• 149. Fichage héréditaire

    « Des chercheurs saoudiens ont lancé, en collaboration avec un institut américain, un projet visant à séquencer le génome de la population saoudienne pour mieux identifier les causes de maladies graves répandues dans le royaume ». (AFP)

    Le programme vise à établir en 5 ans la carte génétique des Saoudiens « et marquera le début d'une ère de soins personnalisés dans le royaume d'Arabie saoudite ».

    Je souhaite bien du courage aux Saoudiens. Non pour l’établissement des cartes génétiques au niveau national car la technique est au point et maintenant peu onéreuse, surtout dans un pays qui ne manque pas de moyens, mais sur les conséquences de ce fichage intime de tous les individus.

    S’il existe environ 6000 maladies monogéniques provoquées par la mutation d’un seul gène et qu’il est souhaitable de dépister pour permettre d’expliquer les troubles du patient, peu sont aujourd’hui accessibles à la thérapeutique génique consistant à remplacer le gène délétère. La plupart des maladies dites ordinaires peuvent dépendre de plusieurs gènes, de leur interaction et de l’environnement, si bien que leur survenue n’est pas fatale. En outre, s’il s’agit de maladies graves, elles le sont justement parce que nous ne disposons pas encore de traitement pour lutter contre elles.

    Ainsi annoncer à un individu qu’il est menacé de une ou plusieurs maladies (c’est souvent le cas) sans que l’on dispose des moyens de la prévenir de façon certaine ou d’une thérapeutique efficace est assez sadique. Certes, on peut parfois proposer une prévention par une hygiène de vie (bonne pour tous) mais sans la certitude d’être efficace contre la programmation génétique ou encore l’ablation des deux seins d’une femme jeune en cas de prédisposition génétique au cancer du sein, ce qui est tout de même radical (mais sans conséquences fâcheuses pour le mari lorsqu’il est polygame).

    La charia proposant des solutions expéditives pour les délinquants de ce pays, ceux-ci n’ont pas intérêt à laisser traîner leur ADN sur les lieux de leurs forfaits, et les femmes à faire des écarts de conduite car la recherche de paternité sera aisément et rapidement faite. J’ignore si dans l’avenir la carte génétique individuelle ne sera pas demandée avant de contracter un mariage, ce qui ne serait pas sans intérêt si l’on veut éviter l’éclosion de certaines maladies chez l’enfant futur ou si les compagnies assurances ou les employeurs ne l’exigeront pas avant de signer un contrat, ce qui serait dans leur intérêt.

    « Mais qu’ont-elles bien pu leur faire ?Hollande s’en va en guerre »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 12 Décembre 2013 à 19:39

    Je pense, moi aussi, que quand des fanatiques religieux se rallient comme ça au progrès technique, c'est plus pour tenter de mettre au point des détecteurs d'homosexualité (comme le Koweït) ou pour améliorer les techniques d'amputation des mains ou de lapidation et que les raisons de santé publique avancées sont de la pure communication.

    2
    Jeudi 12 Décembre 2013 à 19:50

    Nous sommes peut-être mauvaises langues, mais il me semble aussi que le fichage est une motivation plus que le souci de la santé car la carte génétique sera plus source de peur que de guérison. Quant au gène de l'homosexualité, il ne me semble pas qu'il ait été mis en évidence.

    3
    Vendredi 13 Décembre 2013 à 11:16

    Oui je pense aussi que c'est le fichage génétique qui est la cause première. Les monarchies du Golfe sont toute confrontées au même problème : d'une part, elles ont absolument besoin d'une main d'oeuvre étrangère importante et d'autre part, elles sont des cibles désignées par les organisations terroristes comme Al Qaida dont les membres savent parfaitement se fondre dans la foule.

    Mais, pour en revenir au gène, nous serions tous très surpris, je crois, d'apprendre qu'une découverte génétique, quelle qu'en soit l'importance et la nature, aurait été effectuée dans un laboratoire Koweïtien ou Saoudien. 

    4
    Vendredi 13 Décembre 2013 à 11:33

    Ouverture génétique vers la diversité ou la discrimination ?

    5
    Samedi 14 Décembre 2013 à 07:36

    je suis de votre avis, pourrait-on ne pas l'être, sauf que l'ablation des deux seins est D'ABORD un désastre pour les femmes, et non pour les maris, je trouve !

    Bonne journée Paul

    6
    Samedi 14 Décembre 2013 à 11:03

    Bien entendu, mais nous sommes en Arabie Saoudite et c'est le point de vue de l'homme qui compte.

    7
    Samedi 14 Décembre 2013 à 12:22

    La prédisposition à croire et à appliquer au pied de la lettre les fariboles coraniques est-elle décelable par cette technique?

    8
    Samedi 14 Décembre 2013 à 12:52

    Certains musulmans ont avancé que la mécanique quantique était incluse dans le Coran. Existe-t-il une prédisposition génétique à la croyance ? Certaines zones du cerveau auraient un rapport avec la croyance religieuse.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :