• Comment décomposer la composition

    Comment décomposer la compositionCet entrefilet paru dans le Canard enchaîné du 10/10/18 donne un aperçu des critères de sélection de ceux qui vont tenter de nous gouverner.

    Et la compétence, bordel ! Elle n’est même pas mentionnée par ce proche du chef de l’Etat. Ce qui semble importer est de choisir les gouvernants en les réduisant à un trait distinctif, mais qui n’est pas celui de la compétence, de l’intelligence ou du caractère, non, il est tenu compte de leur sexe, de la façon de s’en servir, de la couleur de leur peau, de leur origine et en recherchant un équilibre dans l’essentialisation.

    Il s’agit de satisfaire les minorités et d’assurer leur représentation à la tête de l’Etat. Une soupe dont les ingrédients prétendent représenter la diversité de la population. Mais un gouvernement n’est pas destiné à représenter mais à gouverner.

    Il serait temps de revenir au bon sens, et de choisir les gens pour ce qu’ils sont et non pour ce qu’ils paraissent. Ne pas choisir une femme parce que femme, un Noir parce que noir, un Arabe parce qu’arabe ou une personne pour son orientation sexuelle, qui semble de plus en plus avoir un impact politique, mais de les choisir parce que les uns comme les autres sont estimés les meilleurs. A noter qu’il serait très mal vu de choisir un Blanc parce que blanc.

    « Un nouveau jeu de bobinesIl y a de quoi balancer. »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 10 Octobre à 19:00
    Pangloss

    On va finir par nous faire croire qu'à part faire joli sur la photo, un ministre ne sert pas à grand chose.

      • Mercredi 10 Octobre à 19:03

        Je pense que vous en étiez déjà convaincu.

    2
    Mercredi 10 Octobre à 19:09

    C'est une denrée rare de nos jours, le piston remplace!

      • Mercredi 10 Octobre à 19:18

        Le piston est éternel.

    3
    Mercredi 10 Octobre à 20:48

    C'est pas simple de faire plaisir à tout le monde.

    petit exercice pratique à l'attention du proche du "chef clown de l'état he ":

    "Faites un projet de proposition au chef clown de l'état he qui aimerait (en tout bien tout honneur) élargir la diversité à un ou plusieurs "jeunes", "blacks" et "homos", et indiquez dans quelles circonstances une rencontre pourrait avoir lieu"

    "Vous avez deux heures..."

     

    (toute suggestion ressemblant à ça sera rejetée sans explication, ni pitié, ni délai)

      • Mercredi 10 Octobre à 20:51

        Vous voyez tout en noir.

    4
    Jeudi 11 Octobre à 17:28

    Bien d'accord avec vous! Il y a deux nouveaux principes mis en avant depuis qq années pour contourner le principe du "un homme, une voix" c'est 1) le tirage au sort (on en a parlé pour le Sénat mais ça ne va pas s'arrêter là et 2) la représentation des communautés et des minorités, ce qui a pour effet de les  sur-représenter en général 

    PS : Ceci dit, il y a déjà des domaines (football) où ce sont les blancs qui réclament leur quota  ! happy 

      • Jeudi 11 Octobre à 17:55

        Je crois que c'est Benzema qui trouvait que la composition de l'équipe de France de football ne représentait pas assez les banlieues.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :