• "Fatum" de Zonder

    "Fatum" de Zonder

    la Maison Rouge est un musée privé situé au 10 Bd de la Bastille à Paris.

    Du 19 février au 10 mai 2015 on peut y voir une exposition d'œuvres de Jérôme Zonder.

    C'est un dessinateur d'une quarantaine d'années dont les dessins, petit et grand format, sont uniquement en noir et blanc. Il refuse la séduction de la couleur et ne veut pas céder à la "facilité" de la peinture (il refuse même l'utilisation de la gomme), d'où des tableaux austères, durs et souvent violents.

    Il n'utilise que la mine de plomb et le fusain

    "Fatum" de Zonder

    Ou la poussière de graphite et de fusain pour les dessins au doigt

    "Fatum" de Zonder

    Il a lui-même réalisé la scénographie de son exposition en couvrant les murs de dessins 

    "Fatum" de Zonder

    La plupart de ses œuvres traduisent l'extrême violence qui règne dans l'Humanité.

    Je préfère lui laisser la parole : "La Shoah, Hiroshima, le Rwanda...Ces trois évènements interrogent le moment de limite que nous avons atteint dans l'histoire du corps de l'homme, et qui constitue le nœud de mon travail..."

    "Fatum" de Zonder

    Les enfants n'échappent pas à la cruauté

    "Fatum" de Zonder

    "Fatum" de Zonder

    "Fatum" de Zonder

    Oui, certains tableaux sont particulièrement violents dont celui-ci

    "Fatum" de Zonder

    Vers la fin de l'exposition, on passe par un couloir totalement obscur comme si l'on chutait dans le néant. Les deux salles suivantes sont claires.

    "Fatum" de Zonder

    Et on peut y voir l'étreinte de mains remarquablement exécutées

    "Fatum" de Zonder

    Une exposition impressionnante, parfois dérangeante. Un talent remarquable.

     

    « L’arroseur arrosé (faiblement)Islamotransparence »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 6 Mars 2015 à 18:42

    Magnifique exposition Doc, je ne connaissais pas du tout cet artiste. J'aime les dessins en noir et banc, réalisés au crayon ou à la poussière de graphite et de fusain pour les dessins au doigt. C'est vrai que son œuvre est assez austère eu égard les réalisations présentées, mais ce n'est pas toujours la cas avec ces méthodes de travail. Ma dernière fille dessine beaucoup de cette façon là, sur des sujets fantastiques (elle aura 25 ans le mois prochain, et elle est vraiment talentueuse..!)  Je tacherai de faire un article concernant ses meilleurs dessins. Bonne soirée mon ami. ZAZA

    2
    Vendredi 6 Mars 2015 à 19:36

    Les photos que j'ai pu prendre et que je reproduis ici ne donnent qu'un petit aperçu de l'exposition. Certains tableaux sont plus complexes, sans concession, "plus pénétrants" dans le corps humain. Le visage de l'horreur.

    3
    Vendredi 6 Mars 2015 à 19:58

    C'est extraordinaire. Cet homme est un virtuose du dessin et un grand artiste. Sa vision de notre époque est dérangeante. Elle laisse peu de place à l'optimisme ni sur le présent, ni sur le futur.

    4
    Vendredi 6 Mars 2015 à 20:02

    Quelle était votre humeur au sortir de cette exposition?

    5
    Vendredi 6 Mars 2015 à 22:16

    PANGLOSS. Il a une vision désespérée de l'Humanité. Je suis sorti avec l'impression que cette artiste illustre le sentiment que j'ai toujours eu que l'homme a en lui une part incompressible de barbarie. Pour certains, elle ne demande qu'à surgir si l'occasion se présente, s'ils ne sont plus bridés par des lois ou une morale que d'autres peuvent si facilement abolir. Les idéologies du XXème siècle ont bien montré que la barbarie est à fleur de peau, la guerre dans l'ex-Yougoslavie est aussi un exemple, les conflits africains en sont d'autres. Les islamistes aujourd'hui et ceux qui viennent les rejoindre, attirés par le sang, font de cette barbarie leur mode d'existence en diffusant leur folie meurtrière (alors que les nazis cherchaient à masquer leurs crimes). Cela n'aura jamais de fin et cet artiste ne nous le cache pas, il veut que l'on voit ce que nous pouvons être, sans que l'on puisse détourner les yeux.

    6
    Samedi 7 Mars 2015 à 11:42

    Tout ce que j'aime : le noir et blanc, le dessin, les messages qu'on peut entrevoir sans avoir à se taper des brochures explicatives absconses, situé à trois ou quatre stations de métro de chez moi... et l'envie d'y aller après avoir lu votre article. Merci, Doc.

    7
    Samedi 7 Mars 2015 à 12:39

    On ne rigole pas, mais ça vaut le déplacement.

    8
    Pascale
    Dimanche 8 Mars 2015 à 07:30
    Superbe... j'aime beaucoup.
    9
    Dimanche 8 Mars 2015 à 10:02

    Remarquable expression artistique de la violence.

    10
    Dimanche 8 Mars 2015 à 17:44

    En effet, il est doué!

    Amitiés.

    11
    Dimanche 8 Mars 2015 à 18:25

    C'est le moins que l'on puisse dire.

    12
    Marie Hélène
    Samedi 21 Mars 2015 à 19:04
    Tres beau compte rendu sur cette belle expo
    Bon Anniversaire Paul
    Bisous
    13
    Samedi 21 Mars 2015 à 19:26

    Merci MH. Passé un certain âge, je n'ai plus su compter.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    14
    Marie-Hélène
    Mardi 24 Mars 2015 à 21:09

    Bienvenue au club !

    15
    Mardi 24 Mars 2015 à 22:55

    Dans un fauteuil. yes

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :