•  

    Commémorations

     

    L’histoire de France est si riche en catastrophes et en triomphes que les commémorations représentent une activité en expansion, le passé étant complété par le présent ensanglanté par le délire islamiste. Il faut reconnaître que les gouvernements français, quels qu’ils soient, ont un savoir-faire qui pourrait s’exporter. Les dirigeants étrangers, régulièrement invités, ne cachent pas leur admiration pour la maîtrise dont nous faisons preuve pour magnifier un évènement historique ou s’incliner avec émotion devant des tombes.

    Cette fois encore nous n’avons pas été déçus par les cérémonies et les discours marquant le centenaire de la fin de la Première Guerre Mondiale. Les majuscules s’imposent en honneur de l’ampleur du carnage et du degré de stupidité des causes à l’origine de son déclenchement.

    J’ai cependant ressenti une impression d’irréalité, de déphasage devant ces manifestations marquant le retour de la paix, complété, pour faire bonne mesure, par un « forum de la paix » comme s’il s’agissait de fêter la fin des guerres. Or si l’armistice de 1918 a heureusement marqué la fin d’un carnage, on ne peut que constater l’absurdité de la chose puisque vingt après la der des ders, vingt ans ! Même pas une génération, la Seconde Guerre Mondiale allait provoquer trois fois plus de morts que la première.

     

    MEMORIAL

     

    Les hommes sèment pour leur pardon

    Des pierres gravées de noms disparus,

    Des noms sans tombe ou des tombes sans nom

    De morts inconnus.

     

    Les hommes sèment dans le temps

    Des plaques sur les murs des rues,

    Sur les façades des places publiques,

    Des listes de tués sur des monuments

    Appelés à la mort par ordre alphabétique,

    Des mémoriaux où les noms tournent par milliers,

    Sans corps, dans le néant,

    Jusqu’à donner la nausée.

     

    Les hommes sèment dans les champs

    Des noms dans les cimetières militaires,

    Alignés en ordre par les survivants

    Sur des tombes uniformes à l’infini.

    Une armée en rangs serrés dans la terre,

    Corps disciplinés dans la mort comme dans la vie.

     

    Vaines semailles sans moisson.

     

    La mémoire des massacres passés

    N’empêche pas les massacres à venir,

    La mémoire en pierre des assassinés

    N’empêche pas les hommes de mourir,

    Pour des causes inutiles,

    Pour des causes futiles,

     

    Ou d’être exterminés sans raison

     

    Paul Obraska


    12 commentaires
  • Sur Instagram des « influenceuses » blanches se font passer pour noires (Huffpost). Ce phénomène a été appelé « niggerfishing , littéralement la pêche aux nègres, ou plutôt dans ce contexte, la pêche aux négresses. On peut se demander quelle est la motivation qui pousse des personnes blanches à apparaître comme des personnes noires (l’inverse peut se comprendre en cas de discrimination). Il ne s’agit pas de vouloir changer définitivement de « race » comme certains ont la volonté de le faire, sans doute avec la perspective de se victimiser en rejoignant une communauté qui a subi des exactions au cours de l’histoire et qui continue parfois à les subir. Ces influenceuses semblent vouloir rechercher un succès qui leur paraît plus facile en ciblant la communauté noire plutôt que l’ensemble du public. On a presque l’impression que ces "influenceuses" veulent changer de catégorie comme des sportifs peuvent parfois le faire pour être plus performants.

    La blanchitude n’est plus ce qu’elle était

    La Suédoise Emma Hallberg, une des premières "influenceuses" à avoir été épinglée pour "niggerfishing". 


    20 commentaires
  • C’est ainsi que les cons se font connaîtreIl m’a semblé intéressant, dans le souci de contribuer au développement de la paléontologie, de publier cette photo d’un Isérois récemment découvert, qualifié à tort d’adolescent alors qu’il serait âgé de 19 ans, bien que les savants du ministère de l’Intérieur qui ont extrait cet inconnu des strates des réseaux après les avoir purgés, débattent encore de son âge réel. On ignore encore où ce spécimen, qui n’est cependant pas unique en son genre, sera exposé. Il est fort probable que, lui, ne sera exposé à rien.*

    * Cet « adolescent » a incité sur les réseaux sociaux à la violence contre les forces de l’ordre ("La purge") dans le but de reproduire la soirée sanglante du film "American Nightmare". C’est ainsi que les cons se font connaître.


    14 commentaires
  • HalloweenLes cadres du parti FLN vont demander au président algérien Abdelaziz Bouteflika de se présenter aux élections présidentielles d'avril 2019 pour un cinquième mandat.


    17 commentaires
  • Dans l’article précédent je donnais quelques exemples où la mode semblait pousser les gens à porter leur QI, taille basse, soit parce qu’il avait spontanément glissé à un bas niveau et qu’il leur était impossible de le remonter, soit parce qu’ils l’abaissaient volontairement pour suivre la mode.

    Ce qui conduit logiquement à intégrer complètement dans la société et la citoyenneté les personnes qui ont congénitalement les QI les plus bas et qui ont donc anticipé la mode dès leur naissance.

    « En France, 365 000 personnes majeures sont placées sous tutelle. Un régime juridique généralement justifié par un handicap mental important et qui prive la personne protégée de nombreux droits civils, politiques et patrimoniaux. Parmi ces droits limités, on trouve des droits fondamentaux comme le droit de voter et le droit de se marier. »

    Le secrétaire d’Etat en charge des personnes handicapées, Sophie Cluzel, a annoncé le 25 octobre dernier que la législation permettant au juge de limiter le droit de voter et de se marier des personnes sous tutelle sera modifiée et qu’à l’avenir les personnes qui ont un handicap mental ayant nécessité la mise sous tutelle auront un droit inconditionnel de voter, de se marier et de divorcer. Une promesse qui figurerait dans le discours de Macron devant le Congrès le 9 Juillet dernier.

    Je n’ai rien contre, mais on peut en conclure qu’il n’est pas nécessaire pour voter d’avoir l’intégralité de ses facultés mentales, ce dont on pouvait parfois se douter (remarque qui fera sans doute plaisir à mon ami virtuel Pangloss) et que la personne en charge de l’handicapé mental disposera ainsi de deux voix aux élections, ce qui serait une juste compensation pour la lourde tâche de s’en occuper.

    Je ne vois aucun inconvénient à ce que les handicapés mentaux puissent se marier, ce qui implique cependant que les couples (s’ils sont hétérosexuels) pourront avoir des enfants. Espérons qu’ils seront normaux si les deux parents sont déficients mentaux, et que Mme Sophie Clusel, la secrétaire d’Etat, qui trouve que le contrôle du juge est « une réalité inacceptable », se chargera de les élever.


    14 commentaires
  • Le QI se porte bas

    Comme la mode est aux jeans déchirés que les jeunes, et surtout les femmes, se sentent obligés de porter pour exhiber leurs genoux afin d’imiter les clochards totalement dépourvus de moyens, la mode est également de porter son QI, taille basse.

    L’apprenant (sic) qui a braqué l’appreneuse avec une arme factice et dont l’exploit stupide fut largement diffusé sur les réseaux socialement débiles, doit porter son QI sous les fesses, celles-ci méritant d’être largement bottées.

    Mais, après tout, cette graine de voyou est dépassée par les Saoudiens qui ont récemment montré à quel point ils peuvent abaisser leur QI en assassinant leur compatriote Jamel Khashoggi dans leur propre consulat d’Istanbul, sa fiancée l’attendant dehors, et en faisant appel depuis l’Arabie saoudite, aux yeux de tous, à une équipe spécialisée de scieurs de fond afin de ne pas maculer les coûteux tapis d’Orient par les projections de sang provoquées par l’élimination de leur frère musulman. Quant à la déclaration du prince héritier saoudien, instigateur présumé de la funèbre mascarade, elle vaut son pesant de cacahuètes : « L’incident est très douloureux pour tous les Saoudiens. C’est un incident hideux et totalement injustifiable. Les criminels devront être déférés à la justice…et à la fin la justice prévaudra. ». A mourir de rire, d’autant plus que les exécutants sur ordre seront probablement eux-mêmes exécutés pour sauver la face royale. A noter qu’un meurtre en Arabie saoudite n’est qu’un simple incident.  Eliminer un opposant sans s’impliquer est tout de même à la portée d’un stagiaire des services secrets. Doit-on penser que quand on a trop de pétrole, on n’a plus d’idées ? Ne serait-ce pas plutôt qu’il n’est plus nécessaire d’en avoir, les contrats remplaçant toute réflexion ?

    Même notre jeune président dont on vante la hauteur du QI a réussi à l’abaisser pour suivre la mode en enlaçant de jeunes voyous à moitié à poil qui se foutaient ouvertement de lui. Affirmant doctement par ailleurs qu'il n'y a aucun rapport entre le meurtre du journaliste saoudien et les ventes d'armes à l'Arabie saoudite, ce qui est vrai, car ce meurtre et le découpage de la victime furent réalisés avec des instruments fabriqués par les Saoudiens eux-mêmes. Un QI volontairement abaissé pour ne pas répondre à la véritable question posée.

    Le samedi matin, rue Lepic, un petit orchestre de jazz joue fort bien dans le style Nouvelle-Orléans. Cette musique égaye tout le quartier. Et bien ce matin, une voiture de police s'est arrêtée pour demander des justificatifs aux musiciens. Des passants leur ont fait remarqué qu'ils seraient peut-être plus utiles ailleurs. La question que l'on peut se poser s'agissant du zèle de ces policiers :  est-ce leur QI ou leur trouillomètre qui est à zéro ?

    Le concours reste ouvert et les candidats se bousculent.

    Illustration de Jérôme Bosch : « L’extraction de la pierre de folie »


    14 commentaires
  • Sexisme onusien« Un groupe d'experts de l'ONU / qui dépend du Haut-Commissariat pour les droits de l'homme de l'ONU / a "condamné" mardi la France pour avoir verbalisé deux femmes qui portaient le voile islamique intégral / seuls les yeux étant visibles /, demandant à Paris de "compenser" les plaignantes et de réviser sa loi /de 2010/ » (Courrier international).

    Le comité s’est mis à 18 pour intervenir de façon péremptoire dans la laïcité imposée par la Constitution de la République française, en jugeant que "l'interdiction du niqab viole la liberté de religion (et) les droits humains" de ces deux musulmanes ».

    Mais « le président du Comité, l'Israélien Yuval Shany, a souligné qu'il considérait personnellement, comme "nombre" des 17 autres experts, que le niqab était "une forme d'oppression contre les femmes".

    On peut donc en conclure que le Haut-commissariat pour les droits de l’homme de l’ONU ne concerne pas les droits de la femme et que toute façon la liberté d’exercer sa religion, aussi tordue soit-elle, passe avant celle de la femme, l’ONU étant là pour s'assurer que la religion puisse opprimer la femme, la rendre invisible comme un objet honteux ou faire en sorte qu’elle y consente.


    17 commentaires
  • Il y a de quoi balancer.

    Voilà juste un an, le premier porc désigné (cinq ans après les faits) à la vindicte publique était plus un vantard éméché et grossier qu'un harceleur (et non "harcèlent" comme l'écrit cette journaliste qui va en outre sortir un livre pour raconter son exploit), mais il faut noter que, bien qu'éméché, le diagnostic initial de celui qui est à présent au chômage n'était pas faux.

    Mme Sandra Muller a ainsi acquis une notoriété que son éventuel talent professionnel ne lui avait pas donnée jusqu'alors. Toute souriante (mais soi-disant en colère alors que l'agression verbale inconvenante, mais néanmoins flatteuse, datait de cinq ans), elle a lancé, pour la bonne cause, un réseau de délation généralisée, transformant une partie de la population féminine en "balances" sans états d'âme.

    Un système de délation encouragée qui ne demande qu'à croître. Nous venons de voir apparaître : BalanceTonMaire, et nous aurons peut-être dans l'avenir :

    BalanceTonFacho,

    BalanceTonVoisinQueTuNeSupportesPlus,

    BalanceTonRicheQuiNePaiePasAssezDimpot,   ou

    BalanceNimporteQuiQueTuNeTrouvesPasSympathiqueOuAQuiTuEnVeux.


    10 commentaires
  • Comment décomposer la compositionCet entrefilet paru dans le Canard enchaîné du 10/10/18 donne un aperçu des critères de sélection de ceux qui vont tenter de nous gouverner.

    Et la compétence, bordel ! Elle n’est même pas mentionnée par ce proche du chef de l’Etat. Ce qui semble importer est de choisir les gouvernants en les réduisant à un trait distinctif, mais qui n’est pas celui de la compétence, de l’intelligence ou du caractère, non, il est tenu compte de leur sexe, de la façon de s’en servir, de la couleur de leur peau, de leur origine et en recherchant un équilibre dans l’essentialisation.

    Il s’agit de satisfaire les minorités et d’assurer leur représentation à la tête de l’Etat. Une soupe dont les ingrédients prétendent représenter la diversité de la population. Mais un gouvernement n’est pas destiné à représenter mais à gouverner.

    Il serait temps de revenir au bon sens, et de choisir les gens pour ce qu’ils sont et non pour ce qu’ils paraissent. Ne pas choisir une femme parce que femme, un Noir parce que noir, un Arabe parce qu’arabe ou une personne pour son orientation sexuelle, qui semble de plus en plus avoir un impact politique, mais de les choisir parce que les uns comme les autres sont estimés les meilleurs. A noter qu’il serait très mal vu de choisir un Blanc parce que blanc.


    8 commentaires
  • Un nouveau jeu de bobinesEn dehors du petit monde de la politique et de ses commentateurs en mal de copies ou de déclarations, je me demande qui peut bien s'intéresser au remaniement du gouvernement annoncé pour aujourd’hui. Quelques ministres attendent, tachycardes, leur éventuelle condamnation, quelques ministrables se sentent oppressés par l’attente pour les uns, quelques autres mis déjà au parfum cachent leur joie pour rester encore dans le secret dont la révélation laisserait pourtant le pays indifférent.

    Car vous et moi, on s’en fout complètement. La machine va-t-elle avancer dans le bon sens si l’on change des bobines ?

    On fait tout un cinéma autour du choix des bobines alors qu’elles ne servent à rien, même quand elles ont trop servi. Certaines ne tournent pas et restent silencieuses, elles sont sans danger, on peut les laisser en place. D’autres tournent mal et se retirent en disant qu’on leur met des bâtons dans les roues. Celles qui sont retirées alors qu’elles faisaient semblant de tourner dans leur coin font une drôle de bobine. Mais il y a aussi des bobines qui veulent être vues en déclarant sans que personne ne leur demande qu'ils n'iront pas faire un tour dans le prochain gouvernement. Au public de s'étonner que l'on ait pu les solliciter.

    Mais qui pourrait bien s’intéresser à cette histoire de bobines ?


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique