• « Election, piège à cons »

    « Elections, piège à cons »

    Photo de Dovic Marin

    Le slogan de Mai 1968 : « élection, piège à cons », repris par Sartre, dont on connaît l’obscure clairvoyance, s’avère de plus en plus exact depuis que grandit l’abstention, car ce sont de plus en plus les cons engagés qui se rendent aux urnes avec le risque d’élire des candidats qui ont la même affinité pour la connerie. L'aggravation de l'abstention sélectionne les votants les plus motivés et peut favoriser les extrêmes.

    Les dernières élections municipales ont permis d’élire des maires de quelques grandes villes sur un programme écologiste avec environ 20% des inscrits. Les 80% de la population qui n’ont pas voté vont donc se retrouver comme des cons à subir un programme dont ils ne veulent probablement pas pour la plupart. On voit la profondeur du slogan « élection, piège à cons », car que l’on vote ou que l’on ne vote pas, on n’échappe pas au statut de con, qui, avouons-le, est un statut bien mieux partagé que celui du bon sens.

    Pour ma part, sans être engagé, je vote régulièrement, sauf aux dernières municipales de Paris sachant que Mme Hidalgo avait toutes les chances d’être élue, malgré son mauvais bilan, les macronistes qui avaient l’opportunité de remporter la mairie de Paris s’étant montrés indignes de la remporter. Je vais donc subir les lubies de l’équipe municipale au nez vert qui malgré ses oukases, qui emmerdent les Parisiens, et surtout les banlieusards, qui travaillent (et dont les socialistes se foutent complètement), promulgués et exécutés les six années précédentes nous faitt respirer un air aussi pollué, bien entretenu par les voitures de moins en moins nombreuses mais de plus en plus immobilisées. Il est vrai que le socialisme moderne s’occupe de moins en moins des pauvres et de plus en plus du sexe (« genre » si l’on tient compte de l’expansion de sa panoplie) ou de la couleur de la peau, ce qui est une dérive anatomo-hormonale du marxisme.

    C’est ainsi que le maire écologiste nouvellement élu à Lyon a pris comme une de ses premières décisions, d’imposer « l’écriture inclusive » (écartée par Edouard Philippe et par l’Académie Française), facteur primordial pour promouvoir l’égalité entre les hommes et les femmes dans le domaine de la stupidité, en imposant une langue désarticulée que l’on ne peut pas parler et qui ne peut être écrite que par une élite orthographique. Ce qui montre que si l’on traite irrévérencieusement les écologistes de pastèques : vert à l’extérieur et rouge à l’intérieur, il me semble que le rouge est un peu pourri.

    « CulturesL’aveu »

  • Commentaires

    1
    Mardi 14 Juillet à 15:57

    Pour les gagnants, écolos et RN notamment, qui ont beaucoup critiqué la tenue du premier tour, et se sont félicités des résultats du deuxième tour sans évoquer l'abstention, la célèbre  formule qui résume le scrutin majoritaire à deux tours est devenue  :

    Au premier tour on critique, au deuxième tour on s' félicite ! 

      • Mardi 14 Juillet à 16:27

        Il semble que les gens ne veulent plus élire des représentants dont la légitimité est de plus en plus discutée, mais participer directement, ce qui est souvent pire qu'une élection. On l'a vu avec le Brexit.

    2
    un cœur qui bât
    Mardi 14 Juillet à 18:00

    Bonsoir Doc,

    Nous sommes définitivement tous le con de quelqu'un....

    Je profite de cette réponse pour vous féliciter pour la parution du 3 millième et vous renouveler mes plus sincères remerciements pour vos billets à lire sans modération.

    Bien sincèrement

      • Mardi 14 Juillet à 18:21

        Merci. Oui, il y a des domaines où nous sommes égaux, mais ce ne sont pas toujours les meilleurs. J'espère que vous allez bien, le personnel reste limité sur la plateforme.

    3
    Mardi 14 Juillet à 20:49

    Cette fois ci, je n'ai pas été voté non plus, car la maire socialo de Nantes et n'oublions pas les verts, ne sont vraiment pas ma tasse de thé, notre Joana est aussi nulle que votre Hidalgo !

      • Mardi 14 Juillet à 20:56

        Donc, l'équipe municipale de Nantes serait une copie conforme de celle de Paris.

    4
    Kobus van Cleef
    Mercredi 15 Juillet à 14:00
    Le rouge des pastèques déconologistes est un peu pourri ?
    Un peu seulement ?
    Vous êtes trop bon
    Ici,le slogan du zozialist réélu,fut "B....,au cœur !"
    Ce qui ne signifie rien, bien sûr
    Il eût fallu bomber sur ses affiches "pas au cœur,au foie !", tant il est vrai que l'édile a des chances de finir comme un lillois de sinistre réputation
      • Mercredi 15 Juillet à 14:21

        La pastèque est un fruit très lourd.

    5
    Mercredi 15 Juillet à 15:37

    Dans la famille des Vert·e·s de Lyon...

    Samuel Mecklenburg : étudiant en design d'espace et diplômé de l'Ecole nationale supérieure des beaux-arts de Lyon, porteur d'initiatives solidaires et écologistes, 2me adjoint, référent Conseil de quartier, cultures et événements, mémoire et patrimoine culturel, jeunesse et éducation populaire... 

     

     

    Bon, à Paris vous allez avoir des pistes cyclables peinte en vert casse-gueule en cas de pluie (à 125 000 € le km)... mais entre deux mots, il faut choisir le moindre 

      • Mercredi 15 Juillet à 15:39

        Il a poussé trop vite et chausse au moins du 45.

      • Mercredi 15 Juillet à 15:48

        Je ne garantit pas authenticité de la photo, mais le prestigieux curriculum-vitae, oui...

        Une de ses œuvres "avec les félicitations du jury"

        etc... etc...

        (je ne critique pas, hein... j'émets juste quelques réserves à titre personnel...)

         

      • Mercredi 15 Juillet à 15:51

        C'est tarte.

      • Souris donc
        Jeudi 16 Juillet à 08:05

        Il est 2ème adjoint, mais le maire, Grégory Doucet, pas mieux. Obscur Sup de Co de province. A 46 ans, il n'a jamais travaillé. Il a "œuvré".

        Dans "l'humanitaire".

        Le genre d'oiseau que je connais très bien. N'ayant pas peur d'abuser le généreux donateur, contribuable quand ils obtiennent la dodue subvention. Ensuite 80% du budget de l'ONG passe en frais de fonctionnement (AR en avion, location de la villa luxueuse dans des pays sans classe moyenne, donc choix restreint à la cabane de bidonville ou à la villa, et ce qui va avec : le vigile de jour, le vigile de nuit, le vigile de week-end, le vigile remplaçant. Les personnels, jardinier, cuisinière etc. Sans oublier le 4x4 le plus rutilant.

        Lyon va être managée comme une ONG. Mais, attention, une ONG verte. Qui convie ses adhérents à des "Sommets de la Terre", traque le banlieusard en voiture pour ne privilégier que le cycliste local encarté et pas trop vieux.

      • Jeudi 16 Juillet à 08:32

        Bref, un parasite.

      • Souris donc
        Jeudi 16 Juillet à 15:01

        La faune humanitaire n'a pas honte de faire figurer son "œuvre" sur son CV. Si j'avais à en embaucher un, je demanderais à voir la comptabilité certifiée de l'ONG. Quand un Ambassadeur donne un avis défavorable réservé, ils vont grenouiller à Bercy où ils parviennent à obtenir l'octroi de la nouvelle tranche de subvention. Dans les 100 000 € la tranche.

      • Jeudi 16 Juillet à 15:31

        La question est : pourquoi des organisations non gouvernementales sont-elles subventionnées par des gouvernements ?

    6
    Mercredi 15 Juillet à 16:31

    Le confinement a débuté au lendemain du premier tour. Combien de contaminés dans les embrassades? 

    Vous connaissez mon opinion. Mais bon, pour élire un maire dans une petite commune, je serais presque indulgent. :-)

      • Mercredi 15 Juillet à 16:47

        Ce billet semble aller dans votre sens, mais il tente, en fait, de montrer les méfaits de l'abstention.

    7
    Mercredi 15 Juillet à 18:03

    A force de voter dans un système pervers, on va se retrouver avec Anne Hidalgo à l'Elysée et Ségolène Royal à Matignon.

      • Mercredi 15 Juillet à 18:12

        Pas si les gens votent. A Hong-Kong, les gens se battent pour pouvoir voter librement. Les Français gâtés sont devenus les gâteux d'une veille démocratie.

    8
    Kobus van Cleef
    Dimanche 2 Août à 17:17
    Sur les murs de mon kortier
    En souvenir de toi, j'ai bombé
    Configuration, piège à cons
    Confinement, piège à glands !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :