• Ecran vide ou presque

    Ecran vide ou presqueLes doigts restent au-dessus des touches du clavier, comme peut l’être la plume en suspend sur la page blanche, miroir du vide de la pensée.

    Impression désagréable de se répéter quoi que l’on puisse vouloir écrire. Impression de déjà écrit ou de déjà lu, par soi-même ou par d’autres.

    Encore parler des autoproclamés « insoumis » sans oppression qui vont défiler en jouant aux rebelles insurrectionnels contre un coup d’Etat inexistant ? Un jeu toujours dangereux quand on se prend au sérieux…Et ils se prennent malheureusement au sérieux. Encore causer de Macron « qui parle à l’étranger et se fait voir en France » ? (Entendu ce matin lors de la revue de presse sur France inter). Encore parler de la maison Le Pen et de ses querelles de succession pour le maire du Palais ? Avouez que c'est sans intérêt.

    Je m’aperçois au cours du temps que je parle de moins en moins (même si j’écris encore, ce qui parait incohérent, mais peut-être est-ce par un effet de vases communicants) car je suis persuadé que ceux qui m‘écoutent ou qui font semblant d’écouter ont déjà entendu ce que je vais dire parce que je l’ai déjà dit, et que je vais donc me répéter (ce qui pour un auditoire jeune pourrait être qualifié de radotage) ou que d’autres l’ont dit avant moi, et que je vais donc les imiter. Ou que mon discours risque fort de n'intéresser personne.

    Tout le monde se répète et tout le monde imite. Tout a été dit et écrit depuis l’antiquité sous une forme ou sous une autre, en adaptant la chose à l'époque, l’auditoire et les lecteurs se renouvelant heureusement sans cesse.

    Le monde est une immense volière de perroquets où chacun caquète sur les caquètements des autres, morts (opportunément moins connus) ou vivants.

    Ce qui est imprévisible ce sont les catastrophes, et la guerre en est une, non naturelle, elle en est davantage monstrueuse. Elles inspirent, mais c’est une inspiration dont le prix est gros de sang et d’absurdités.

    Il est donc préférable de parler et d’écrire même pour ne rien dire, car la liberté de parler ou d’écrire est un bien précieux, comme celle de se taire sans avoir l’obligation d’approuver.

    « L'exposition David HockneyPrésident jetable »

  • Commentaires

    1
    Samedi 23 Septembre à 15:04

    Parlons donc, même pour ne rien dire avant qu'on nous demande de nous taire.

      • Samedi 23 Septembre à 15:10

        C'est en effet la bonne conclusion de ce billet sans intérêt.

    2
    Samedi 23 Septembre à 16:24

    Votre billet comme un écho à ce qu'il m'arrive de penser... Je tiens pourtant à ce fil ténu d'une communication parfois grave, parfois légère qui anime ma journée comme une épice relève un plat ! 

    Continuez à écrire cher Dr WO, je m'ennuierais sans vous....smile

      • Samedi 23 Septembre à 16:31

        Un encouragement qui me va droit au clavier. oops

    3
    Samedi 23 Septembre à 17:09

    Coucou Doc....

    Et oui, s'exprimer pour dénoncer les incohérences de notre monde pourrait passer pour de la "redite" sur la toile, mais j'aime votre façon de vous exprimer et votre humour ! Alors continuez, C'est toujours jouissif de vous lire.

    Bonne fin de journée sous un beau soleil dans l'ouest.

     

      • Samedi 23 Septembre à 17:26

        Encouragé, je vais donc continuer à m'imiter ou à imiter les autres...sans bouder mon plaisir d'écrire qui, lui, est authentique.

    4
    Souris donc
    Samedi 23 Septembre à 17:43

    Un même objet peut avoir des approches différentes, inattendues. C'est le propre de votre blog. Et prendre la peine de répondre à chacun est un joli cadeau que vous nous faites.

      • Samedi 23 Septembre à 17:52

        En fait répondre à chacun est pour moi un plaisir et peut être une entame de discussion. Cela m'est aussi possible en raison du nombre habituellement limité de commentaires mais toujours de qualité, ce qui, à tout prendre, est préférable à la quantité.

      • Samedi 23 Septembre à 18:09

        Je crois que je viens de me répéter.

      • Souris donc
        Samedi 23 Septembre à 19:13

        Votre titre "écran vide ou presque" n'est pas "écran plat". Pourquoi avez-vous retiré votre qualificatif de graphomane ?

      • Samedi 23 Septembre à 19:21

        J'ai trouvé finalement ce qualificatif un peu trop pompeux et prétentieux. J'ai la manie marxiste de l'autocritique, mais je m'exécute moi-même avant que les autres ne le fassent (comme dans la tirade de Cyrano wink2

    5
    joëlle
    Samedi 23 Septembre à 19:12

    Je suis une lectrice toulousaine assidue de votre blog (je me suis déjà un peu manifestée...) et je suis presque toujours d'accord avec vous, j'aime vos pages "culturelles", et j'adore les commentaires variés de vos amis!

    Mais comme je ne sais pas aussi bien parler (écrire?) que vous et vos amis, je reste dans l'ombre du blog, amicalement!..

      • Samedi 23 Septembre à 19:25

        Votre commentaire prouve que vous savez fort bien écrire et il est dommage que vous ne donniez pas aussi votre avis sur les sujets éventuellement soulevés par mes billets et leurs commentaires..

    6
    Samedi 23 Septembre à 19:25

    C'est un peu vrai, mais tant qu'on a conscience de se répéter, c'est qu' Alzheimer n'a pas encore frappé... 

      • Samedi 23 Septembre à 19:26

        C'est un peu vrai, mais tant qu'on a conscience de se répéter, c'est qu' Alzheimer n'a pas encore frappé...

      • Samedi 23 Septembre à 19:27

        C'est un peu vrai, mais tant qu'on a conscience de se répéter, c'est qu' Alzheimer n'a pas encore frappé...

      • Samedi 23 Septembre à 19:27

        C'est un peu vrai, mais tant qu'on a conscience de se répéter, c'est qu' Alzheimer n'a pas encore frappé...

    7
    Souris donc
    Samedi 23 Septembre à 19:29

    Bedeau, à votre place, je consulterais oops

      • Samedi 23 Septembre à 19:32

        Cet humour n'est heureusement pas pathologique. yes

      • Souris donc
        Dimanche 24 Septembre à 10:56

        Bedeau a une bonne santé mentale. Attestée par sa liste de fatwas (ma préférée : les mini-jupes, causes de tremblement de terre)

      • Dimanche 24 Septembre à 11:19

        "Fabuleux catalogue d'absurdités religieuses du plus haut comique tragique". C'est le commentaire que j'ai laissé chez Bedeau. On peut en effet se poser la question comme l'a fait Pangloss sur la santé mentale des imams.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :