• ESCAPADES VI


    Vincent Van Gogh "Le lit de Van Gogh à Arles"


    LA COMPLAINTE DES MEUBLES

     

    Il est temps que l'on se penche

    Sur la souffrance de ces exploités

    A-t-on pensé

    Aux armoires qui baillent de leurs planches

    Mais ne peuvent se coucher

    Aux lits toujours allongés

    Sans pouvoir se redresser

    Aux chaises debout sur quatre pieds

    Et qui ne peuvent jamais s'asseoir

    Et que dire des tiroirs

    Que l'on met sous clé

    Et des tables obligées d'écouter

    Des conversations dérisoires

     

    Comment ne pas comprendre en voyant

    Les bibliothèques obligées de se bourrer

    Leurs entrailles chargées de livres enivrants

    Que personne ne lit ou qu'on a oubliés

    Même rassemblés et lus avec émoi

    Pourquoi portent-elles un tel poids

    Alors qu'elles seront un jour vidées

    Les livres dispersés ou vendus ou jetés

    Lorsque le lecteur sera mort et enterré

     

    Les meubles se plaignent chaque nuit

    Ecoutez leurs craquements

    Ecoutez leurs gémissements

    Qui accompagnent votre insomnie


    Paul Obraska

    « 22. Soins dissolusAINSI VA LA VIE IX »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 18 Mai 2008 à 18:27
    Je vous remercie très sincèrement, cher docteur, d’avoir aimablement établi un lien vers mon blog. Cependant, je vous prie de m’excuser de ne pas pouvoir vous rendre la politesse car, immédiatement après la création de mon blog, j’ai refusé de faire des liens vers des sites tenus par des connaissances vietnamiennes dont l’idéologie politique ne me plaît guère. Ainsi, pour résister à leur pression, j’ai choisi de ne mettre aucun lien autre que ceux vers mes propres publications. J’implore donc votre compréhension, ainsi que celle de nombreux autres blogueurs amis. Bonne soirée, très amicalement. Dông Phong
    2
    Dimanche 18 Mai 2008 à 23:04
    Cher Monsieur, ou devrais-je dire cher Docteur, Je parcours votre blog depuis un certain temps et je dois dire que je suis très impressionnée par vos écrits. Je tenais à vous le dire. Vos textes sont magnifiques et excellents. Amitiés . Oksana
    3
    Lundi 19 Mai 2008 à 05:21
    Et quelle insomnie ... mais peut-être suis-je l'un de ces meubles inutiles ... Coupable, encore une fois ... mea culpa ad vitam aeternam . Merci beaucoup pour ce si bel écho de vos mots, Paul . De tout coeur . Je n'oublie jamais ... Jamais ... avec toute mon amitié ... toujours . Liza
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :