• 287. Des écologistes irresponsables

    Les écologistes ont un goût prononcé pour tout ce qui peut ramener l’être humain à la nature et au naturel, une démarche sympathique lorsqu’elle est possible, à condition toutefois qu’elle ne devienne pas dangereuse et qu’elle ne verse pas dans l’ésotérisme (tendance Rabhi) ou dans la nostalgie naïve d’un paradis perdu qu’il suffit de retrouver pour résoudre les problèmes actuels de l’humanité. Cette attitude peut amener à négliger le réel et les données scientifiques ou même s’opposer à elles. Cet amour de la nature veut ignorer ce qu'elle peut avoir de cruelle - n’oublions pas les famines et les épidémies - et se double d’une hostilité à l’égard des artifices introduits par l’être humain, de ses découvertes qui lui ont permis de dominer son environnement, malheureusement au risque de le détruire, mais aussi de survivre en améliorant son sort, avec une longévité qui s’est progressivement accrue, particulièrement depuis un siècle avec les progrès médicaux et pharmacologiques. Des progrès que des écologistes n’hésitent pas à remettre en cause, en particulier parce que les médicaments sont fabriqués par des laboratoires qui en tirent bénéfice, d’où une appétence pour la phytothérapie qui n’est pourtant pas dénuée de dangers. Voir : « 44. Cette bonne nature ».

    Michelle Rivasi n’est pas n’importe qui : elle est eurodéputée EELV et actuellement n°2 sur la liste verte aux futures élections européennes. Elle est connue pour ses positions anti-vaccins qui lui furent reprochées par la ministre de la Santé Agnès Buzyn. Il semblerait que Rivasi envisage d’attaquer Buzyn en diffamation en arguant que ses enfants et elle-même sont vaccinés. J’ignore si ces vaccinations ont été faites avant que naissent les convictions de Rivasi ou si ses convictions n’ont pas fait obstacle à sa prudence.

    Quoi qu’il en soit, on ne peut oublier que cette écologiste de pointe a cherché à diffuser le documentaire Vaxxed au parlement européen en février 2017, et que ce sont les protestations des députés britanniques qui ont conduit à l'annulation de cette projection. C’est encore une militante d’Europe Ecologie Les Verts, Martine Ferguson-André, qui a organisé des projections de Vaxxed dans notre pays à l'annonce en 2017 de l'augmentation du nombre de vaccins rendus obligatoires pour la petite enfance. Ce film n’est pas anodin, il a été réalisé par Andrew Wakefield à l’origine d'une publication « scientifique », ayant été par la suite réfutée pour fraude et falsification, tentant d’établir un lien entre le vaccin ROR et l’autisme. Ces écologistes, Rivasi en tête, ont donc eu à cœur de diffuser un « documentaire conspirationniste de propagande anti-vaccins ».

    Mme Rivasi ne s’en tient pas là. Fidèle à l’hostilité répandue chez les écologistes vis à vis du chimique et des laboratoires pharmaceutiques, elle réclame que les médecines alternatives et notamment l’homéopathie soient enseignées à tous les étudiants en médecine. Peu importe que dans la plupart des pays les sociétés savantes (et récemment les Académies de Médecine et de Pharmacie en France) considèrent que les produits homéopathiques sont des placebos, que l’on peut, certes, utiliser, mais sans pour autant les rembourser et sans décerner un diplôme pour l’exercice de cette pratique afin de ne pas donner à l’homéopathie un label scientifique. Toutes les études sérieuses ont montré l’effet placebo de l’homéopathie, sauf une faite en Suisse en 2011-12 (à laquelle Rivasi se réfère volontiers), critiquée sur le plan méthodologique et qui contient cette remarque : « Si l’homéopathie est très susceptible d’être efficace, mais que cela ne peut pas être formellement prouvé dans des test cliniques, la question se pose de savoir quelles sont les conditions nécessaires pour que l’homéopathie puisse montrer son efficacité et réaliser son potentiel, et quelles conditions menacent de l’empêcher ».[1] Remarque illustrant ce que les homéopathes disent souvent pour leur défense : l’homéopathie est une thérapeutique si particulière que les protocoles appliqués à l’allopathie ne lui sont pas adaptés. Démarche scientifique inversée.

    Mme Rivasi n’a pas froid aux yeux quant à l’intérêt des médecines alternatives et en premier lieu de l’homéopathie : « Je pense qu’on doit intégrer, dans la formation initiale des médecins, des qualifications, des certificats de médecines complémentaires qui soient obligatoires… Oui, il faut former les patients. Leur dire que plus on leur donne de médicaments, plus cela aura des effets secondaires. Et les informer de l’existence d’alternatives qui sont beaucoup moins chères. L’information circule aussi via l’entourage. Par exemple, pour les gens qui ont un cancer, c’est incroyable. Ils font confiance aux médecins qui les soignent, et en même temps ils savent qu’il y a autre chose à côté » (Interview sur le site Kaisen).

    En effet, les médicaments efficaces peuvent donner des effets secondaires, personne ne le conteste, et il est certain que l’homéopathie n’en donne pas : quand on ne donne rien, il ne se passe rien. Et vous avez bien lu, ne pas faire confiance aux médecins pour soigner votre cancer alors que des médecines alternatives comme l’homéopathie ou l’acupuncture existent pour le traiter.

    Ces gens sont dangereux. Je ne voterai pas pour eux.


    [1] Gudrun Bornhöft and Peter Matthiessen (eds.) Homeopathy in healthcare: effectiveness, appropriateness, safety, costs. Springer, 2012.

    « L’évènementVestiges du passé »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 3 Avril à 15:35

    cher docteur wo: Atitre personnelle, je me méfit de l'alopatie comme de l'oméopatie, inventer par les europeens blanc pour dominé et asservire les populassions colorisés, IL FAUT REFUSER LE PROGRAIS IMPOSER PAR LE COLONIALISTE ESCLAVAGISTE MONDIALE ET REVENIR AU VRAI SOURCE DE LA SAGESTE ET DU SAVOIR TRADITIONEL:

             

    PCC. grand proffesseur M'bedeau

      • Mercredi 3 Avril à 16:07

        La magie, il n'y a que ça.

    2
    Mercredi 3 Avril à 16:55
    Pangloss

    Plus que dangereux, ces gens sont criminels. Inciter des malades à ne pas se soigner pourrait être assimilable à de la non-assistance à personne en danger ou à de la propagande de pratiques risquant à porter atteinte à la santé.

    Si je votais, je ne voterais pas pour eux.

      • Mercredi 3 Avril à 19:16

        Ce sont des prises de position irresponsables. Et il semble que ce sont surtout des femmes qui les prennent, mais ce n'est peut-être qu'une impression puisque je n'ai aucune statistique.

    3
    Mercredi 3 Avril à 19:04
    Pangloss

    Comme son nom ne l'indique pas, l' homme -éopathie séduit surtout les femmes.

    Il semble quand on lit la presse dite féminine que les femmes sont assez réceptives à l'irrationnel (horoscopes, médecines exotiques ou alternatives, régimes-miracles).

      • Mercredi 3 Avril à 19:09

        J'ai été très prudent pour ne pas être accusé de sexisme. smile

    4
    Jeudi 4 Avril à 19:23

    De la même façon que "la mauvaise monnaie chasse la bonne " la mauvaise écologie chasse la bonne".

    Les gens sérieux ont quitté et continue à quitter ces ayatollahs intégristes et moi non plus je ne voterai pas pour eux.   

      • Jeudi 4 Avril à 19:45

        L'écologie mène à tout et il est difficile d'en sortir ceux et surtout celles qui la  polluent. 

    5
    Souris donc
    Vendredi 5 Avril à 08:01

    La France représente 1% de la planète. Qu'ils nous lâchent un peu ces écolos, et aillent prêcher et défouler leur agressivité là où sévit la surpopulation exponentielle qui, elle, menace vraiment la planète.

    Les écolos atteignent péniblement les 2% à toutes les élections, mais sont bruyants et savent intimider la sphère médiatico-politique et les entrepreneurs. Encore que ceux-ci pratiquement le greenwashing (se servir d'arguments écologiques à des fins commerciales, pour vendre plus, des nouveaux produits à destination des gogos, comme les végans).

    La seule fois où les Verts ont fait un bon score, c'était aux dernières européennes, 8% je crois. Mais la veille, la télé avait, contre toute déontologie, diffusé un film de Yann Arthus-Bertrand.

      • Vendredi 5 Avril à 11:14

        Faire un procès pour inertie écologique au gouvernement d'un confetti planétaire frise le ridicule. D'autant plus que ce confetti pollue assez peu par rapport aux mastodontes et justement en raison de la part très importante du nucléaire en France. C'est un des paradoxes de l'écologie. 

      • Vendredi 5 Avril à 13:35

        Et en appelant cette initiative  "l'affaire du siècle"  on ne frise plus le ridicule , on est plein dedans ! 

        On peut ajouter cette initiative à la liste des différentes méthodes pour contourner la démocratie représentative : demander aux tribunaux de forcer un pouvoir élu à appliquer la politique voulue par un parti représentant 4% des électeurs.

      • Vendredi 5 Avril à 13:45

        Oui, mais 4% de clairvoyants de la catastrophe à venir mais dont les solutions préventives proposées laissent encore à désirer. L'Allemagne qui a renoncé au nucléaire est revenue, me semble-t-il, au charbon qui pollue un max.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :