• Hamon et merveilles

    Aucunement politologue (je tiens à le préciser pour ceux qui visiteraient ce blog pour la première fois), j’avoue être étonné par la façon dont les propositions de Hamon sont reçues et commentées par des médias et par une partie de la jeunesse.

    La jeunesse qui l’applaudit semble être séduite par les utopies hamonièsques au point que je me demande si elle ne désire pas, tout simplement, être entretenue en raison du chômage et de la difficulté de trouver un premier emploi lorsqu'il est recherché.

    Car Hamon n’y va pas avec le dos de la cuillère en matière d’assistanat, puisque j’ai cru comprendre qu’il propose un revenu universel de 750 € par mois en maintenant les autres prestations sociales, tout en travaillant – pour ceux qui continueraient à travailler – 32 heures par semaine, en augmentant les salaires. Mais peut-être ai-je mal compris.

    Quant à certains médias, ils parlent de post (un préfixe qu’ils adorent pour faire savant) : post travail, post société etc…

    On pourrait même se demander si les commentaires médiatiques, peu critiques pour un projet abracabrantesque dans la situation actuelle, ne relèvent pas d’une certaine perversité en favorisant Hamon pour qu’il devienne le candidat du parti socialiste à la présidentielle, afin qu’il puisse entonner le chant du départ d’un parti socialiste déjà « éparpillé façon puzzle ».

    « Plaidoyer pour les accidents de la routeComment tuer écologiquement »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 15 Janvier à 12:53

    Bien qu'ils sont éparpillés" façon puzzle", ils sont plein d'entrain et font des propositions de plus en plus décérébrées, on a l'impression même que chacun surenchérit sur le voisin pour lui passer devant!

    Quelle clownerie!!!

      • Dimanche 15 Janvier à 14:25

        Un concours d'absurdités

    2
    Dimanche 15 Janvier à 13:10

    Son programme est un vrai florilège des poncifs de la gôche de la gôche. En plus des points que vous évoquez, il y a aussi, pour notre plus grande hilarité :

    - Visas humanitaires "pour que ceux qui ont décidé (!!??) de venir en Europe ne le fassent pas dans des conditions où ils risquent leur vie"  ( bref, un pont aérien illimité entre la France et le reste du monde)

    - bien entendu , droit au travail, droit au logement et couverture sociale pour les nouveaux arrivants

    - légalisation et vente par l'Etat du cannabis  ( seule source de recette réaliste de son programme happy )

    - "sortir de la culture de la détention" : les peines de prison seraient remplacées par des procédures d'insertion et de probation

     

      • Dimanche 15 Janvier à 14:35

        C'est la chute finale.

    3
    Dimanche 15 Janvier à 13:53

    Un programme qui ne tient absoluement pas la route, il rêve ce pauvre garçon ! Bon après midi Doc

      • Dimanche 15 Janvier à 14:29

        Ce n'est pas un rêve, c'est un cauchemar.

    4
    Dimanche 15 Janvier à 15:10

    Heureusement que je n'ai pas ouïe ces absurdités, je serai tombée dans les pommes, tant la bêtise à le don de me rendre malade!!!

      • Dimanche 15 Janvier à 15:14

        Les médias ont insisté sur la "cohérence" du programme de Hamon. Cohérence, certes, mais dans l'irresponsabilité.

      • Souris donc
        Dimanche 15 Janvier à 15:56

        En France socialiste, on ne dit pas "hôpitaux débordés", on dit "hôpitaux sous tension".

        On ne dit pas "le bilan calamiteux du quinquennat Hollande", on dit "bilan contrasté".

        On ne dit pas "tissu de conneries", on dit "le programme de Hamon est cohérent".

         

      • Dimanche 15 Janvier à 16:01

        "Eléments de langage". Mais ils ne sont pas spécifiques aux socialistes. Nous avons connu cela avec Sarkozy et d'autres.

    5
    Dimanche 15 Janvier à 17:24

    Quand je lis ça, je me dis que le programme que j'ai publié quand je me suis présenté aux dernières présidentielles n'était pas si absurde. (pour ceux qui ont lu mon ancien blog).

      • Dimanche 15 Janvier à 18:24

        Peut-être était-il plus sensé.

    6
    Souris donc
    Lundi 16 Janvier à 13:00

    Je n'ai pas réussi à accrocher, je les ai trouvés sans conviction, déroulant toujours les mêmes sempiternels "éléments de langage" qu'on connaît depuis 5 ans et plus, puisqu'ils étaient parvenus à contaminer la droite avec leurs intimidations et chantages aux bons sentiments et autres réductions des inégalités. Les pauvres gugusses savent d'avance qu'ils jouent à qui gagne, perd. Qu'au bout du compte ils auront à soutenir Macron. Que sont-ils allés faire dans cette galère, surtout Valls qui savait qu'il n'avait que des coups à prendre ?

    Au 5ème bâillement, j'ai éteint et envié Hollande au théâtre.

      • Lundi 16 Janvier à 13:23

        Voilà, on finit par les plaindre. Macron avait bien évalué la situation (mais ce n'était pas difficile). Primaires :  cimetière des éléphanteaux.

    7
    Lundi 16 Janvier à 15:14

    Parle Hamon c... ma tête est malade ! Mais tu as dû oublier la tienne quelque part Benoît ! he

      • Lundi 16 Janvier à 16:25

        Bref mais percutant.

    8
    Lundi 16 Janvier à 15:22

    En fait, ils se battent, non pour devenir président (ils ne sont quand même pas assez crétins pour le penser), mais pour prendre la direction du parti et avoir une petite chance au grattage de 2022. 

    Les chances de Macron sont supérieures mais, lui, il sait que c'est "one shot" ! 

     

    PS : excellent, Souliko !happy

      • Lundi 16 Janvier à 16:29

        "One shot", peut-être pas. Il est peu probable qu'il devienne président, mais s'il se place déjà en 3ème position, il peut espérer construire un mouvement au dépend du parti socialiste. C'est peut-être un coup à deux bandes.

    9
    Semaphore
    Mercredi 18 Janvier à 23:35
    Semaphore

    "Car Hamon n’y va pas avec le dos de la cuillère en matière d’assistanat, puisque j’ai cru comprendre qu’il propose un revenu universel de 750 € par mois en maintenant les autres prestations sociales"

    Pas de panique. Le "programme" est à géométrie variable et d'instantané au lendemain de l'élection du quidam est en train de virer à très progressif au train train de sénateur...

    Aujourd'hui, les 750 € / mois ne sont déjà plus qu'un simple objectif à atteindre et non plus une base de départ avant relèvement.

    Puis c'est pas pour tout de suite...

    Puis, ce sera pas pour tout le monde...

    Puis ce sera pas pour le monde tous en même temps...

    Puis ce sera crescendo mais pour certains plus que d'autres

    Puis ceux qui travaillent y auront droit du moment qu'ils y renoncent, parce que privilégiés de pouvoir se lever tous les matins pour aller trimer afin de mettre en oeuvre le revenu universel sélectif de ses bénéficiaires en nombre restreint...

    Bref votez pour moi et je verrai ce que je ferai...

      • Jeudi 19 Janvier à 09:30

        Oui, c'est n'importe quoi. Avec cela, il faut ajouter le contrôle des lois votées par le parlement si une pétition recueille 450000 signatures, ce qui est facile à obtenir sur une loi "clivante". C'est triste d'avoir des hommes politiques de cette envergure...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :