• L’Europe en perdition

    L’Europe en perditionL’Italie devant l’afflux massif des migrants africains venus de Libye dont les côtes, depuis la chute de Kadhafi, ne sont plus contrôlées, et le pays non dirigé par deux gouvernements l’un civil, l’autre militaire, fait appel à Poutine pour remettre de l’ordre en Libye, mais pas à l'Europe !

    La Grande-Bretagne s’est retirée, la France a déjà des troupes en Afrique, L’Allemagne finit par regretter sa générosité et n’intervient guère hors de son sol.

    L’Europe est devenue la première impuissance mondiale.

    Obama s’est effacé en laissant les USA aux abonnés semi-absents. Quant à Trump, il lutte contre le terrorisme en interdisant l’entrée sur le sol américain des ressortissants de pays musulmans dont aucun n’a fourni les terroristes ayant jusqu’à présent sévi aux USA. Par contre, Trump n’a aucunement interdit l’entrée des ressortissants d’Arabie saoudite ou d’autres pays largement représentés dans les attentats subis par les Américains. Le terrorisme passant pour cet homme d’affaires après l’économie.

    En outre, Trump vient de faire, comme le souligne Kamel Daoud dans un article du Point du 9/02/17 (« Trump restaure le califat »), un beau cadeau aux islamistes en ciblant des individus, non en tant que nationaux, mais en tant que musulmans. Il réalise ainsi un nouveau découpage géographique transfrontalier basé sur la religion et non sur les nations. Cet hurluberlu entre ainsi avec ses gros sabots dans le rêve des islamistes qui ne conçoivent le monde qu’en deux parties : la communauté musulmane, en supprimant les nations, d’un côté, et les « incroyants » de l’autre.

    Cet appel des Italiens à la Russie est dramatique et montre à quel point l’Europe sans une couverture américaine efficace est en perdition.

    L’UE est un géant économique désarmé, tiraillé et dispersé, exposant son ventre mou et compassionnel à la merci d’un lance-pierre.

    « 44 millions et moi, et moi !239. Le Yin et le Yang »

  • Commentaires

    1
    Samedi 11 Février à 16:11

    Depuis au moins 40 ans nous avons déconstruit l'Europe et nos nations, avec toutes ces idées de tolérance et de solidarité en se laissant envahi  et voilà maintenant qu'on crie au loup!!!

    N'est-ce pas trop tard ?

      • Samedi 11 Février à 16:55

        Ce sont peut-être les nations qui en tirant chacune de leur côté ont abouti à cette situation. Il y a longtemps un projet de communauté européenne de défense fut rejeté par les députés français.

    2
    Samedi 11 Février à 16:18

    Il y a peut-être une solution pour Trump mais...je n'ose l'exprimer ! La situation devient réellement préoccupante et je pense que des jours difficiles se préparent. J'essaie de ne pas y penser mais... frown

      • Samedi 11 Février à 16:56

        Son vice-président ne vaut guère mieux.

    3
    Samedi 11 Février à 16:27

    Je rejoins Souliko pour Trump, cela solutionnerait beaucoup de chose ! L'Europe file du mauvais coton, c'est certain !

    Bon samedi Doc

      • Samedi 11 Février à 16:57

        Et Penelope n'y est pour rien.

    4
    Samedi 11 Février à 19:08

    Le décret de Trump est une erreur grossière et une méconnaissance de la réalité. Fermer la porte aux ressortissants de certains pays en pensant qu'ils sont tous musulmans c'est refuser l'asile aux chrétiens d'Orient. Et c'est -vous avez raison- faire le jeu des islamistes.

    De plus, il y a déjà assez de musulmans aux USA pour qu'on y trouve des jeunes à radicaliser si certains ne le sont pas déjà.

      • Samedi 11 Février à 19:14

        Optimisme : peut-être serait-il encore plus dangereux, s'il était moins bête.

    5
    Samedi 11 Février à 19:10

    Et bien sûr, l'Europe telle qu'on la rêve à Bruxelles, agonise. On a cru resserrer des liens par l'économie et la finance alors que c'est par la culture et l'amitié qu'il fallait commencer.

      • Samedi 11 Février à 19:17

        Mais on ne le pouvait pas : culture, c'était possible, mais amitié, sûrement pas, après la guerre et un lourd passé de haine franco-allemande.

    6
    Samedi 11 Février à 19:41

    La réconciliation franco-allemande initiée par De Gaulle et Adenauer était un excellent début.

      • Samedi 11 Février à 19:50

        Mais bien après la "communauté européenne charbon-acier" (si je me souviens bien) qui avait préparé le terrain.

    7
    Souris donc
    Dimanche 12 Février à 09:57

    Pas sûr qu'une couverture américaine soit nécessaire à l'Europe. l'Europe, une chimère de bric et de broc, constituée à la hâte lors de l'implosion de l'URSS. Schengen ne coïncide pas avec la zone euro, les Visegrad ont d'autres intérêts, ceux du sud sont les plus confrontés à la pression migratoire que ceux du Nord découvrent avec effarement et en fermant en douce leurs frontières. Merkel subit le chantage d'Erdogan, Hollande détend l'atmosphère en étant la risée du monde.

    Nous avons besoin d'un retour à la doctrine originelle des Pères fondateurs de l'Europe. En gros, protection et prospérité. Et stop aux bureaucrates bruxellois surpayés à faire ce qu'ils savent faire : pondre des normes plus absurdes les unes que les autres. Stop au droitdelhommiste des CEDH, nous avons VRAIMENT d'autres priorités que le prêchi-précha qui donne le ventre mou.

    Donc l'Otan, dont De Gaulle était sorti, ne remplace pas un pacte européen de défense à construire d'urgence.

    PS : j'ai les numéros du Point papier, je ne trouve pas l'article de Kamel Daoud.

      • Dimanche 12 Février à 10:20

        Bien sûr que la protection américaine ne fait pas l'Europe, mais faire appel à Poutine est un terrible symptôme d'impuissance et souligne l'absence de défense commune (repoussée jadis par les députés français en raison des communistes inféodés à l'URSS). Le départ programmé de la GB aggrave encore la situation militaire. L'UE est devenue un mollusque obèse, construite en dépit du bon sens, sans ligne directrice, mais entravée par des interdits.

        NB. L'article de Daoud figure à la dernière page du n° 2318 du 9/02/17

      • Souris donc
        Dimanche 12 Février à 10:37

        Excusez-moi, mes Point s'arrêtent au 2 février. C'est un voisin qui me les donne en échange du FigMag. Pour le mollusque obèse, Alexandre Vialatte a dit : "L'escargot ne recule jamais".

      • Dimanche 12 Février à 10:43

        Et c'est nous qui risquons d'en baver.

    8
    Dimanche 12 Février à 17:05

    La démocratie à l'européenne est en train de montrer ses limites et notamment son incapacité à prendre les problèmes urgents à bras le corps. Alors on se met à rêver d'un Poutine !  Comme les américains !

     

      • Dimanche 12 Février à 18:17

        Il n'y a pas que Penelope qui file un mauvais coton.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :