• Coronaires, angine de poitrine, infarctus du myocarde.XIII

    st-thoscope.jpg19. Si un proche a un arrêt cardiaque que peut-on faire ?

    [En l’absence d’un appareil de défibrillation cardiaque ou si celui-ci n’a pas permis le rétablissement des battements cardiaques]

     

    La maladie coronaire n’est pas la seule cause d’arrêt circulatoire (conséquence de l’inefficacité cardiaque) mais c’est la cause la plus fréquente. Encore une fois : tout est dans le temps, le cerveau ne résiste pas plus de 3 à 5 minutes à l’absence d’oxygène, les organes les plus sophistiqués sont aussi les plus dépendants et les plus fragiles. Les services d’urgence aussitôt alertés (le 15 en France, si possible par une autre personne que celle qui va s’occuper du malade) mettront de toute façon plus de 5 minutes pour arriver.

    C’est dommage, mais c’est un peu tard pour acquérir une formation de secouriste, alors que faire ? D’abord mettre le patient sur un plan dur, le sol, s’assurer qu’il s’agit bien d’un arrêt circulatoire (il existe bien d’autres causes de perte de connaissance) en constatant la disparition des battements d’une grosse artère : fémorale à l’aine ou carotide au cou (plus rapidement accessible), des convulsions peuvent survenir et la respiration efficace s’arrêter.

    L’objectif : tenter de faire circuler un peu de sang un peu oxygéné en attendant les secours. Le massage cardiaque externe permet de rétablir une circulation minimale : la compression du cœur entre la colonne vertébrale et le sternum sur lequel on appuie les mains à plat l’une sur l’autre permet de vider les cavités cardiaques et elles se rempliront de façon passive lorsque la compression sera relâchée. Le rythme des compressions doit être de 100 par minute environ et leur efficacité est vérifiée en palpant une artère, elle se gonfle lors de la compression.

    Le massage cardiaque seul a longtemps été considéré comme insuffisant car il ne fait circuler que du sang de plus en plus pauvre  en oxygène si la respiration s’est arrêtée (ce qui est rapidement le cas). Donner de l’oxygène est la partie la plus difficile lorsque l’on est dépourvu de tout matériel. Que faire ? Du « bouche à bouche ». D’abord dégager la filière respiratoire : retirer corps étranger, prothèse dentaire, redresser la tête en arrière, luxer un peu la mâchoire vers l’avant et le haut pour que les voies aériennes soient bien ouvertes. Ensuite souffler dans la bouche en évitant les fuites autour de la bouche du patient et surtout par son nez qu’il faut pincer. Il est recommandé de faire 30 massages pour 2 insufflations rapides.

    Ce bouche à bouche est difficile et a des inconvénients et il n’est pas certain que le massage cardiaque seul ne lui soit pas supérieur. Des études vont dans ce sens et, sans expérience, il parait préférable de ne pas interrompre le massage cardiaque pour un « bouche à bouche » aléatoire.

     

    MINI LEXIQUE

    - Coronaires : artères disposées en couronne autour du cœur lui amenant le sang riche en oxygène à partir de l’aorte. Leur atteinte, le plus souvent par l’athérome, est à l’origine de l’angor, de l’infarctus du myocarde et de leurs conséquences.

    - Athérome ou athérosclérose : plaques fibro-graisseuses, parfois calcifiées, infiltrant la paroi artérielle au contact du courant sanguin. Elles rétrécissent la lumière artérielle et peuvent se rompre, rupture ou ulcération à l’origine de la formation d’un caillot.

    - Angine de poitrine ou angor ou douleur angineuse : serrement douloureux et souvent angoissant du thorax et parfois d’un ou des deux bras et/ou de la mâchoire. Cette douleur est le plus souvent liée à une atteinte  des coronaires, mais pas toujours.

    - Infarctus du myocarde : destruction par privation prolongée d’oxygène liée à un défaut d’irrigation sanguine (par occlusion d’une coronaire) d’une partie du muscle cardiaque (myocarde) remplacée ultérieurement par un tissu cicatriciel dépourvu de la propriété de se contracter.

    - Embolie : caillot sanguin (thrombose) emporté par le courant sanguin (veineux ou artérielle) et venant occlure un vaisseau à distance de son point de formation.

    - Arrêt cardiaque : absence de contraction coordonnée du muscle cardiaque (fibrillation ventriculaire) ou pause (absence de l’activité électrique à l’origine des contractions).

     

    « 78. Fantôme familialBonne nouvelle »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 17 Septembre 2010 à 21:14
    Que faire quand on est seul? (Je plaisante).
    2
    Vendredi 17 Septembre 2010 à 21:15
    Encore un article extrêmement intéressant concernant les maladies cardiaques. Sans indiscrétion Doc, tu n'exerçais pas dans cette spécialité ?????? Bonne soirée
    ZAZA
    3
    Vendredi 17 Septembre 2010 à 22:46

    On étudie en ce moment une machine de massage automatique. Il ne reste plus qu'à programmer sa mort subite.

    Dr WO

    4
    Vendredi 17 Septembre 2010 à 22:48

    Exact (et médecine interne)

    Dr WO

    5
    Vendredi 17 Septembre 2010 à 22:58
    hooooo doc, vous me rappeler un délicieux moment de bouche à bouche intense avec georges, brun aux yeux noisette, mannequin de son état si mes souvenirs sont bons...Bon d'accord il était emputé des deux jambes, des deux bras, son torse était en plastique et il sonnait quand il n'y avait pas assez de circulation d'air et c'était sur un stand de formation de la croix rouge...
    6
    Vendredi 17 Septembre 2010 à 23:06

    Vous avez la réponse.

    Dr WO

    7
    Vendredi 17 Septembre 2010 à 23:13

    Souvenir torride. Et pour les hommes, c'était une poupée gonflable ?

    Dr WO

    8
    Samedi 18 Septembre 2010 à 12:27
    @ JBDLS: je ne m'appelle pas Georges mais si ça peut te faire plaisir ...
    9
    Samedi 18 Septembre 2010 à 15:00
    @ dr Wo : Ben oui, et je ne comprends pas, mes collègues masculins ont tous été recallés...Etrange comme vous les hommes ne soufflez pas avec le même organe que nous...;-)
    @ Pangloss : HAha tu avoues ! Et bien parlons-en justement!!!Dire que tu as préféré ensuite passer aux lèvres de toutes mes collègues ! Tu m'as brisé le coeur !!!!
    10
    Samedi 18 Septembre 2010 à 17:57

    C'est que vous ne manquez pas d'air.

    Là je me fais l'effet d'un voyeur.

    Dr WO

    11
    Samedi 18 Septembre 2010 à 20:03
    Avec bcp de respect, j'oserais dire qu'avec votre histoire de poupée gonflable, cher doc, vous m'avez soufflé l'idée ;-)
    12
    Samedi 18 Septembre 2010 à 22:26

    Excellente répartie, vous m'avez coupé le sifflet. 

    Dr WO

    13
    leonie
    Lundi 7 Janvier 2013 à 16:14
    C'est rigolo, je voulais justement poser la question au Doc :)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :