• Appel à la population

    APPEL AU SENS CIVIQUE DES PARENTS D’AULNAY-SOUS-BOIS POUR POUSSER LEURS ENFANTS DANS LES ESCALIERS.

    PAR UNE NOTE AFFICHEE, LE DIRECTEUR DE L’HÔPITAL DE LEUR COMMUNE REPROCHE AUX EQUIPES DU SERVICE DE CHIRURGIE PEDIATRIQUE DE NE PAS AVOIR EFFECTUE 80 INTERVENTIONS DE PLUS POUR BOUCLER LE BUDGET 2009.

     

    Et si les parents rechignent à prêter leurs enfants pour satisfaire l’équilibre comptable de leur hôpital, pourquoi ne pas aller renverser quelques bambins à la sortie des écoles ?

     

    Source : « Le Canard enchaîné » du 2/12/09
    « ESCAPADES XXVIIIQue penser des Pensées ? »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 6 Décembre 2009 à 19:54
    C'est que ça devient délirant tout ces comptages...
    2
    Dimanche 6 Décembre 2009 à 20:02

    C'est que l'on demande à un directeur d'hôpital de diriger son établissement comme une entreprise. L'ennui est que ce n'est pas une entreprise.
    Dr WO

    3
    Dimanche 6 Décembre 2009 à 20:02
    A ce point, c'est de la démence....
    Dans un autre domaine, celui des adultes, Docteur Wo et je sais que vous comprendrez, c'est ce que j'ai ressenti devant ces multiples professeurs, quand ils ont décidé, d'intervenir - malgré tous les risques encourus - ce 12 octobre dernier....
    et gentiment après une semaine de réanimation, on m'a dit (deux de mes fils étaient là et pourraient le confirmer) notre travail est fini.... à l'hôpital de votre ville d'assurer le suivi - et depuis je ne vous dis pas les différents services où j'ai du me rendre, les multiples démarches que j'ai dû effectuer seule pour arriver à avoir un minimum de soins, plus ou moins aléatoires si j'en juge par ce que l'on m'avait dit au départ (avant le transport en hélicoptère et tout et tout) désespérant d'être traité ainsi... et ce n'est que le début ....
    4
    Dimanche 6 Décembre 2009 à 20:09

    Chaque établissement est soumis à des contraintes budgétaires et celles-ci passent avant l'humain. Mais c'est probablement pire dans d'autres pays même "avancés".
    Dr WO

    5
    Lundi 7 Décembre 2009 à 08:19
    Il est normal qu'un directeur dirige et gère son budget. Ce n'est quand même pas difficile de détourner un car scolaire vers l'hôpital en vue de quelques opérations des amygdales! Ou d'enlever l'appendice à tous les enfants qui arrivent à l'hosto avec une gastro! Un peu d'imagination, que diable!
    6
    Lundi 7 Décembre 2009 à 08:26
    Excellent Doc, j'avais lu l'article du canard.......!!!
    D'après l'hebdomadaire, une note de service du 17 novembre dernier rédigée par le directeur de l'établissement et adressée aux chefs de service de chirurgie pédiatrique
    " Je vous demande de bien vouloir motiver vos équipes...Votre service ne réalise pas totalement le niveau d'activité que nous avions prévu".
    Et le tableau récapitulatif, dans lequel le directeur, Jean-Michel Toulouse relate:
    "L'activité moyenne prévisionnelle par mois qu'il conviendrait de réaliser est de 125 enfants à opérer".
    Alors en effet, il manque 80 interventions de gamins.
    Franchement, la logique de la fonction publique m’étonnera toujours
    Situation UBUESQUE......!
    Bonne journée
    Bizzzzzzzzzzzz
    ZAZA
    7
    Lundi 7 Décembre 2009 à 10:14

    Un peu d'imagination permettrait de faire les choses en grand et d'adapter le nombre d'enfants à opérer au budget.
    Dr WO

    8
    Lundi 7 Décembre 2009 à 10:17
    Oui, c'est à partir de cet article que j'ai écrit ce petit billet un peu provocateur.
    Dr WO
    9
    Lundi 7 Décembre 2009 à 15:16
    Et si on organisait un PEDIATHON ?
    10
    Lundi 7 Décembre 2009 à 17:52
    Je pense que ce directeur d'hôpital, avant d'écrire cette note, a déjà mis à contribution ses enfants, petits-enfants, neveux et nièces!
    11
    Lundi 7 Décembre 2009 à 18:01

    La meilleure solution serait de verser le résultat de la collecte à l'hôpital pour boucler son budget.
    Dr WO

    12
    Lundi 7 Décembre 2009 à 18:01
    Il faut toujours donner l'exemple.
    Dr WO
    13
    Lundi 7 Décembre 2009 à 19:28
    Si l'activité baisse, le budget de l'année suivante baisse (ce qui n'est pas illogique).
    Dr WO
    14
    Lundi 7 Décembre 2009 à 19:50
    Comme quoi la logique peut conduire à l'absurde.
    Dr WO
    15
    Mardi 8 Décembre 2009 à 20:43
    j'ai aimé ce biais
    il relate hélas une triste vérité combien dure à vivre pour les parents, les familles et nous personnel de la santé
    oui il y a pire ailleurs et je ne parlerai pas de ce qui font mauvaisement leur blé sur le dos de la santé comme pour cette grippe AH1N1
    course aux profits sur tous les plans
    16
    Mardi 8 Décembre 2009 à 20:55
    Il faudra un jour admettre qu'un hôpital est par définition déficitaire puisqu'il ne produit rien.
    Dr WO
    17
    leonie
    Lundi 7 Janvier 2013 à 16:22
    A l'heure actuelle ll faut rentrer des chiffre dans des cases pour obtenir un certain quota, le reste n'a aucune importance, quand au but de la chose, il reste assez obscur. L'argent peut être, mais pas encore sûr, une course à la connerie peut être bien.
    18
    leonie
    Lundi 7 Janvier 2013 à 16:22
    Effectivement, c'est pour ça qu'il faut aussi dépenser voire dépasser un budget alloué pour être sûr qu'il soit reconduit. En tout cas au boulot c'est come ça que ça marche.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :