central. Et finalement la rue actuelle parait plus rustique qu'en 1926, donnant aux touristes un aspect plus ancien qu'à l'époque d'Utrillo, une allure quasi moyenâgeuse.

    « Copeaux, seau n°6DANS MA VILLE XVIII »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 11 Février 2009 à 18:06
    C'est amusant, je suis passée par là il y a peu de jours ! C'est vrai que le tableau d'Utrillo est plus attrayant que la réalité actuelle.
    2
    Mercredi 11 Février 2009 à 18:32
    La différence est grande, n'est-ce pas ? On a l'impression que la rue St Rustique s'est "racornie" avec le temps.
    Dr WO
    3
    Mercredi 11 Février 2009 à 19:29
    Moi, je préfère la photo.
    4
    Mercredi 11 Février 2009 à 19:39
    Merci. Il m'a semblé intéressant de confronter la vision du peintre en 1926 et la réalité actuelle.
    Dr WO
    5
    Mercredi 18 Novembre 2009 à 13:43
    L'article comporte deux images. La photo, c'est moi qui l'ai prise, quant au tableau, je pense que je l'ai trouvé sur internet.
    Dr WO
    6
    olivier
    Lundi 7 Janvier 2013 à 16:32
    bonjour je pourrais savoir ou vous avez eu cette photo? en effet je connais un ami qui a cette peinture et dit la détenir depuis des temps (de sa grand mère), et est ce une réplique? une oeuvre publiée mais pas vendue? merci pour votre réponse rapide, car j'ai besoin de cette information rapidement.
    Olivier
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :