• Billet sans intérêt (sauf pour moi)

    Il s’agit en effet d’un billet alimentaire confidentiel.

    Depuis longtemps, et jusqu’à ce jour, j’avais un problème avec les pâtes longues type spaghetti. A tel point que je les écartais de mon alimentation, ce qui était dommage car c’est un aliment plutôt bon, accusé de faire grossir alors qu’une étude récente a montré que les pâtes feraient maigrir (hydrate de carbone très favorable), et ce qui fait éventuellement prendre du poids, ce ne sont pas les pâtes, accusées injustement, mais ce qui les accompagne (sauces, fromage etc…).

    Alors pourquoi ai-je un problème avec les pâtes ? Eh bien, si vous avez patienté jusque-là, je vais vous le dire : je n’arrive pas à les manger correctement.

    Certes, il m’arrive de les enrouler sur la fourchette de façon satisfaisante une fois sur deux ou trois (ce qui n’est déjà pas si mal) mais presque toujours (c’est sûrement vrai pour vous aussi ; avouez !), une au moins refuse de s’enrouler : elle pendouille lamentablement. Dans ce cas (Ô combien fréquent) la seule issue, si vous voulez vous alimenter, est, après avoir enfourné l’essentiel, d’aspirer la pâte récalcitrante et vagabonde. La conséquence, très inélégante, est la persistance sur vos lèvres de sauce tomate, de fromage ou de beurre que vous vous empressez d’essuyer avec votre serviette qui devient rapidement innommable et dont vous finirez par avoir honte, quand ce n’est pas votre chemise qui vient prêter main forte à votre serviette quand votre aspiration de la pâte pendante s’avère nécessairement énergique et prolongée lorsqu’elle est trop longue.

    Manger des pâtes est inélégant, à la limite de la malpropreté. Vous allez me rétorquer que je ne suis pas doué, vous avec sans doute raison, mais regardez tout de même vos voisins manger des pâtes, faites-le de façon discrète car les gens n’aiment pas qu’on les regarde dans cette activité délicate, ponctuée de succions, le nez le plus près possible de l’assiette afin d’épargner leurs vêtements.

    Aujourd’hui, j’ai pris mon courage à deux mains et dans une transgression vengeresse j’ai coupé ardemment mes pâtes en petits morceaux, et avec une certaine jouissance je les ai mangées à la cuillère. Une révolution. C’est facile, propre, et c’est très bon.

    Billet sans intérêt (sauf pour moi)

    « Il faut qu’une université soit ouverte ou ferméePouvoir et chocolat »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 11 Avril à 17:44

    J'aime beaucoup... (le titre du billet)

    Sinon, il y avait cette solution:

      • Mercredi 11 Avril à 17:52

        Tourner est facile. Pour moi le problème est ailleurs. sarcastic

    2
    Mercredi 11 Avril à 18:32

    J'ai cru me voir me dépatouiller avec les spaghettis !

    Mais une fois en Italie, quelqu'un de notre entourage à...couper les pâtes, le garçons était complètement écoeuré, il a dit et nous l'avons très bien entendu (c'était d'ailleurs fait pour) : c'est un crime, ah! ces étrangers!

      • Mercredi 11 Avril à 18:34

        C'est pour cette raison que je parle de transgression.

    3
    Mercredi 11 Avril à 18:41

    Essayez les coquillettes.

      • Mercredi 11 Avril à 18:47

        Aucun problème avec les coquillettes. Je parle des pâtes longues. Cela fait des années que je ne mangeais plus de spaghettis (information d'un intérêt très limité).

    4
    Souris donc
    Mercredi 11 Avril à 19:09

    Faut prendre une cuiller à soupe et tourner la fourchette lestée de pâtes, puis une fois que les pâtes forment une masse, y a plus qu'à enfourner. Mettre une serviette autour du cou pour limiter les dégâts.

     

      • Mercredi 11 Avril à 19:20

        C'est la technique habituelle. Mais à moins d'utiliser une sauce collante, vous aurez presque toujours une pâte pendante, c'est de cette rebelle que vient le problème. Enfin une discussion intéressante.

      • Souris donc
        Mercredi 11 Avril à 19:40

        La pâte pendante, l'aspirer dans un élégant bruit de succion. S'habiller d'une tenue de camouflage couleur tomate (pomodoro).

      • Mercredi 11 Avril à 19:47

        C'est une solution, la sauce se fondra ainsi dans le décor et le costume finira par tenir debout.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :