• J'avais prévu Macron

    J'avais prévu MacronEn septembre 2012 j'avais écrit une modeste fable : "La fable des convictions". Je suis surpris aujourd'hui de constater que mes élucubrations d'alors semblent avoir un début de concrétisation avec la candidature à la présidentielle de Mr Macron. Pour ma satisfaction personnelle je retranscris ci-dessous la première partie du texte de 2012, en m'excusant auprès des visiteurs qui l'avaient éventuellement lu à l'époque

    Si l’on regarde sur le long terme l’action des gouvernements successifs, on s’aperçoit qu’un gouvernement de droite fait quelques bêtises de droite, puis une politique de gauche. De même, un gouvernement de gauche fait quelques bêtises de gauche, puis une politique de droite.

    Un gouvernement d’un bord défait en priorité ce qu’a fait le gouvernement de l’autre bord, mais pour le rétablir plus ou moins par la suite, d’une façon ou une autre, en général en changeant de dénomination.

    Devant le désordre engendré par ces tribulations, le personnel politique décida d’un commun accord, pour le bien du pays, d’adhérer périodiquement tantôt à un parti de droite, tantôt à un parti de gauche, les adhésions se faisant par fractions réciproques.

    Ainsi fut fait, et l’on constata rapidement une conduite plus harmonieuse des affaires et moins d’agressivité factice dans les débats. Bien sûr, les électeurs ont été un peu déboussolés, mais un changement du mode de scrutin leur permit de voter plus pour des personnes que pour des partis et ceux-ci devinrent des groupements d’intérêt personnel. Ces GIP ayant pour vocation, d'une part la promotion de leurs membres, et d'autre part d'établir un catalogue, non pas de promesses, mais de solutions de droite ou de gauche, ce qui évita la multiplication ultérieure de commissions pour en trouver, et à leur personnel d’être perdu une fois arrivé au pouvoir.

    « Nos humoristes ont des idées237. La face obscure de la moralité »

  • Commentaires

    1
    Samedi 4 Février à 18:05

    Visionnaire Doc ???? Il fautrait que le-dit Macron en dise un pleu plus sur son programme, ce qu'il compte faire, et surtout comment il le finance.... C'est bien beau de parler de liberté - égalité - fraternité. Assez de blablas et plus de concret, il endort les foules le p'tit jeune !

    Bonne soirée en attendant la 3ème tempête.

      • Samedi 4 Février à 18:15

        Vous suivez son meeting à Lyon ? Beaucoup de généralités sympathiques, plutôt bon orateur, mais ce garçon a suivi des cours de théâtre. 

    2
    Samedi 4 Février à 18:38

    Bonjour,

    Mon frère aîné, qui a assisté à certains repas d'élèves de l'ENA, m'affirme qu'en fin d'année il n'est pas rare d'entendre l'un deux invectiver un autre en lui demandant de "choisir son camp, droite ou gauche" parce qu'il n'est plus temps de tergiverser. Il doivent décider -pour ceux qui hésitent encore- de l'orientation générale qu'ils veulent choisir. Ce qui montre bien que l'orientation politique est un peu comme une option de généraliste qui est obligé de se spécialiser et que les partis ne sont que des attrape-couillons pour nous faire croire que ceux qui nous gouvernent pensent aux électeurs lambda, bref une bête supercherie.

      • Samedi 4 Février à 19:02

        Je suis de cet avis. Les convictions sont le plus souvent une façade nécessaire pour réussir. Mitterrand en a été, à mon avis, la plus belle illustration.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :