• L’abstention, l’aubaine des vaincus

    Ce matin, dans une revue de presse sur les ondes, la présentatrice fit état de l’analyse d’un journaliste allemand qui saluait « la sagesse des Français » pour avoir donné au second tour des législatives la majorité absolue à Macron, mais sans l’excès que prévoyaient les sondages, afin de bien rappeler au nouveau président de la République qu’ils lui donnaient les moyens d’agir mais sans en abuser.

    Penser que les 47 millions d’électeurs se sont concertés pour adopter une stratégie commune vis à vis du futur pouvoir ou qu’ils ont tous les mêmes motivations pour s’abstenir tient évidemment du fantasme journalistique a posteriori.

    L’importance de l’abstention au second tour est probablement liée au fait, outre le beau temps, que les deux candidats en lice pouvaient ne pas satisfaire une grande partie des électeurs dépossédés de leur candidat préféré, en ajoutant l’effet délétère des sondages donnant l’impression que tout était joué.

    Cet effet des sondages a également influencé le premier tour des législatives, car lors de celui-ci le panel des candidats était très étendu pouvant toucher toutes les sensibilités. Le choix était vaste, l’abstention le fut aussi et sa signification plus péjorative.

    Cette abstention record est évidemment utilisée par les vaincus pour minimiser la victoire du vainqueur en décrétant que celui-ci ne représente en fait qu’une partie très minoritaire de la population, sous-entendant ainsi qu’il n’a pas la légitimité nécessaire pour appliquer son programme. Interprétation qui conduirait à un immobilisme perpétuel.

    Ce que les vaincus passent volontiers sous silence est que cette abstention s’applique également à eux, et si le vainqueur ne représente qu’une petite minorité de la population, eux, sont encore moins représentatifs et l’adhésion à leur programme encore plus faible, le système électoral, conçu pour dégager une majorité (et donc injuste), étant identique pour tout le monde.

    « Un remède à couper le souffleIls s'en fichent »

  • Commentaires

    1
    Lundi 19 Juin à 17:47

    Il y a des démocrates abstentionnistes comme il y a des catholiques qui ne mettent plus les pieds à l'église: ils n'y croient plus.

      • Lundi 19 Juin à 18:14

        Vous en êtes, je parle des démocrates abstentionnistes.

    2
    Lundi 19 Juin à 18:19

    Je crois que c'est la Bérézina pour tout le monde ! Personne ne peut se gargariser d'avoir gagner !

      • Lundi 19 Juin à 18:28

        Je pense que Macron est plutôt satisfait de sa Bérézina et les LR ont tiré leur épingle du jeu. Le FN et les pseudo "insoumis" ont des députés. Seuls les socialistes ont subi une lourde défaite.

    3
    Souris donc
    Lundi 19 Juin à 18:23

    S'abstenir, c'est donner procuration à ceux qui vont voter. L'abstentionniste ne devrait pas se plaindre par la suite, s'il ne se sent pas représenté par le candidat élu.

    Faut dire aussi que les gens sont gavés, depuis les primaires de novembre. Et que dans certaines circonscriptions, il y avait jusque 14 candidats au 1er tour des législatives.

      • Lundi 19 Juin à 18:31

        Je suis d'accord, l'abstention protestataire n'est pas une solution. Il est préférable de voter pour le moins pire. Il est vrai que cela devenait lassant;

    4
    Lundi 19 Juin à 19:15

    L'abstention n'est tout de même pas un comportement normal de citoyen d'une nation... Qu'en je pense que nous nous sommes battus pour obtenir le droit de vote, c'est tout de même un monde de ne pas voter, même blanc ou nul. Je pars du principe que ceux qui se sont abstenus n'ont pas à la ramener, un point c'est tout !

    Bonne soirée Doc

      • Lundi 19 Juin à 19:28

        Le vote est une conquête démocratique, imparfaite, certes, mais indispensable.

    5
    Lundi 19 Juin à 20:38

    Le timing actuel des élections, depuis le quinquennat, fait que seul compte l'élection présidentielle (près  de 90% de participation)

    Les législatives fonctionnent désormais comme les suggestions et confirmations d'Amazon  "vous avez commandé un président centriste. Confirmez-vous votre commande ?  OUI .  Les électeurs ayant choisi un président centriste ont également consulté les produits "Députés centristes". Voulez-vous consulter ces produits ? OUI !  

    Résultat on achète le produit compatible... ou on s’abstient. 

     

      • Lundi 19 Juin à 20:56

        La cohabitation était illogique mais plus amusante et finalement saine.

    6
    Un Cœur qui bat
    Mardi 20 Juin à 06:45
    Bonjour Doc, vous avez parfaitement raison : " Le vote est une conquête démocratique, imparfaite, certes, mais indispensable". Quand je pense que dans certains pays les femmes n'ont pas (encore) le droit de voter... il ne faudrait pas oublier qu'en France elles ne l'ont obtenu qu'à l'issue de la seconde guerre mondiale (ce n'est pas si vieux...). En Belgique, le vote est obligatoire depuis 1893. Cette mesure avait pour but de rendre possible le vote de tous et surtout de la classe la plus pauvre sans aucune pression. Un patron ne pouvait pas imposer un jour de travail pendant un scrutin pour empêcher ses ouvriers de se rendre aux urnes. Il faudrait rappeler à l'ensemble de la population la chance de disposer d'un tel droit. Excellente journée
      • Mardi 20 Juin à 08:14

        Les abstentionnistes disent que leur vote ne sert à rien, qu'une fois élus les députés oublient leurs promesses, "tous pourris" etc...D'abord la plupart des politiques font leur travail (notamment dans les commissions), ensuite nous avons les politiques que nous méritons (les Balkany sont réélus depuis des lustres) et le bouleversement actuel prouve la puissance du vote. Quant aux promesses, il est heureux que certaines ne soient pas tenues. 

        Je vous salue chaudement.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :