• ESCAPADES XV



    René Magritte « Le jockey perdu »

     

     

    LA FABLE DU JOCKEY PERDU

     

    Un jockey distrait est perdu dans la nature

    Lui qui ne connaît que les pistes balisées

    De l’hippodrome, comment a-t-il pu s’égarer ?

    Et il continue affolé à cravacher sa monture

     

    Dressé sur son coursier le jockey caracole

    Parmi les arbres aux plumes d’oiseau

    Et le cheval inspiré prend son envol

    Les ailes ouvertes de ses naseaux

     

    L’étalon sans remords laisse la course de côté

    Orné du petit homme dressé sur ses ergots

    Pour rejoindre une jument aperçue dans les prés

    Emportant le jockey éperdu sur son dos

     

    Ce galop libre dans la nature est une fête

    Sans personne ni devant ni derrière

    Sans piste, sans chemin, sans barrière

    Au milieu de rangées d’arbres-sucettes

    Plantées dans le vide des clairières

     

     Le jockey dans son habit de carnaval

    N’a jamais couru à cette vitesse

    S’il ne comprend pas son cheval

    Il est gagné par son ivresse

    Par l’animal il se laisse emporter

    Et se demande si en se perdant

    Il ne s’est pas trouvé

     

     

    Paul Obraska

    « Qu'en pensez-vous mesdames ?44. Cette bonne nature »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 10 Décembre 2008 à 18:57
    Très beau poème qui me touche profondément ! Peut-être le souvenir de mes ancêtres qui galopaient libres dans les steppes et ce besoin d'espace qui est ma constante...Etonnante émotion !
    2
    Mercredi 10 Décembre 2008 à 19:07
    Merci Souliko. Quand on fait un texte de ce type, on ne sait jamais comment il va être reçu et quelle corde il peut éventuellement toucher.
    Dr WO
    3
    Mercredi 10 Décembre 2008 à 19:10
    Chez moi ce fut la bonne corde et je ne m'y attendais pas...un vrai cadeau !
    4
    Mercredi 10 Décembre 2008 à 19:17
    Toujours ces mots qui éclairent la toile!
    5
    Mercredi 10 Décembre 2008 à 19:21
    Là, je tiens la corde !
    Dr WO
    6
    Mercredi 10 Décembre 2008 à 19:26
    Enfin, c'est ma façon de la voir, mais je suppose que d'autres rêveront différemment devant elle.
    Dr WO
    7
    Jeudi 11 Décembre 2008 à 11:23
    Difficile après un poème si pertinent!
    8
    Samedi 13 Décembre 2008 à 21:11
    Magnifique ! J'aime beaucoup beaucoup !
    9
    Samedi 13 Décembre 2008 à 23:27

    Content que cette escapade vous ait plu
    Dr WO

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :