• Jeu de jambes (2)


    « Ils étaient 3500 New-Yorkais, dimanche, à circuler sans jupe ni pantalon dans le métro [alors qu’il faisait plutôt frisquet, la température étant inférieure à 0°], pour la dixième édition du « No pants Subway Ride ». L’opération, dont l’unique but est de créer un mouvement spontané [si on veut], ludique et artistique [ ?], est organisé tous les ans par le collectif  New-Yorkais Improv Everywhere. Cinquante villes du monde [dans 24 pays] ont suivi l’initiative. » Les organisateurs ont bien précisé qu’il ne fallait pas enlever les sous-vêtements et qu’il était nécessaire de ne pas égarer les vêtements.

     

    Bien que prenant souvent le métro parisien, je n’ai pas eu l’opportunité d’observer le phénomène. A vrai dire, je ne le regrette pas.

    sans-j-et-P-2.jpgJ’ai beaucoup d’admiration pour les jambes des femmes, enfin pour la plupart. Les muscles sont à peine visibles (les muscles font trop penser à l’anatomie et à la fonction motrice), gainés par une peau sans poils, enfin pour la plupart ou des poils si fins, si soyeux qu’ils sont invisibles ou éliminés parfois douloureusement  par la cire sacrificielle. On ne peut qu’admirer les petits genoux ronds et les volumes arrondis harmonieusement étagés sur le socle d’un talon haut qui claque sur le bitume comme pour attirer l’attention (les tennis ne font pas le même effet).

     

    sans-j-et--P-3-copie-1.jpgA coté de ces merveilles doubles, enfin pour la plupart, on est atterré par la laideur des jambes des hommes, enfin pour la majorité : les muscles saillants (quand il y en a), disgracieux, les gros genoux, et que dire des jambes velues. Une femme en chemise, les jambes apparentes, est adorable, un homme dans la même situation, même si la chemise est belle, est parfaitement ridicule. Je pense que cette expérience simple, facile à réaliser, sans matériel  compliqué et sans budget important, illustre parfaitement mon propos. La manifestation New-Yorkaise en apporte sûrement la preuve.

     

    La question existentielle qui se pose est la suivante : comment les femmes peuvent-elles coucher avec les hommes ? Alors que l’inverse ne relève d’aucun mystère. Bien sûr, pour être scientifique, il faudrait poser la question aux femmes, leur point de vue ne doit pas être négligé, elles sont partie prenante dans l’affaire.

    Bien qu’étant un homme  hétérosexuel (certes un peu fané), en restant objectif, je ne peux aboutir qu’à la conclusion provisoire suivante (du moins je l’espère) : logiquement, pour éliminer cette disparité choquante, les femmes ne devraient coucher qu’avec les femmes et les hommes qu’avec les hommes.

    Et si l’on interdit les croisements des sexes et des semences, ce serait une façon élégante d’en finir avec l’Humanité, sans passer par une grossière déflagration atomique.

     

    « Traumatisme porcinLa vérité en question »

  • Commentaires

    1
    Mardi 11 Janvier 2011 à 19:08
    Il s'en passe des choses à New-York! Vous en tirez une morale qui, si elle me satisfait d'un certain point de vue (la disparition de l'espèce humaine qui, certains jours, me lasse) me déplait d'un autre (coucher avec des hommes). Désolé de ne pas adhérer complètement.
    2
    Mardi 11 Janvier 2011 à 19:17

    Je n'adhère qu'au paradoxe impertinent, mais pas à la chose.

    Dr WO

    3
    Mardi 11 Janvier 2011 à 19:35
    Désolée, je ne suis pas intéressée. J'aime jusqu'aux poils de mon homme !
    4
    Mardi 11 Janvier 2011 à 19:46
    La psychologie féminine est tellement différente en matière d'amour. La femme aime avec ses sens sans bien souvent pouvoir expliquer pourquoi celui là et pas un autre. Une femme est d'abord amoureuse d'un tout. Malgré pas mal de chambard dans mon couple, je suis toujours à me demander ce que j'ai trouvé au Poux Ronchon, pour être dans ma 23ème année de mariage.... Quant à la fin du monde si tu veux, mais pas en changeant de bord.
    Bonne soirée Doc.
    ZAZA
    5
    Mardi 11 Janvier 2011 à 19:51

    Un choix au poil.

    Dr WO

    6
    Mardi 11 Janvier 2011 à 19:53

    Ma conclusion osée est logique mais n'a rien à voir avec l'amour.

    Dr WO

    7
    Mardi 11 Janvier 2011 à 20:11
    Au poil cet article ! Comment les femmes peuvent-elle coucher avec les hommes ? Pour le sexe je suppose... Sinon, cela n'a pas beaucoup d'intérêt de partager la couverture et l'expérience prouve qu'il vaut mieux se fier au bon fond d'un homme qu'à ses formes !
    Ceci étant, j'adore les jambes musclées, aussi bien chez les hommes que les femmes : cela veut dire qu'on peut envisager une randonnée !
    8
    Mardi 11 Janvier 2011 à 20:32

    Je suis content de voir qu'après avoir dénigrer les hommes, les femmes ne semblent pas être de cet avis.

    Dr WO

    9
    Mardi 11 Janvier 2011 à 21:29
    c'est bien connu doc que regardent les femmes en premier chez un homme ..leur charme ! et qui dit charme ne dit pas obligatoirement beau !
    il y a tant de choses dans le charme ..et entre autre savoir faire rire que les gambettes soient harmonies ou pas !
    Ps pas préte du tout pour pratiquer l'homosexualié ...
    10
    Mardi 11 Janvier 2011 à 21:51
    Hé Doc' ! Je n'arrive pas à me représenter la sexualité comme un simple vecteur de reproduction !
    Ceci dit, pour ne pas être un adepte des corps velus, je me pose la même question que vous...
    Encore un des mystère de l'envie !...
    11
    Mardi 11 Janvier 2011 à 22:41

    Je ne vous y encourage pas. A moins de vouloir stériliser l'Humanité.

    Dr WO

    12
    Mardi 11 Janvier 2011 à 22:45

    Les religions monothéistes voient surtout la sexualité comme un vecteur de la reproduction.

    Dr WO

    13
    Mercredi 12 Janvier 2011 à 13:41
    J'ai longtemps partagé ce doute affreux: comment une femme pourrait-elle être attirée par ma poitrine et mes jambes couvertes de poils simiesques ?

    Certaines m'ont rassuré. Mais il subsistera toujours un doute dans mon esprit : elles sont souvent trop gentilles pour être sincères, quand elles sont amoureuses ! :-)
    14
    Mercredi 12 Janvier 2011 à 15:47
    Euh...ben...moi aussi j'aime bien l'homme velu ! Je crois que sinon j'aurais l'impression de jouer avec un gros poupon en celluloïd rose et franchement, j'ai passé l'âge ! :-)
    15
    Mercredi 12 Janvier 2011 à 15:55

    Le coeur a des yeux et je ne le savais pas ?!

    Dr WO

    16
    Mercredi 12 Janvier 2011 à 15:58

    Soyez (et non pas soyeux) rassuré, la majorité de la gente féminine semble aimer le poil.

    Dr WO

    17
    Mercredi 12 Janvier 2011 à 16:00

    Je crois que Carlus va être rassuré.

    Dr WO

    18
    Mercredi 12 Janvier 2011 à 16:00

    Il va falloir que j'arrose les miens.

    Dr WO

    19
    Mercredi 12 Janvier 2011 à 16:01

    Si ça continue, Carlus va se pavaner !

    Dr WO

    20
    Mercredi 12 Janvier 2011 à 16:01
    Excellent article, mais que faut-il penser des Allemandes aux jambes poilues?
    21
    Mercredi 12 Janvier 2011 à 16:06

    Est-ce une caractéristique des Allemandes ? J'aurais plutôt pensé aux Ibériques.

    Dr WO

    22
    Mercredi 12 Janvier 2011 à 16:11
    Il est interdit de plaisanter avec le jambon ibérique d'une part, avec les jambons des dames ibériques d'autre part. Ceux-ci ne sont pas poilus, contrairement aux cuisses et mollets des dames germaniques qui ignorent la pratique de l'épilation.
    23
    Mercredi 12 Janvier 2011 à 16:19

    Me voilà mis au parfum, car mon expérience au-delà du Rhin est nulle.

    Dr WO

    24
    leonie
    Lundi 7 Janvier 2013 à 16:10
    la beauté et la laideur n'ont plus d'importance quand on regarde avec les yeux du coeur, les femmes pour beaucoup regardent avec ces yeux là. Bon la fin du monde n'est pas pour demain je pense, va falloir quand même aller bosser hein!!.;)
    25
    leonie
    Lundi 7 Janvier 2013 à 16:10
    Détrompes toi Carlus il y a des femmes qui aiment les hommes poilus ,)
    26
    leonie
    Lundi 7 Janvier 2013 à 16:10
    Je suis une adepte de l'homme poilus :)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :