• AINSI VA LA VIE XVI



    Vincent Van Gogh « Vieil homme affligé »

     

     

    EVE EST PARTIE

     

    Eve est partie.

    Il craint la venue de la nuit.

    Le couvercle relevé sur le clavier

    Dévoile les touches mortes du piano

    Que personne ne fera plus vibrer.

    Les pétales s’écaillent sur le plancher,

    Plus personne n’apporte leur eau.

     

    Eve est partie.

    Il est échoué, assis le dos courbé,

    La tête dans ses mains devenues inutiles,

    Ressassant des pensées puériles,

    Comme un enfant abandonné.

     

    Eve est partie.

    Il reste incrédule, l’esprit à la dérive.

    Ses yeux humides refusent la clarté,

    Il les protège de la lumière trop vive,

    Ce soir la lune  dans l’obscurité,

    Posera sa pâleur sur son visage immobile.

     

    Dans sa tête les images du passé défilent.

    C’est impossible, mais Eve n’est plus là.

    Dans ce soudain silence, il reste assis.

    Malgré lui, il guette encore ses pas.

    A quoi bon se lever, puisqu’elle est partie.

     

     

    Paul Obraska

     

    « TransportéesCopeaux, seau n°3 »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 14 Décembre 2008 à 11:45
    tout simplement boulversant.A quoi bon ? pose l'éternelle interrogation de l'homme face à sa vie en cela...Merci
    2
    Dimanche 14 Décembre 2008 à 11:55
    Je ne comptais pas "publier" ce texte, mais je l'ai fait à la demande d'une blogueuse qui vit en ce moment une séparation qui semble douloureuse.
    Dr WO
    3
    Dimanche 14 Décembre 2008 à 11:59
    Ne le regrettez pas.
    4
    Dimanche 14 Décembre 2008 à 12:06
    J'ai besoin d'être éclairé sur cette phrase, elle semble être venue avant ma réponse précédente.
    Dr WO
    5
    Dimanche 14 Décembre 2008 à 12:46
    Je voulais dire: Vous avez hésité à publier ce texte et vous vous êtes résolu à le faire. N'ayez pas de regret de l'avoir fait. J'avais pu lire votre réponse précédente.
    6
    Dimanche 14 Décembre 2008 à 13:37
    C'est moi la bloggeuse en question! Très beau texte, merci. Si vous, vous hésitiez à le mettre sur votre blog, de mon côté, je ne regrette pas de vous avoir donner l'occasion de le publier et de le partager. D'autres lecteurs ont l'air de l'apprécier aussi. Je précise, si je n'ai pas été claire, que je souffre d'un éloignement géographique et d'une relation longue distance, pas d'une rupture réelle.
    7
    Dimanche 14 Décembre 2008 à 14:11
    Bon, car réponse et commentaire ont été quasi simultanés.
    Dr WO
    8
    Dimanche 14 Décembre 2008 à 14:17
    Tant mieux, c'est moins douloureux qu'un séparation définitive. L'espoir de se retrouver peuple le manque.
    Dr WO
    9
    Lundi 15 Décembre 2008 à 09:43
    C'est triste et beau! Son feu intérieur est éteint il ne reste que celui de la cheminée pour réchauffer sa vieille carcasse! Et quand on a du chagrin, les meilleures choses ont un goût amer.
    10
    Lundi 15 Décembre 2008 à 10:03
    Ou que les meilleures choses n'ont plus de goût du tout.
    Dr WO
    11
    seb
    Lundi 15 Décembre 2008 à 20:06
    Our essayer de penser à autre chose ?
    12
    Lundi 15 Décembre 2008 à 23:25
    Oui, bien sûr, mais c'est un peu théorique.
    Dr WO
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :