• 283. Quand le politiquement correct nous offre le scientifiquement absurde

    En lisant un article d’Elodie Emery sur la prévention du Sida paru dans l’Express du 13/01/19, j’ai appris une nouvelle étonnante, ahurissante, bouleversante, effarante, étrange, inattendue, inconcevable, incroyable, renversante, stupéfiante, ébouriffante, époustouflante, mais surtout désopilante : le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) agit en pleine conscience et ses opinions sont pour le moins nauséabondes. D’après le "petit lexique à usage interne" de l'association « Paris sans sida » de la mairie de Paris, que L'Express a pu consulter, il est recommandé de dire que "le VIH est raciste, homophobe et transphobe" pour éviter de dire que "le VIH touche particulièrement les HSH (hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes) et les migrants". L'idée générale étant de "ne pas insister sur la responsabilité des individus".

    Il me semble que les adjectifs par lesquels j’ai pu qualifier cette information sont encore au-dessous de la vérité.

    A cela, il faut ajouter un maternage aveugle qui s’efforce de dégager de toute responsabilité les HSH dans leurs prises de risques. Si une majorité d’homosexuels masculins ont un comportement responsable en prenant toutes les précautions dans leur activité sexuelle pour éviter la contamination et la propagation de l’infection au VIH (« safer sex »), d’autres prennent, par leur comportement, des risques pour eux et les autres. Le préservatif est de plus en plus abandonné depuis l’introduction de la PrEP ("prophylaxie pré-exposition") par le Truvada (voir aussi 165 et 192), médicament onéreux (à présent remboursé par l’assurance-maladie) qui assure une prévention correcte en encadrant (traitement de 3 jours) la prise de risques et du TPE, ("traitement post-exposition") qui est un traitement plus lourd de quatre semaines à prendre en urgence après un rapport « à risque ».

    Il me semble qu’il est tout de même de la responsabilité des individus de prendre ou non des risques, comme de faire payer à la société leurs envies passagères s’ils se dispensent du préservatif.

    A noter que d’après l’article de l’Express, l’association « Paris sans sida » de la mairie de Paris met toutes les mesures préventives sur le même plan alors que si le préservatif est bon marché et assure une protection contre toutes les maladies sexuellement transmissibles, dont la syphilis qui fait un retour en force, les médicaments, eux, sont onéreux et ne protègent que contre l’infection par le VIH.

    « 282. La démocratie contre la scienceIl y a autre chose que le coeur sous le gilet de certains »

  • Commentaires

    1
    Lundi 14 Janvier à 18:11

    Merde... me v'la présumé "VIH", maintenant !

    J'aurais tout supporté, moi

    "J'ai rien fait, Monsieur le Juge.... j'ai même une solution à proposer pour soulager ces malheureux:

      • Lundi 14 Janvier à 18:16

        Il ne faut pas oublier que c'est un rétrovirus.

    2
    Lundi 14 Janvier à 19:46
    Pangloss

    C'est vraiment méchant de détester les homos et les noirs. Je n'en attendais pas moins de ce VIH d'extrême-droite. Heureusement que la Mairie de Paris l'a démasqué!

      • Lundi 14 Janvier à 20:20

        Mais alors... noir ET homo...

        Où trouver refuge ?

                                         (excusez, docteur, ça a été plus fort que moi)

      • Lundi 14 Janvier à 20:45

        Une image virale.

      • Lundi 14 Janvier à 20:50

        ... mais pas rétro.

      • Lundi 14 Janvier à 20:54

        Je l'espère pour eux.

      • Lundi 14 Janvier à 23:03

        @ PANGLOSS c'est l'infiniment petit de la politique.

    3
    Lundi 14 Janvier à 21:09

    Il y a quelques années, un (...comment dit-on maintenant.. HSH ?)  un HSH expliquait à la télé pourquoi il était hors de question qu'il utilise le préservatif par la formule " je n'ai pas envie de sucer du caoutchouc" ! 

    A quoi tient le trou de la sécu ! smile   

     

     

     

      • Lundi 14 Janvier à 22:56

        Il préférait sans doute sucer des comprimés.

    4
    Souris donc
    Mardi 15 Janvier à 15:57

    C'est la rubrique "humour" du bulletin municipal de Paris ?

      • Mardi 15 Janvier à 16:13

        Je pense que c'est un humour totalement involontaire.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :