• ESCAPADES XXIII


    Kandinsky : "Composition VIII"

    GEOMETRIE I
     

     

    PARALLELES

    Solitude des parallèles alignées

    Cheminant chacune de son côté

    Sans jamais se rencontrer

    Comme deux jumelles fâchées

     

    Peut-être qu’avec patience

    Au bout de l’espace sans fin

    Au bout de leur persévérance

    Se rencontreront-elles enfin

    Mais quand elles se croiseront

    Ce sera dans l’infini leur fin

    Par l’étreinte de l’intersection

     

    TRIANGLE

    Ils sont trois à se tenir par la main

    Ils aimeraient former un couple uni

    Mais l’autre reste et fait l’importun

    On ne sait des deux qui sera choisi

    Alors aucun ne veut passer la main

    Et attend en vain que l’autre soit parti

     

    CARRE

    Comme dans le losange pointu, leur cousin

    Ce sont quatre frères siamois

    Chacun est lié à deux autres par les coins

    Ils sont attachés trois par trois

    Le quatrième est un miroir pour chacun

     

     

    RECTANGLE

    Chacun regarde l’âme sœur de l’autre côté

    Elles sont séparées par toute la surface

    Et se font face sans jamais se toucher

    Elles ne peuvent quitter leur place

    Sans détruire la figure imposée

     

    CERCLE

    Le  cercle tourne sans cesse en rond

    Car son rêve inavoué est de devenir sphère

    Mais il reste sur son plan, collé à sa dimension

    Il devrait se contenter d’être parfait sans rien faire



    Paul Obraska

    « ComplotsPonctuation orale »

  • Commentaires

    1
    Samedi 2 Mai 2009 à 12:37
    Un tableau on ne peut plus figuratif: il représente de figures géométriques.
    2
    Samedi 2 Mai 2009 à 16:50
    C'est le motif de mon choix de tableau pour tenir compagnie à mon texte. C'est de l'abstrait par le figuratif.
    Dr WO
    3
    Samedi 2 Mai 2009 à 18:34
    Si on m'avait appris la géométrie de cette façon j'aurais peut-être mieux travaillé à l'école ! Du moins en mathématiques.
    4
    Samedi 2 Mai 2009 à 18:44

    La poésie existe partout, même dans les choses les plus arides et en particulier dans les mathématiques et ses mystères.
    Dr WO

    5
    Samedi 2 Mai 2009 à 19:54
    J'aime beaucoup cette façon d'appréhender la géométrie qui est souvent rébarbative à l'école !
    6
    Samedi 2 Mai 2009 à 20:23
    Chaque figure a son profil.
    Dr WO
    7
    Lundi 4 Mai 2009 à 22:41
    Un joli poème et de toutes ces figures géométriques je me pose sur le cercle.
    krismalo
    8
    Lundi 4 Mai 2009 à 22:52
    Merci. Pour le cercle, vous avez raison, c'est une figure parfaite : bon séjour.
    Dr WO
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :