• 268. La difficulté de ne rien faire

    On sent que Mme Agnès Buzyn, notre ministre de la Santé, est très mal à l’aise avec l’homéopathie dont elle affirme qu’elle n’agit que comme un placebo, mais sans oser la dérembourser (128,5 millions € en 2016) car il s’agit d’un placebo manipulé par 5000 praticiens homéopathes et apprécié par de nombreuses personnes, y compris l’ancienne ministre de la santé, Roselyne Bachelot, dont le chien, selon ses dires (pas ceux du chien), semble avoir apprécié cette « thérapeutique ». Alors pour clore ce débat embarrassant, Mme Buzyn a fini par déclarer doctement qu’une évaluation de l’homéopathie serait nécessaire.

    Déclaration parfaitement ridicule car cela fait au moins un siècle que cette évaluation a été faite, que de nombreuses instances scientifiques en Europe ou aux USA se sont prononcées récemment et n’ont accordé à l’homéopathie qu’un effet placebo. Aux USA il a même été imposé de signaler sur les boîtes de granules l’absence de preuves scientifiques de l’efficacité du produit vendu.

    De plus, les quelques études qui ont comparé l’homéopathie à l’absence de traitement n’ont pas montré de différences entre elles ce qui jette même un doute sur l’effet placebo de l’homéopathie (Le Point).

    L’homéopathie illustre à la fois la nécessité pour un médecin d’agir, même lorsqu’il doute de l’efficacité de sa prescription, et du besoin du patient d’être traité, même lorsqu’il est amené à guérir spontanément.

    Par contre, c’est sans doute avec raison que la ministre de la Santé envisage le déremboursement des médicaments aujourd’hui prescris pour traiter la maladie d’Alzheimer (Ebixa, Aricept, Exelon et Reminyl). Leur l’efficacité n’est aucunement démontrée mais surtout ils sont susceptibles de provoquer de sérieux effets secondaires. Leur service rendu est donc des plus discutables. Cette perspective de déremboursement est évidemment critiquée par des médecins et les associations s’occupant de cette maladie avec trois arguments principaux :

    - Iniquité entre ceux qui auront les moyens et ceux qui ne les auront pas de se payer ces médicaments. On pourrait, à mon avis, parler d’iniquité en sens inverse, car les plus pauvres éviteront de dépenser de l’argent pour des médicaments peu ou pas efficaces et parfois mal tolérés

    - C’est au moment où la fréquence de la maladie augmente avec le vieillissement de la population (le nombre de cas est estimé en France à plus de 850000) que l’on dérembourse son traitement. Argument curieux : le nombre de malades ne rend pas le traitement actuel plus efficace et mieux toléré.

    - Comment pourra-t-on traiter les patients  si les médicaments ne sont plus remboursés ? L'ennui est que le traitement actuel ne change pas le cours de la maladie. Mais il est difficile, comme le disait François Magendie, d’essayer de ne rien faire, l’homme étant un imbécile actif ayant la passion de l’intervention d’après Fernando Savater (voir « Primum non nocere »)

    Alors, j’ai une idée : pourquoi ne pas utiliser davantage l’homéopathie pour traiter les troubles de la mémoire des patients atteints de la maladie d’Alzheimer puisque des homéopathes prétendent que les granules du laboratoire Boiron ont le souvenir des molécules actives disparues qui les ont traversés. Il s'agirait alors d'un transfert de mémoire.

    268. La difficulté de ne rien faire

    « Un autre débat sur le voile islam-ique-iste269. Les Danois vont-ils envahir l’Europe ? »

  • Commentaires

    1
    Souris donc
    Mercredi 30 Mai à 11:17

    Ah mais l'homéopathie guérit déjà la maladie d'Alzheimer ! Et notamment Alumina, traitement sans équivalent. (2ème ligne)

      • Mercredi 30 Mai à 11:31

        J'adore ce congrès "d'homéopathie scientifique" mais dans ma proposition je fournis un argument scientifique à son utilisation : si le granule a de la mémoire, elle pourrait être magiquement transférée au patient en train de la perdre

      • Souris donc
        Mercredi 30 Mai à 11:32

        Faut vous inscrire au prochain congrès. Ovation garantie.

      • Mercredi 30 Mai à 11:36

        Je risque d'oublier d'y aller.

    2
    Mercredi 30 Mai à 12:08

    Je ne crois pas à l'homéopathie, les quelques granules que l'on m'a prescrit pour tel ou tel bobo, ne m'a fait ni chaud ni froid, pourquoi alors former des homéopathes que l'on paye au prix fort du epécialiste, j'avoue que je ne comprends pas!

      • Mercredi 30 Mai à 12:17

        Moi non plus. Vous avez employé le bon terme : "Je ne CROIS pas à l'homéopathie". C'est une croyance.

    3
    Mercredi 30 Mai à 12:28

    Ma doudou est pa'tie avec un homme, hého!

      • Mercredi 30 Mai à 12:31

        Ce qui prouve qu'elle est hétérosexuelle.

    4
    Mercredi 30 Mai à 13:48

    Moi aussi, je revendique mon homéophobie  (tant que c'est encore permis) !  smile

     

      • Mercredi 30 Mai à 14:03

        Mais on va vous traiter de rétrograde pour ne pas accepter une théorie farfelue du XVIII ème.

    5
    Mercredi 30 Mai à 20:05

    Cher docteur Wo

    Une de mes cousines enceinte de huit mois devrait, selon son médecin, presque certainement accoucher dans les semaines qui viennent.

    Une amie à elle lui a conseillé un régime "Comme Elle Aime" qu’elle aime, mais qui lui semble quand même, à sa réflexion profonde,  un peu particulier et que je mets le lien pour y découvrir ce que c'est quand vous cliquez sur l'image ci-dessous...

    Pourriez-vous lui donner votre avis professionnel et médical (et gratuit, merci) sur cette question qu'elle se pose ?

    Merci d'avance, docteur.

      • Mercredi 30 Mai à 20:42

        Il n'y a plus qu'à tirer le cordon pour actionner la chasse d'eau. Conseil entièrement gratuit.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :